Le Courrier d’Europe centrale

Actualités de la Pologne, Hongrie, Tchéquie et Slovaquie

  • Hongrie : « Deux racistes décorés la même année, ça fait beaucoup »
    https://courrierdeuropecentrale.fr/hongrie-deux-racistes-decores-la-meme-annee-ca-fait-beaucoup

    Parmi les personnalités décorées à l’occasion de la fête nationale par le ministre des Ressources humaines, Miklós Kásler, on trouve deux personnes controversées. Au grand dam de la principale organisation représentative des juifs de Hongrie. « Deux racistes la même année, cela fait beaucoup. A notre avis, cela devrait être dilué un peu. Nous demandons au gouvernement de ne décorer qu’un seul raciste lors de la prochaine fête nationale, c’est largement suffisant pour une commémoration ». L’Association des communautés juives hongroises, le Mazsihisz, a choisi l’ironie pour faire part de sa réprobation. L’article Hongrie : « Deux racistes décorés la même année, ça fait beaucoup » est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe (...)


  • LA CEDH ordonne à la Hongrie de nourrir tous les migrants en détention
    https://courrierdeuropecentrale.fr/la-cedh-ordonne-a-la-hongrie-de-nourrir-tous-les-migrants-en

    La législation hongroise n’oblige pas les autorités à nourrir les personnes majeures retenues dans les zones de transit. Les adultes déboutés de leur demande d’asile ne reçoivent pas de nourriture gratuite, car elles sont considérées comme immigrants clandestins Le 15 mars, la Cour a de nouveau ordonné au gouvernement hongrois de donner de la nourriture à tous les migrants en détention dans la zone de transit à la frontière méridionale de la Hongrie. L’article LA CEDH ordonne à la Hongrie de nourrir tous les migrants en détention est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe centrale.


  • Christchurch : « la haine ne connaît pas de frontières », déplore Viktor Orbán
    https://courrierdeuropecentrale.fr/christchurch-la-haine-ne-connait-pas-de-frontieres-deplore-v

    Le dirigeant hongrois, porte-voix majeur de la théorie du « grand remplacement » qui a inspiré le terroriste de Christchurch, a adressé un message de condoléances aux autorités néo-zélandaises. Le polémiste du Fidesz Zsolt Bayer voit lui dans cette tragédie un complot destiné à embarrasser le mouvement anti-immigration dans la perspective des élections européennes. Après l’attentat qui a coûté la vie à cinquante personnes, des immigrés musulmans pour la plupart, vendredi 15 mars à Christchurch en Nouvelle-Zélande, le président de la République hongroise János Áder a [...] L’article Christchurch : « la haine ne connaît pas de frontières », déplore Viktor Orbán est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe (...)


  • Marche du siècle en Pologne : « Ne nous enlevez pas notre avenir »
    https://courrierdeuropecentrale.fr/marche-du-siecle-en-pologne-ne-nous-enlevez-pas-notre-avenir

    L’Europe centrale aussi s’est mobilisée vendredi dernier lors de la « Marche du siècle » pour le climat. A Varsovie, plusieurs milliers de jeunes Polonais ont manifesté pour lutter contre le changement climatique. Reportage. Varsovie, correspondance - Ils étaient certes loin d’être aussi nombreux que leurs collègues allemands, belges, ou français, mais en réussissant à rassembler dans les rues de Varsovie plusieurs milliers de collégiens et lycéens, les jeunes Polonais ont permis à leur pays de ne pas complètement manquer à l’appel de la Grève mondiale pour le climat. Ailleurs dans le pays, des écoles d’une trentaine de villes avaient aussi observé, vendredi 15 mars, un taux anormal d’absentéisme pour cause, selon l’appellation en vigueur en Pologne, de « grève climatique de la jeunesse ». L’article Marche (...)


