SeenThis

https://seenthis.net

  • Irlande du nord : Belfast et la question frontalière

    Le hasard remet L’Irlande du Nord, Belfast et la question frontalière dans notre "actualité" depuis quelques semaines, à travers plusieurs projets et initiatives variées et indépendantes les unes des autres :

    1. Nous venons de finir une excursion en Irlande, avec les enfants, laquelle nous a mené entre autre dans les quartiers catholiques et loyalistes (de Falls road à Shankill Road à l’ouest de Belfast) où j’ai pu initier la marmaille à la "géographie des conflits" en marchant plus de 6 kilomètres, traversant en tout sens le bien mal nommé "mur de la paix" par les portails désormais ouverts, en marchant dans les quartier parsemés de peintures murales qui ont suscité beaucoup de questions de la part des kids, enfin en essayant d’expliquer les raisons de la violence et du conflit qui s’en est suivi (discrimination dans les attributions de logements sociaux, pauvreté, violences confessionnelles entre les républicains nationalistes pour un rattachement à la république d’Irlande et les loyalistes/unioniste pour le maintien dans la couronne d’Angleterre, etc...).

    Nous terminons l’exploration "géopolitique" sur Shankill Road, nous sommes le 11 juillet, il est 18:00, les grandes parades unionistes annuelles et les grands "bone fires" commencent le 12... Mais Shankill nous offre une petite "pré-parade" (déjà assez impressionnante) qui nous donne un avant goût de ce à quoi ressemble les grandes :

    https://dl.dropbox.com/s/refyrd59j4ugr97/IMG_6466.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/e40wc4ru1il8nwz/IMG_6469.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/6jfyd2x79pxfluu/IMG_6475.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/gvindi1gnnulldw/IMG_6490.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/p973fxhi8mb2lhr/IMG_6495.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/est5367nc7zkrve/IMG_6506.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/umughfb550cw170/IMG_6511.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/hv15pwcal53w2ru/IMG_6517.jpg?dl=0
     https://dl.dropbox.com/s/0t8rzwhau757td7/IMG_6523.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/do9dtcc36ojla76/IMG_6536.jpg?dl=0
     https://dl.dropbox.com/s/lbex0who3m2ltqk/IMG_6542.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/aokiewpmm2ba8f5/IMG_6548.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/xqsy95cpgdsq1k4/IMG_6550.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/71k0r1zmktxn2gp/IMG_6580.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/mulmg37rkv5k76g/IMG_6587.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/qp1a0dlz4vx1so4/IMG_6598.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/lub9d54ilft7c7r/IMG_6615.jpg?dl=0
     https://dl.dropbox.com/s/prcrjy0wv057hcb/IMG_6642.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/of8kdi05il0loee/IMG_6648.jpg?dl=0

    Après le passage des tambours, des personnages déguisés en tout ce que devait compter l’aristocratie anglaise du XIXe siècle (mais aussi semble-t-il la "worker class"), en redescendant Shankill vers le centre-ville, nous tombons sur une expo photos de rue vraiment remarquable - intitutlée "greater Shankill bonefires" - du photographe Mariusz Smiejek qui a suivi et documenté pendant 5 ans les habitants faisant vivre la tradition des bonefires".

    https://dl.dropbox.com/s/lv6tjvcparzpigd/IMG_6649.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/b3ruxs4tiyt4fzo/IMG_6650.jpg?dl=0
     https://dl.dropbox.com/s/8cleqwdpmd1jpym/IMG_6651.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/gwccpyjfkcxj3re/IMG_6653.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/v87fnmjo8ft0uyv/IMG_6655.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/b101538j4fl1xow/IMG_6657.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/ywxt21ddiqexsb4/IMG_6658.jpg?dl=0
     https://dl.dropbox.com/s/gstrjaidc28gf04/IMG_6661.jpg?dl=0
     https://dl.dropbox.com/s/2y7u391yzed5v01/IMG_6662.jpg?dl=0
     https://dl.dropbox.com/s/zz3vtdaslgempa6/IMG_6663.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/m9zg6tukcx8ch9w/IMG_6664.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/lf8wgxaax4u1ppf/IMG_6665.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/rdjshdnfo0xvagk/IMG_6667.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/2ewyon8iozy3m32/IMG_6669.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/3odt05rsjq4vss7/IMG_6671.jpg?dl=0

    Mariusz Smiejek est aussi à l’origine d’un projet plus large sur Belfast : "No Surrender - Protestant Loyalists

    https://www.mariuszsmiejek.com

    https://static.wixstatic.com/media/4562e8_0a076fa0eb6a435495d30dbf9ee95770~mv2_d_3500_2333_s_2.jpg/v1/fill/w_2500,h_1666,al_c/4562e8_0a076fa0eb6a435495d30dbf9ee95770~mv2_d_3500_2333_s_2.jpg
    https://dl.dropbox.com/s/ioybqfdhee7htc8/Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202019-07-17%20%C3%A0%2012.35.57.png?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/vaezr5lf3j274rx/Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202019-07-17%20%C3%A0%2012.35.44.png?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/s26qqlh6bu7mplb/Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202019-07-17%20%C3%A0%2012.36.33.png?dl=0

    Since Peace Process starts in Ulster, not so many people are interested any more about what is going on in Northern Ireland. Meanwhile at the island, deep hate dividing most part of the province. Paramilitary organizations are still very active and controlling most the areas. Third generation from working class districts, still have big problem with unemployment and what is more important, since The Troubles the number of people who commit suicide in last two decades, is larger than people who been killed during the conflict. It’s clearly show us that United Kingdom, doesn’t know how to fix it.
    Only from 2007 to 2013, the UE spend 2.4 billion euros on peace projects in the region and set community-building initiatives for 2014-20 (up to 229 million euros) on projects aimed at integrating Protestants and Catholics.

    En juillet 2019, ça ressemblait à ceci :

    https://dl.dropbox.com/s/rj9uvi2odnfr7pw/IMG_6185.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/qrpsfz5mzx1r48m/IMG_6205.jpg?dl=0
    https://dl.dropbox.com/s/aoi194mcp60m0cp/IMG_6268.jpg?dl=0

    2. Nos amis de l’Atelier Limo à Berlin ouvrent une exposition sur la question des murs, des fractures et des frontières, dans laquelle Belfast est très bien illustrée :

    "By my Side" - https://seenthis.net/messages/793186

    https://seenthis.net/local/cache-vignettes/L600xH400/DSC9954-1500a575-01d67.jpg

    https://seenthis.net/local/cache-vignettes/L600xH400/DSC0065-15009fa0-5dc22.jpg

    3. Au cours cette excursion, un peu plus tôt dans la semaine, nous avons rencontré Kieran Cooke, un ancien journaliste du Financial time et de la BBC avec lequel nous avons beaucoup travaillé lors de nos missions onusienne en Asie centrale. Kieran vient de publier un livre mémoire remarquable, dans lequel un chapitre entier est consacré à la période pendant laquelle il couvrait le conflit nord-irlandais pour le FT, lequel fourmillent d’informations inédites et très intéressantes sur le cours du conflit et les relations entre les républicains et les loyalistes (certains sont - parait-il - devenus copains après les accords...).

    Kieran Cooke décrit avec beaucoup de sensibilité, en une dizaine de pages, l’atmosphère des quartiers ouest de Belfast à l’époque la plus violente du conflit, de sorte que notre "promenade" contemporaine prenait un relief particulier...

    Lecture chaudement recommandée (d’ailleurs je pense traduire au moins ce chapitre en anglais - et l’ensemble de l’ouvrage est une excellente introduction à la culture et la socio-politique irlandaise en général).

    « A not so foreign correspondent in Ireland », Kieran Cooke, Kilsallagh Press, ISBN 978-1916459601

    http://www.drb.ie/essays/notes-from-the-other-island

    https://www.mayonews.ie/living/32512-a-story-to-tell

    Le livre est magnifiquement écrit, humour subtil et respectueux, émotions intactes.

    https://dl.dropbox.com/s/mx34uzeyaazn670/belfast%20carte%20finale%20mont%C3%A9.jpg?dl=0

    https://seenthis.net/messages/793308 via Reka


  • Message de @isskein :
    procès de Scott Warren - délit de solidarité aux USA

    29 mai premier jour du procès de #Scott_Warren, membre du groupe #No_More_Deaths qui aide les migrants perdus dans le désert d’Arizona, arrêté le 17 janvier 2018
    il est accusé de « complot criminel de transport et d’hébergement de migrants illégaux » pour avoir hébergé deux migrants dans une grange. Il risque 20 ans de prison.

    à l’été 2017 9 volontaires de No More Deaths, la plupart ne venant pas d’#Arizona, laissent des bidons d’#eau dans le désert ; ils sont accusés d’utilisation frauduleuse de véhicule et d’abandon de possessions - bref de jeter des ordures - dans une réserve fédérale, délits susceptibles d’un maximum de 6 mois
    Scott Warren a été arrêté peu après la publication d’un rapport documentant des abus de la U.S. Border Patrol.
    https://theintercept.com/2018/01/23/no-more-deaths-arizona-border-littering-charges-immigration (article de 2018 ne mentionnant alors que des peines de 5 ans)

    #désert #mourir_dans_le_désert #mourir_aux_frontières #frontières #migrations #asile #réfugiés #USA #Etats-Unis #Mexique #procès #délit_de_solidarité #solidarité