  • À la vie, à la mort ! Les alliés slovènes de Viktor Orbán pourraient le suivre hors du PPE
    https://courrierdeuropecentrale.fr/a-la-vie-a-la-mort-les-allies-slovenes-de-viktor-orban-pourr

    Alors que de nombreuses voix du Parti populaire européen demandent l’exclusion du Fidesz de Viktor Orbán, plusieurs ténors de la droite slovène ont rappelé leur soutien au premier ministre hongrois. A deux jours de la décision de l’assemblée politique du PPE, le principal parti d’opposition de Slovénie, le SDS de Janez Janša, menace même de quitter la formation européenne si son allié hongrois en était écarté. Ljubljana, correspondance - Alors que la brouille est consommée entre le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et Viktor Orbán, le Fidesz est désormais sous la menace d’être exclu du Parti populaire européen (PPE), mais cette option ne fait pas l’unanimité parmi les partis membres. L’article À la vie, à la mort ! Les alliés slovènes de Viktor Orbán pourraient le suivre hors du PPE (...)


  • Défections au sein de l’extrême-droite tchèque
    https://courrierdeuropecentrale.fr/defections-au-sein-de-lextreme-droite-tcheque

    Le départ de plusieurs membres du parti tchèque d’extrême droite SPD met en lumière l’existence de certaines tensions dans la formation de Tomio Okamura. C’est sur sa page Facebook que le député Lubomír Volný a annoncé ce vendredi son départ de « Liberté et démocratie directe » (SPD) - la formation tchèque d’extrême-droite - en réaction à la composition de la nouvelle direction du parti dans la région de Moravie-Silésie , où il réside. Lubomír Volný, qui dirigeait la section régionale du SPD avant sa dissolution au mois de février par la direction centrale du parti, entend ainsi protester contre la réintégration de Milan Kuchár, qu’il avait lui-même exclu pour ses prises de position ouvertement néonazies. L’article Défections au sein de l’extrême-droite tchèque est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe (...)


  • Au sortir de la Grande Guerre, le rêve avorté d’une république biélorusse indépendante
    https://courrierdeuropecentrale.fr/au-sortir-de-la-grande-guerre-le-reve-avorte-dune-republique

    Dans le tumulte né de la Première Guerre mondiale, un État biélorusse tente d’exister à l’ombre des grandes puissances et des convoitises régionales. Proclamée le 25 mars 1918 et envahie le 5 janvier 1919, l’éphémère République populaire biélorusse n’aura pas duré un an. Récit. Dès la révolution de février 1917, un débat agite la Russie toute entière, de la Douma (parlement russe) aux soviets de Géorgie, en passant par les villes et les campagnes de l’ancien empire des tsars : quelle place le nouvel État russe donnera-t-il aux différentes minorités et populations non-russes qui le peuplent ? Cette question se pose de manière vive pour des territoires comme l’Ukraine, le Caucase ou encore l’Estonie. Elle se pose également - et c’est chose moins connue - pour la Biélorussie (aussi appelée Belarus ou encore (...)


  • Slovaquie : Zuzana Čaputová remporte largement le 1er tour de la présidentielle
    https://courrierdeuropecentrale.fr/slovaquie-zuzana-caputova-remporte-largement-le-1er-tour-de-

    L’avocate libérale de 45 ans devance nettement le candidat du SMER au pouvoir. Le fasciste Marian Kotleba a recueilli un peu plus de 10 % des voix. Les derniers sondages effectués au début du mois de mars avaient vu juste. Selon des résultats préliminaires mais quasi-définitifs, sur 99,94 % des circonscriptions, c’est Zuzana Čaputová qui s’est largement imposée au premier tour de l’élection présidentielle en Slovaquie. L’article Slovaquie : Zuzana Čaputová remporte largement le 1er tour de la présidentielle est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe centrale.


  • Des Tchèques réclament à l’Autriche le « retour » des joyaux de la Couronne de Bohême
    https://courrierdeuropecentrale.fr/des-tcheques-reclament-a-lautriche-le-retour-des-joyaux-de-l

    L’initiative de plusieurs hommes politiques tchèques visant à exiger de l’Autriche la restitution des insignes de couronnement dites de Charles IV va au-delà de la simple question symbolique. Au mois d’octobre 2018, un petit groupe d’hommes politiques tchèques rassemblés autour du juriste et ancien député (ČSSD) de Brno Zdeněk Koudelka et du sénateur et hommes d’affaires Ivo Valenta ont écrit au président de la République tchèque Miloš Zeman afin que le pays engage des actions pour la restitution d’un sceptre et d’un orbe conservés au palais de la Hofsburg à Vienne. Ces deux objets, dont la réalisation est généralement attribuée à l’initiative de Charles IV (1316-1378), roi de Bohême et roi des Romains dès 1346 et empereur du Saint Empire Romain Germanique à partir de 1355, datent du troisième quart du (...)


  • Le tueur de Christchurch a-t-il séjourné en Pologne ?
    https://courrierdeuropecentrale.fr/le-tueur-de-christchurch-a-t-il-sejourne-en-pologne

    La présence de plusieurs références à la Pologne sur des pièces d’armement et dans le manifeste de Brenton Tarrent, l’auteur de la fusillade qui a couté la vie à 49 personnes ce vendredi dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle Zélande, a conduit les services spéciaux polonais à enquêter sur la possibilité d’un séjour du terroriste d’extrême-droite dans ce pays. Plusieurs séjours en Hongrie et dans les Balkans ont en revanche été établis. Ce vendredi, Stanisław Żaryn, le porte-parole du ministre chargé de la coordination des services spéciaux polonais, a confirmé aux stations de radio Polskie Radio et RMF FM que les références à la Pologne sur des pièces d’armement et dans le manifeste de Brenton Tarrent, le terroriste australien d’extrême-droite qui a ouvert le feu dans deux mosquées de la ville de (...)


  • Budapest et Varsovie affichent leur union contre « l’Empire »
    https://courrierdeuropecentrale.fr/budapest-et-varsovie-affichent-leur-union-contre-lempire

    Les dirigeants hongrois et polonais, Viktor Orbán et Mateusz Morawiecki, ont célébré ensemble la fête nationale hongroise, promettant une « renaissance de l’Europe centrale ». Un avant-goût d’une véritable alliance politique dans le prochain Parlement européen ? A première vue, l’on aurait pu se croire à Varsovie et non à Budapest ce vendredi matin aux abords de la place Kálvin, tant les drapeaux polonais blanc et rouge concurrençaient les tricolores hongrois rouge-blanc-vert, dans la foule massée sous un sommeil printanier devant le musée national. L’article Budapest et Varsovie affichent leur union contre « l’Empire » est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe (...)


  • En Slovaquie, un vent d’espoir souffle sur l’élection présidentielle
    https://courrierdeuropecentrale.fr/en-slovaquie-un-vent-despoir-souffle-sur-lelection-president

    Les Slovaques sont appelés aux urnes, ce samedi, pour le premier tour de l’élection présidentielle. A la veille de ce scrutin considéré par beaucoup d’observateurs comme un tournant pour le proche avenir du pays, deux favoris se dégagent pour succéder à Andrej Kiska : l’avocate Zuzana Čaputová, qui pourrait devenir la première femme élue à la fonction suprême, et le vice-président de la Commission européenne Maroš Šefčovič, candidat du parti Smer-SD toujours dirigé par le très controversé Robert Fico. Un peu plus d’un an après le meurtre du journaliste d’investigation Jan Kuciák et de sa fiancée, cette élection présidentielle, la cinquième depuis l’instauration du scrutin direct en 1999, se tient dans une atmosphère toujours très tendue au sein de la société slovaque. Robert Fico a beau avoir démissionné de ses (...)


  • Quarante-deux titres pour découvrir la littérature slovaque
    https://courrierdeuropecentrale.fr/quarante-deux-titres-pour-decouvrir-la-litterature-slovaque

    Bratislava est cette année l’invitée d’honneur du salon du livre de Paris. L’occasion de revenir brièvement sur la littérature slovaque, peu connue des lecteurs francophones. « Est-ce que les Français lisent la littérature slovaque ? C’est peu probable… » C’est avec ces mots (pessimistes ? réalistes ?) que l’écrivain slovaque Michal Hvorecký nous encourage à nous plonger, nous autres lecteurs […] L’article Quarante-deux titres pour découvrir la littérature slovaque est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe centrale.