    Plus sur le groupe No More Deaths sur seenthis :
    https://seenthis.net/tag/no_more_deaths

    Et #Scott_Warren est... géographe, « college geography instructor »

    https://seenthis.net/messages/784076 via CDB_77


  • Lorsque soudain s’incarne le concept de “vacataire”… (Vu à l’école)

    La réforme (et la disparition) des services publics passent par la casse des statuts des fonctionnaires. Actuellement, cette réforme s’appelle CAP2022 et est présentée ainsi par le gouvernement :
    “Action Publique 2022 : pour une transformation du service public” (Site Gouvernement.fr)
    https://www.gouvernement.fr/action/action-publique-2022-pour-une-transformation-du-service-public

    Cette réforme a été relancée il y a quelques jours par le gouvernement et prévoit notamment de « faciliter le recours aux contractuels » :
    “Le plan du gouvernement pour rendre la fonction publique plus flexible” (LePoint.fr)
    https://www.lepoint.fr/economie/le-plan-du-gouvernement-pour-rendre-la-fonction-publique-plus-flexible-14-02

    Dans l’Éducation Nationale, le « contractuel » est arrivé il y a quelques années sous le nom de « vacataire ».
    En effet, en raison d’un management souvent pitoyable, d’une crise des recrutements et de la dévalorisation d’un métier ressenti comme de plus en plus difficile, les professeur·es viennent à manquer, notamment en éducation prioritaire.
    “École cherche enseignants désespérément” (La Croix)
    https://www.la-croix.com/Famille/Education/Ecole-cherche-enseignants-desesperement-2016-10-18-1200797185
    “Entre 250 et 400 classes sans instit tous les jours en Seine-Saint-Denis” (LeParisien.fr)
    https://seenthis.net/messages/463194

    Pour pallier ce manque créé par les dysfonctionnement du système lui-même, il y eut l’arrivée des “vacataires” dans les écoles.
    La question fut peu médiatisée mais quelques médias s’étonnèrent malgré tout qu’on puisse devenir enseignant·e au contact des élèves sur un simple entretien, puisque c’est là la procédure très simple et peu sélective pour recruter un vacataire qui le lendemain s’occupera d’enfants dans une classe. Pour un salaire assez avantageux… pour l’État.
    “Devenir prof ? Rien de plus simple (Slate.fr)
    https://seenthis.net/messages/406000

    D’abord très présent·es dans le second degré sur des postes fractionnés ou en zone sensible, l’emploi de vacataires prend peu à peu de l’ampleur gagnant le premier degré et les zones rurales.
    “Cinq contractuels recrutés pour enseigner dans des classes de primaire de la Nièvre” (Le Journal du Centre)
    https://www.lejdc.fr/nevers/education/2018/11/28/cinq-contractuels-recrutes-pour-enseigner-dans-des-classes-de-primaire-de-la-n

    Le nombre de contractuels dans l’Éducation Nationale a ainsi doublé entre 2008 et 2018 et l’on en vient à embaucher « n’importe qui » :
    “Face à la pénurie, l’école parfois contrainte d’embaucher n’importe qui” (Libération)
    https://seenthis.net/messages/732310
    https://seenthis.net/local/cache-vignettes/L600xH400/1167815-info0148-4be7f.png

    Et puis un jour, le concept du vacataire s’incarne. Concrètement. Brutalement.

    Extrait d’un message envoyé en février 2019 par une équipe enseignante d’une école de REP à sa hiérarchie :

    M <vacataire> remplaçait aujourd’hui Mme <enseignante>, dont il a pris la classe de CM2 […].

    Lorsque je suis descendue à la récréation, j’ai vu arriver 5mn après un premier flot d’élèves de CM2, venus m’interpeler tant ils étaient horrifiés par l’attitude du maître […].
    Le premier fait marquant qui m’a été rapporté, est que le maître a soulevé, pour renverser, le pupitre sur lequel <élève 1> était assis, de sorte à ce qu’il s’est retrouvé par terre, avec le pupitre renversé sur lui.
    Lorsqu’il s’est dégagé, le maître s’est avancé, menaçant, acculant <élève 1> à terre contre le mur, si bien qu’il s’est cogné la tête en reculant face à la menace. Suite à cela, le maître s’est tenu au-dessus de lui, enjambant <élève 1> toujours à terre, en lui demandant : « Alors, tu veux encore jouer ? »…
    M’ont été rapporté également :
    – qu’il aurait violemment empoigné deux élèves par le col,
    – qu’il avait exigé des élèves une posture rigidement rectiligne par rapport au pupitre : pas de jambes sur le côté, « sinon je t’arrache la jambe » (sic) ; aucun bras sous le bureau ni aucun coude appuyé sur le dossier « sinon je t’arrache le bras » (sic), pas le droit de se relaxer le poignet après avoir copié un moment, (menaces violentes sur les élèves les plus calmes, simplement parce qu’ils se tournaient le poignet après 1/4 d’heure de punition collective suite au chuchotement de 2 élèves…).
    Tous les élèves ont fait l’objet de punition collective, la tâche de tous étant de copier en silence, sans s’arrêter ni lever le nez, alors que la plupart étaient exempts de reproches.
    […]
    Par ailleurs, les CM1 qui ont donc eu ce Maître après la récréation m’ont rapporté les mêmes faits : menaces si tenue pas strictement droite, aucun bruit, propos menaçants violents « je t’arrache le bras » […].
    […] je suis montée récupérer les élèves de CM2 dans leur classe, pour les répartir entre les différents autre collègues. J’ai ensuite informé notre collègue remplaçant que : « compte tenu des incidents survenus dans la matinée, je ne pouvais plus lui confier ces élèves ».

    Quatre jours après, cette personne était toujours devant élèves.
    Dans une autre école.

    https://seenthis.net/messages/760491 via Pierre Coutil


  • Mini liste sur les morts aux #frontières des #Alpes

    Première décompte des morts, à ma connaissance, celui de Médecins Sans Frontières, dans un rapport de 2018 :
    https://fuoricampo.medicisenzafrontiere.it/Fuoricampo2018.pdf
    A la page 17, on peut lire : plus de 20 cadavres retrouvés aux frontières alpines, dont 15 entre l’Italie et la France
    https://seenthis.net/local/cache-vignettes/L600xH412/f4igeD0png-dddd3-038bc.png

    Auxquels s’ajoutent..

    En février 2019, toujours entre la France et l’Italie :
    https://seenthis.net/messages/756096#message758498
    https://seenthis.net/messages/756096#message758645

    Quand j’aurai le temps, je chercherais les références des cas antérieures que j’ai répertoriés sur seenthis par le passé...

    #frontière_sud-alpine #montagne #mourir_aux_frontières #asile #migrations #réfugiés #décès #morts

    J’ajoute à la métaliste sur la frontière sud-alpine :
    https://seenthis.net/messages/733721

    ping @reka @isskein

    https://seenthis.net/messages/758646 via CDB_77



  • http://lmsi.net/Du-bon-usage-des-barbeles
    Du bon usage des barbelés
    Olivier Cyran

    Dans une récente interview à la revue Ballast, le philosophe et économiste Frédéric Lordon aborde la question des violences infligées aux migrantes et aux migrants en concluant qu’il est illusoire de lutter pour la liberté de circulation. Lui plaide pour des frontières « plus intelligentes ». Au passage, il met en cause le journaliste indépendant Olivier Cyran, accusé de tenir sur le sujet des positions déraisonnables. Dans un contexte de forte mobilisation sociale et de vive confusion politique, ce dernier se saisit de cette perche pour questionner le rapport de la gauche aux frontières et la stratégie périlleuse de sa principale composante, la France insoumise.

    #frontières #migrants

    cf. https://seenthis.net/sites/1533692

    https://seenthis.net/messages/742915 via zorba


  • Début de la constitution d’une #métaliste sur le sujet #migrations et #développement

    Déconstruction de l’idée : augmentation du #développement pour freiner la migration (et notamment l’émigration), en lien aussi avec la question du #codéveloppement :
    https://seenthis.net/messages/526083
    https://seenthis.net/messages/448596

    Ici des liens sur aide au développement comme moyen de freiner l’immigration, mais sans pour autant être critiques sur ce sujet (#root_causes) :
    https://seenthis.net/messages/614952
    https://seenthis.net/messages/538851
    https://seenthis.net/messages/536665
    https://seenthis.net/messages/487453
    https://seenthis.net/messages/461710

    La question des #remittances :
    https://seenthis.net/tag/remittances

    Il faudra faire une longue liste du lien toujours plus étroit entre #aide_au_développement et migrations (#conditionnalité de l’aide)...
    https://seenthis.net/messages/719752
    https://seenthis.net/messages/564720
    https://seenthis.net/messages/385634

    Dans le documentaire (produit par Arte) « Etats africains, portiers de l’Europe » on parle aussi de conditionnalité de l’aide :
    https://www.youtube.com/watch?v=IUSIi-qP2pY


    https://seenthis.net/messages/691948
    https://seenthis.net/messages/660235
    https://seenthis.net/messages/647177
    https://seenthis.net/messages/641888
    https://seenthis.net/messages/633324
    https://seenthis.net/messages/528689
    #Afghanistan