  • La justice slovaque inculpe le commanditaire présumé du meurtre de Ján Kuciak
    https://courrierdeuropecentrale.fr/la-justice-slovaque-inculpe-le-commanditaire-presume-du-meur

    Déjà désigné en septembre dernier par un intermédiaire comme le commanditaire de l’assassinat du journaliste slovaque Ján Kuciak, le sulfureux homme d’affaires Marian Kočner a été inculpé ce jeudi, rapporte Aktuality.sk. Très fortement critiquée dans les semaines qui ont suivi la découverte du corps du journaliste d’investigation et sa fiancée Martina Kušnířová, abattus à leur domicile le 21 février 2018, la justice vient de réaliser une percée. L’article La justice slovaque inculpe le commanditaire présumé du meurtre de Ján Kuciak est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe centrale.


  • Pologne : le clergé catholique vent debout contre la « charte LGBT+ » de Varsovie
    https://courrierdeuropecentrale.fr/pologne-le-clerge-catholique-vent-debout-contre-la-charte-lg

    Les évêques de Pologne ont pris position hier contre la « charte LGBT+ » promue par le président de Varsovie Rafał Trzaskowski. Ils dénoncent un texte qui constituerait « une remise en question de la vision chrétienne de l’Homme » et saperait « la différence de genre voulue par Dieu et sur laquelle se construit le mariage et la famille ». La « charte LGBT+ » promue par la municipalité de Varsovie n’en finit pas de susciter des remous au sein du clergé catholique polonais. Signée par le président de la ville Rafał Trzaskowski (Plateforme civique) en février dernier, elle prévoit une série de mesures pour lutter contre l’homophobie et les pratiques discriminatoires envers les résidents LGBT+ de Varsovie. Après les « inquiétudes » exprimées vendredi dernier par le diocèse de Varsovie, c’est cette fois la (...)


  • Zuzana Čaputová, celle qui pourrait devenir la première présidente de la Slovaquie
    https://courrierdeuropecentrale.fr/zuzana-caputova-celle-qui-pourrait-devenir-la-premiere-presi

    Retenez bien son nom : Zuzana Čaputová pourrait devenir la première femme présidente de la république de Slovaquie. Largement en tête des sondages depuis des semaines, toute porte à croire que les électeurs la préféreront aux douze autres candidats en lice. Les premier et second tours auront lieu les 16 et 30 mars prochains. Bratislava, correspondance - Et dire qu’elle était inconnue au bataillon il y a encore un an. Zuzana Čaputová, une avocate âgée de 45 ans, pourrait devenir la première femme présidente de la République slovaque à l’issue des deux tours de l’élection présidentielle prévus les 16 et 30 mars prochains. L’article Zuzana Čaputová, celle qui pourrait devenir la première présidente de la Slovaquie est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe (...)


  • La Coalition européenne devance pour la première fois le PiS dans les intentions de vote
    https://courrierdeuropecentrale.fr/la-coalition-europeenne-devance-pour-la-premiere-fois-le-pis

    L’opposition a le vent en poupe en Pologne. Plafonnant depuis des mois autour d’un tiers des intentions de vote, les catholiques-conservateurs du PiS viennent d’être doublés pour la première fois par la « Coalition européenne », selon un sondage paru aujourd’hui. L’opération de fusion-acquisition menée par la Plateforme civique (PO) sur la plupart des partis d’opposition semble porter ses fruits. Longtemps hégémonique dans les enquêtes d’opinion, le parti au pouvoir Droit et justice (PiS) vient de céder sa première place à la Coalition européenne, selon un sondage de Kantar Millward Brown publié aujourd’hui dans Gazeta Wyborcza. Si l’on en croit les résultats, l’alliance formée par PO, les socialistes (SLD), les Verts et plusieurs formations centristes recueillerait 35% des intentions de vote pour les (...)