    Et l’opacité des fonds pour le développement, qui, en réalité, sont utilisés en grande mesure pour fermer les frontières :
    https://seenthis.net/messages/641297
    https://seenthis.net/messages/580567
    #fonds_fiduciaire_d’urgence #trust_fund #fonds_pour_l'afrique
    https://seenthis.net/messages/601336
    https://seenthis.net/messages/550025
    https://seenthis.net/messages/423516

    Et sur la part croissante du budget des Etats consacrée aux dépenses en matière de #contrôles_frontaliers au détriment des fonds pour le développement
    https://seenthis.net/messages/608653

    Des guides/manuels/rapports qui déconstruisent les #mythes et #préjugés en lien avec migrations & développement :
    https://seenthis.net/messages/733048

    Liens sur les budgets nationaux (européens) de la #coopération_internationale au développement et le fait que dans ce budget les frais d’#accueil des #réfugiés et #demandeurs_d'asile sur le territoire y est inclus :
    https://seenthis.net/messages/480592
    https://seenthis.net/messages/430853
    https://seenthis.net/messages/388606
    #coopération_au_développement

    Quand les Etats financent, via l’aide au développement aussi, des dictateurs...
    Erythrée :
    https://seenthis.net/messages/405308
    https://seenthis.net/messages/318425
    Mais il y a aussi du matériel sur cette métaliste en lien avec l’#externalisation :
    https://seenthis.net/messages/731749

    Une synthèse graphique de @reka :
    https://seenthis.net/local/cache-vignettes/L600xH598/remittancesjb7e7-22414.jpg
    https://seenthis.net/messages/311344

    ping @isskein @kg

    https://seenthis.net/messages/733358 via CDB_77


  • Suite de ma série de dessins « Le Tartare »- Le #bitcoin

    Je rassemble les éléments qui m’ont servi pour ce montage pour pas les perdre ou les oublier.

    https://3.bp.blogspot.com/-a0OotJNrqTU/Wtd6ngGQe9I/AAAAAAAAGok/jDRWz1UbLBAwUOxcpcXDi1-mpG3DDh8GwCEwYBhgL/s1600/04-Bitcoin1-test.jpg

    –---------
    A partir du billets de 1 rouble de 1937

    https://c7.alamy.com/comp/D40EY3/1-chervonetz-banknote-vladimir-lenin-russia-1937-D40EY3.jpg

    –—
    https://entrelacsknots.files.wordpress.com/2012/02/leonardo-da-vinci-early-16th-cent-bodleian-library.jpg?w=412&h=460&zoom=2
    Un des dessins de la série qu’a composée Leonardo da Vinci (1452-1519) du Codex Vallardi acquis par le Louvre en 1856 auprès de l’antiquaire milanais Giuseppe Vallardi.
    https://entrelacs.blog/2015/09/10/etude-dentrelacs-en-cercles-de-leonard-de-vinci

    Cette partie représente une carte d’internet inspirée d’une des propositions de Louis Drulhe que m’a conseillé @fil
    http://internet-atlas.net
    –----

    Le paysage est une mine de bitcoin au tibet, près d’une centrale hydroéléctrique
    https://seenthis.net/local/cache-vignettes/L600xH335/tibetjpg-98e98ed-e44b4.jpg
    https://seenthis.net/messages/686691

    –-----
    En dessous de la ferme/mine à bitcoin il y a un steve ( avatar des joueureuses dans minecraft)
    https://minecraft.novaskin.me/skin/1404133393/Steve-Miner-Test
    –-----
    Dans les angles les symboles évoquent certains aspects des bitcoin,
    Le nucléair pour signalé que le bitcoin est de l’éléctricité convertie en argent.
    Le mot en chinois c’est le province de Shenzhen (深圳市) où sont assemblés la plus part des composantes éléctroniques dans des conditions de travail indignes.
    En bas à gauche c’est l’atome du Tantale, un metal fait à partir de Coltan, pour évoqué les terres rares
    En bas à droite, un symbole des Panama paper pour évoqué la facilité que procure le bitcoin pour échappé aux impots.

    Au Verso les QRcode sont des petites phrases qui m’ont marqués par rapport aux bitcoins :
    Money is memory (rapport aux registes des bitcoin)
    Convert electricity into money
    make money with money
    Cryprological gold - celle là faut que je l’améliore. Peut être quelquechose à propos des 21 millions d’unités - peut être : 21000000 cryptological ingots

    –—
    Le gris du verso est un texte converti en binaire :