  • « Soit vous excluez le Fidesz du PPE, soit vous vous faites son complice »
    https://courrierdeuropecentrale.fr/soit-vous-excluez-le-fidesz-du-ppe-soit-vous-vous-faites-son

    L’ensemble des partis d’opposition en Hongrie font pression sur le président du PPE au Parlement européen, Manfred Weber, qui était en visite à Budapest mardi pour tenter de trouver un terrain d’entente avec Viktor Orbán. Dans une lettre ouverte, l’eurodéputé Vert Benedek Jávor résume bien leurs positions. A tort ou à raison, les opposants de Viktor Orbán estiment que celui-ci se trouverait affaibli sur la scène politique hongroise en cas d’éviction du Parti Populaire européen. C’est pourquoi les différents partis politiques ont chacun tenté à leur façon de faire pression sur Manfred Weber [...] L’article « Soit vous excluez le Fidesz du PPE, soit vous vous faites son complice » est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe (...)


  • À Budapest, Weber à la recherche de solutions pour Orbán
    https://courrierdeuropecentrale.fr/a-budapest-weber-a-la-recherche-de-solutions-pour-orban

    Le patron du Parti Populaire européen est venu mardi à Budapest à la rencontre du Premier ministre hongrois pour arrondir les angles en vue du maintien du Fidesz dans la grande famille de la droite européenne. Cherchant à maintenir la douzaine d’eurodéputés hongrois du Fidesz au sein du Parti Populaire européen, à quelques semaines des élections européennes, mais sans sembler s’asseoir sur les « valeurs européennes » et les « valeurs du Parti populaire » ainsi brandies, Manfred Weber, est venu à la rencontre de Viktor Orbán à Budapest ce mardi matin avec une proposition dans sa besace. L’article À Budapest, Weber à la recherche de solutions pour Orbán est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe (...)


  • Pologne : le gouvernement cherche à contourner la grève des enseignants
    https://courrierdeuropecentrale.fr/pologne-le-gouvernement-cherche-a-contourner-la-greve-des-en

    Alors que le mouvement de grève au sein de l’éducation nationale promettait de fortement perturber les examens de fin d’année, le gouvernement polonais a proposé vendredi dernier de faire appel à du personnel extérieur aux établissements pour remplacer les examinateurs grévistes. Le principal syndicat d’enseignants ZNP a déclenché au mois de janvier la (très lourde) procédure encadrant le droit de grève dans la fonction publique polonaise. Après une longue phase de médiation durant le mois de février, les référendums organisés actuellement dans 78% des écoles du pays devraient déboucher le 25 mars prochain sur le feu vert du personnel enseignant à une cessation concertée du travail. L’article Pologne : le gouvernement cherche à contourner la grève des enseignants est apparu en premier sur Le Courrier (...)


  • Une usine de plus se met en grève en Hongrie !
    https://courrierdeuropecentrale.fr/une-usine-de-plus-se-met-en-greve-en-hongrie

    Une grève illimitée a débuté ce mardi à l’usine de pneumatiques Hankook, dans le centre de la Hongrie. C’est la dernière action syndicale en date d’une longue série. La direction de l’usine à Dunaújváros a eu beau menacer ses employés de représailles, la centrale syndicale VDSZ((Magyar Vegyipari, Energiaipari és Rokon Szakmákban Dolgozók Szakszervezeti Szövetsége, VDSZ.)) représentant les employés de Hankook a annoncé une grève illimitée à compter de ce mardi 14 heures. Après un premier débrayage et l’échec des négociations salariales qui ont duré toute la semaine dernière semaine et échoué dimanche, le syndicaliste en chef, Tamás Székely, a annoncé l’arrêt de la production. Selon lui, 80 % des plus de trois mille salariés de l’usine ont stoppé le travail. L’article Une usine de plus se met en grève en Hongrie ! est (...)