    En aucun cas la création de ces nouveaux outils n’entend traiter des causes des problèmes politiques et sociaux. À chaque fois, il s’agit de renforcer par force protocoles un idéal de sécurité. Avec l’apparition du Bitcoin, il ne s’agit donc pas tellement de l’éclosion d’une nouvelle manière de faire du business ni d’un nouveau type de relation économique. Il s’agit bien plutôt de la diffusion généralisée d’une forme de relation sociale et politique, alimentée depuis plusieurs décennies par la jonction de l’idéologie cybernétique et du capitalisme. Aussi, si certaines applications de la Blockchain peuvent paraître constituer un progrès c’est d’abord parce que notre monde a été bureaucratisé à outrance, organisé en un vaste réseau de flux, aseptisé pour être d’autant mieux surveillé, designé pour être fonctionnaliste et individualiste. « Le désert croît », disait Nietzsche. La Blockchain sculpte et organise les dunes pour qu’il devienne davantage praticable.

    source : https://seenthis.net/messages/677623

    le texte converis donne :

    010001010110111000100000011000010111010101100011011101010110111000100000011000110110000101110011001000000110110001100001001000000110001101110010001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101101100001011101000110100101101111011011100010000001100100011001010010000001100011011001010111001100100000011011100110111101110101011101100110010101100001011101010111100000100000011011110111010101110100011010010110110001110011001000000110111000100110011100100111001101110001011101010110111100111011011001010110111001110100011001010110111001100100001000000111010001110010011000010110100101110100011001010111001000100000011001000110010101110011001000000110001101100001011101010111001101100101011100110010000001100100011001010111001100100000011100000111001001101111011000100110110000100110011001010110011101110010011000010111011001100101001110110110110101100101011100110010000001110000011011110110110001101001011101000110100101110001011101010110010101110011001000000110010101110100001000000111001101101111011000110110100101100001011101010111100000101110001000000010011001000001011001110111001001100001011101100110010100111011001000000110001101101000011000010111000101110101011001010010000001100110011011110110100101110011001011000010000001101001011011000010000001110011001001100111001001110011011100010111010101101111001110110110000101100111011010010111010000100000011001000110010100100000011100100110010101101110011001100110111101110010011000110110010101110010001000000111000001100001011100100010000001100110011011110111001001100011011001010010000001110000011100100110111101110100011011110110001101101111011011000110010101110011001000000111010101101110001000000110100101100100001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101101100001011011000010000001100100011001010010000001110011001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101101100011011101010111001001101001011101000010011001100101011000010110001101110101011101000110010100111011001011100010000001000001011101100110010101100011001000000110110000100110011100100111001101110001011101010110111100111011011000010111000001110000011000010111001001101001011101000110100101101111011011100010000001100100011101010010000001000010011010010111010001100011011011110110100101101110001011000010000001101001011011000010000001101110011001010010000001110011001001100111001001110011011100010111010101101111001110110110000101100111011010010111010000100000011001000110111101101110011000110010000001110000011000010111001100100000011101000110010101101100011011000110010101101101011001010110111001110100001000000110010001100101001000000110110000100110011100100111001101110001011101010110111100111011001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101101100011011011000110111101110011011010010110111101101110001000000110010000100110011100100111001101110001011101010110111100111011011101010110111001100101001000000110111001101111011101010111011001100101011011000110110001100101001000000110110101100001011011100110100100100110011001010110011101110010011000010111011001100101001110110111001001100101001000000110010001100101001000000110011001100001011010010111001001100101001000000110010001110101001000000110001001110101011100110110100101101110011001010111001101110011001000000110111001101001001000000110010000100110011100100111001101110001011101010110111100111011011101010110111000100000011011100110111101110101011101100110010101100001011101010010000001110100011110010111000001100101001000000110010001100101001000000111001001100101011011000110000101110100011010010110111101101110001000000010011001100101011000010110001101110101011101000110010100111011011000110110111101101110011011110110110101101001011100010111010101100101001011100010000001001001011011000010000001110011001001100111001001110011011100010111010101101111001110110110000101100111011010010111010000100000011000100110100101100101011011100010000001110000011011000111010101110100001001100110111101100011011010010111001001100011001110110111010000100000011001000110010100100000011011000110000100100000011001000110100101100110011001100111010101110011011010010110111101101110001000000110011100100110011001010110000101100011011101010111010001100101001110110110111000100110011001010110000101100011011101010111010001100101001110110111001001100001011011000110100101110011001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101101100101001000000110010000100110011100100111001101110001011101010110111100111011011101010110111001100101001000000110011001101111011100100110110101100101001000000110010001100101001000000111001001100101011011000110000101110100011010010110111101101110001000000111001101101111011000110110100101100001011011000110010100100000011001010111010000100000011100000110111101101100011010010111010001101001011100010111010101100101001011000010000001100001011011000110100101101101011001010110111001110100001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