  • La Pologne pourrait perdre environ 46 500 emplois en cas de « Brexit dur »
    https://courrierdeuropecentrale.fr/la-pologne-pourrait-perdre-environ-46500-emplois-en-cas-de-b

    En cas de Brexit dur, 46 500 emplois pourraient être supprimés en Pologne, selon des économistes polonais. En raison de son poids dans les exportations vers le marché britannique, l’agro-industrie polonaise serait le secteur le plus vulnérable face à un tel scénario. A l’heure où la première ministre britannique Theresa May est aux prises avec son Parlement pour faire adopter son projet d’accord négocié avec Bruxelles, des analystes polonais ont dressé un tableau sombre d’une éventuel "Brexit dur" sur l’économie polonaise. Selon leurs estimations, environ 46 500 Polonais pourraient perdre leur emploi en cas d’absence d’accords entre le gouvernement britannique et la Commission européenne. L’article La Pologne pourrait perdre environ 46 500 emplois en cas de « Brexit dur » est apparu en premier sur Le (...)


  • La Pologne pourrait perdre environ 46 500 emplois en cas de « Brexit dur »
    https://courrierdeuropecentrale.fr/la-pologne-pourrait-perdre-environ-46-500-emplois-en-cas-de-

    En cas de Brexit dur, 46 500 emplois pourraient être supprimés en Pologne, selon des économistes polonais. En raison de son poids dans les exportations vers le marché britannique, l’agro-industrie polonaise serait le secteur le plus vulnérable face à un tel scénario. A l’heure où la première ministre britannique Theresa May est aux prises avec son Parlement pour faire adopter son projet d’accord négocié avec Bruxelles, des analystes polonais ont dressé un tableau sombre d’une éventuel "Brexit dur" sur l’économie polonaise. Selon leurs estimations, environ 46 500 Polonais pourraient perdre leur emploi en cas d’absence d’accords entre le gouvernement britannique et la Commission européenne. L’article La Pologne pourrait perdre environ 46 500 emplois en cas de « Brexit dur » est apparu en premier sur Le (...)


  • Viktor Orbán : « La sécurité de l’Europe repose sur des jambes tremblantes »
    https://courrierdeuropecentrale.fr/viktor-orban-la-securite-de-leurope-repose-sur-des-jambes-tr

    Les premiers ministres des quatre pays membres du groupe de Visegrád se sont retrouvés ce dimanche à la base militaire de Wesoła, dans les environs de Varsovie, pour célébrer le vingtième anniversaire du sommet de Washington le 12 mars 1999, date à laquelle la Pologne, la Hongrie et la Tchéquie ont officiellement rejoint l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan). Exclue du processus en raison de la politique isolationniste du premier ministre d’alors, Vladimír Mečiar, la Slovaquie n’a rejoint l’Alliance militaire qu’en 2004. L’article Viktor Orbán : « La sécurité de l’Europe repose sur des jambes tremblantes » est apparu en premier sur Le Courrier d’Europe (...)


  • Sans projet pour l’Europe, le PiS cherche à exacerber les divisions de l’opposition
    https://courrierdeuropecentrale.fr/sans-projet-pour-leurope-le-pis-cherche-a-exacerber-les-divi

    Réuni en convention régionale samedi dernier près de Rzeszów, le PiS s’est montré décidé à faire de la défense de la famille traditionnelle et de la promotion de son bilan social le principal mantra des élections européennes de mai prochain. Une manière de nationaliser le scrutin à sept mois d’élections législatives à haut risque pour la majorité sortante. Lors d’une convention régionale samedi dernier à Jasionka, près de Rzeszów, Jarosław Kaczyński a livré un discours au ton défensif agitant le spectre d’un retour au pouvoir des libéraux alliés à la gauche à moins de sept mois des prochaines élections législatives. Enjambant les enjeux du scrutin européen de mai, le président de Droit et justice (PiS) s’en est pris "à nos adversaires qui attaquent notre politique sociale, qui attaquent nos familles, mais aussi nos (...)