101101100101001000000110010001100101011100000111010101101001011100110010000001110000011011000111010101110011011010010110010101110101011100100111001100100000011001000010011001100101011000010110001101110101011101000110010100111011011000110110010101101110011011100110100101100101011100110010000001110000011000010111001000100000011011000110000100100000011010100110111101101110011000110111010001101001011011110110111000100000011001000110010100100000011011000010011001110010011100110111000101110101011011110011101101101001011001000010011001100101011000010110001101110101011101000110010100111011011011110110110001101111011001110110100101100101001000000110001101111001011000100110010101110010011011100010011001100101011000010110001101110101011101000110010100111011011101000110100101110001011101010110010100100000011001010111010000100000011001000111010100100000011000110110000101110000011010010111010001100001011011000110100101110011011011010110010100101110001000000100000101110101011100110111001101101001001011000010000001110011011010010010000001100011011001010111001001110100011000010110100101101110011001010111001100100000011000010111000001110000011011000110100101100011011000010111010001101001011011110110111001110011001000000110010001100101001000000110110001100001001000000100001001101100011011110110001101101011011000110110100001100001011010010110111000100000011100000110010101110101011101100110010101101110011101000010000001110000011000010111001001100001001001100110100101100011011010010111001001100011001110110111010001110010011001010010000001100011011011110110111001110011011101000110100101110100011101010110010101110010001000000111010101101110001000000111000001110010011011110110011101110010001001100110010101100111011100100110000101110110011001010011101101110011001000000110001100100110011100100111001101110001011101010110111100111011011001010111001101110100001000000110010000100110011100100111001101110001011101010110111100111011011000010110001001101111011100100110010000100000011100000110000101110010011000110110010100100000011100010111010101100101001000000110111001101111011101000111001001100101001000000110110101101111011011100110010001100101001000000110000100100000001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101101110100001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101100100000011000100111010101110010011001010110000101110101011000110111001001100001011101000110100101110011001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101100100000001001100110000101100111011100100110000101110110011001010011101100100000011011110111010101110100011100100110000101101110011000110110010100101100001000000110111101110010011001110110000101101110011010010111001100100110011001010110000101100011011101010111010001100101001110110010000001100101011011100010000001110101011011100010000001110110011000010111001101110100011001010010000001110010001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101101110011011001010110000101110101001000000110010001100101001000000110011001101100011101010111100000101100001000000110000101110011011001010111000001110100011010010111001100100110011001010110000101100011011101010111010001100101001110110010000001110000011011110111010101110010001000000010011001100101011000110110100101110010011000110011101101110100011100100110010100100000011001000010011001110010011100110111000101110101011011110011101101100001011101010111010001100001011011100111010000100000011011010110100101100101011101010111100000100000011100110111010101110010011101100110010101101001011011000110110000100110011001010110000101100011011101010111010001100101001110110010110000100000011001000110010101110011011010010110011101101110001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101100100000011100000110111101110101011100100010000000100110011001010110001101101001011100100110001100111011011101000111001001100101001000000110011001101111011011100110001101110100011010010110111101101110011011100110000101101100011010010111001101110100011001010010000001100101011101000010000001101001011011100110010001101001011101100110100101100100011101010110000101101100011010010111001101110100011001010010111000100000001001100110110001100001011100010111010101101111001110110010000001001100011001010010000001100100001001100110010101100001011000110111010101110100011001010011101101110011011001010111001001110100001000000110001101110010011011110010011001101001011000110110100101110010011000110011101101110100001000000010011001110010011000010111000101110101011011110011101100101100001000000110010001101001011100110110000101101001011101000010000001001110011010010110010101110100011110100111001101100011011010000110010100101110001000000100110001100001001000000100001001101100011011110110001101101011011000110110100001100001011010010110111000100000011100110110001101110101011011000111000001110100011001010010000001100101011101000010000001101111011100100110011101100001011011100110100101110011011001010010000001101100011001010111001100100000011001000111010101101110011001010111001100100000011100000110111101110101011100100010000001110001011101010010011001110010011100110111000101110101011011110011101101101001011011000010000001100100011001010111011001101001011001010110111001101110011001010010000001100100011000010111011001100001011011100111010001100001011001110110010100100000011100000111001001100001011101000110100101100011011000010110001001101100011001010010111000100000

    http://www.supportduweb.com/convertisseur-textes-binaire-code-ascii-numerique-ordinateur-secret-en
    –------------

    #zuckerberk #mad_meg

    https://seenthis.net/messages/687949 via mad meg


  • Le jeune geek qui concurrence le bitcoin

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/02/15/le-jeune-geek-qui-concurrence-le-bitcoin_5257146_3234.html

    Vitalik Buterin, un jeune Canadien d’origine russe, est l’inventeur de l’ether, une monnaie électronique qui connaît un succès planétaire dans l’ombre du bitcoin, dont il a amélioré le modèle.

    http://img.lemde.fr/2018/02/14/277/238/3177/1588/644/322/60/0/604047e_18590-owz5us.97ee.jpg

    San Francisco, Moscou, Singapour, Paris, New Delhi, Bombay, Séoul, Londres, Tokyo, Haïfa, Hong­kong, Shanghaï, Cancun… Depuis un an, Vitalik Buterin, 23 ans, voyage beaucoup, et semble disposé à tenir ce rythme encore longtemps. A ceux qui veulent savoir dans quel pays il habite, ce Canadien d’origine russe explique, sur son site personnel, vivre « dans les avions de la compagnie Cathay Pacific ». Il parcourt le monde de conférences en séminaires, pour vanter les mérites de l’ether, la cryptomonnaie électronique qu’il a inventée à l’âge de 19 ans, et d’Ethereum, la plate-forme chargée de gérer les transactions en ethers et les applications liées à cette monnaie.

    Le jeune homme n’a pourtant rien d’un gourou charismatique. Visage d’adolescent, corps long et maigre, il apparaît toujours vêtu d’un jean et d’un tee-shirt bon marché – lui dont la fortune se compte en millions de dollars. Certains le trouvent parfois étrange et solitaire, voire un rien autiste, mais ceux qui ont travaillé avec lui sont unanimes : c’est un génie singulier, au QI exceptionnel. Il parle vite, sur un ton à la fois intense et décontracté, parfaitement à l’aise sur tous les sujets liés aux monnaies électroniques : technique, théorie, prospective… S’il s’exprime le plus souvent en anglais, il maîtrise le russe, un peu le français, et s’initie depuis quelque temps au chinois grâce à une appli sur son téléphone.

    Contrairement à l’inventeur du bitcoin, ­soucieux de rester anonyme, Vitalik Buterin assume sa célébrité. Il se pose même en leader intellectuel de la communauté Ethereum, un groupe sans frontières, fort de plusieurs dizaines de milliers de personnes, développeurs, entrepreneurs, ingénieurs, militants libertaires, spéculateurs, ainsi que des professionnels issus de la finance classique. Partout où il va, il fait salle comble. Ses interventions, diffusées sur YouTube et Facebook, sont analysées, commentées, car ses avis ont presque force de loi. Entre deux conférences, il trouve le temps de rencontrer des dirigeants mondiaux, y compris, en juin 2017, le président russe Vladimir Poutine, en marge du forum économique de Saint-Pétersbourg.

    Décentralisation générale, l’idéologie des hackers

    Né en 1994 en Russie, Vitalik Buterin arrive à Toronto (Canada) à l’âge de 6 ans, quand ses parents parviennent à émigrer. Dès l’enfance, grâce à son père informaticien, il se tourne vers les ordinateurs. Il pratique beaucoup le jeu en ligne World of Warcraft. Dans une mini-autobiographie humoristique publiée sur un site personnel, il confie d’ailleurs que la création d’Ethereum a germé dans son esprit à la suite d’un événement traumatisant pour lui : en 2010, la société propriétaire de World of Warcraft modifie la règle du jeu (en limitant les super-pouvoirs d’un sorcier), sans consulter les fans :

    « J’ai longuement pleuré avant de m’endormir, et ce jour-là j’ai découvert les horreurs provoquées par les systèmes centralisés. Peu après, j’ai décidé d’abandonner ce jeu. »

    En 2011, à 17 ans, il découvre le bitcoin, première monnaie électronique, et la technologie révolutionnaire qui le sous-tend : la « blockchain », répertoire unique de toutes les transactions, hébergée et gérée collectivement, de façon transparente et décentralisée, par la communauté des utilisateurs. Plus besoin de banques ou d’Etats, jugés encombrants et dominateurs : pour garantir la fiabilité des transactions, il suffit de « faire confiance aux mathématiques ».

    Devenu un expert dans ce domaine, Vitalik Buterin crée une publication intitulée Bitcoin Magazine, qui le fait connaître dans ce milieu. Très vite, il adopte les convictions des hackeurs et des pionniers de cryptomonnaies, selon lesquels le monde contemporain souffre d’une grave maladie : la centralisation des pouvoirs politique et économique, couplée à l’opacité des mécanismes de décision. Le remède serait donc la décentralisation générale – un mode de gouvernance participatif, transparent, plus efficace et plus équitable. Dans ce scénario, les Etats sont perçus comme des adversaires ou des obstacles à surmonter, jamais comme des alliés. Les militants de la décentralisation en réseau sont persuadés de pouvoir réaliser leur rêve grâce à une « arme » révolutionnaire, la block­chain.

    Une gamme étendue de services automatisés

    En 2012, Vitalik Buterin commence des études d’informatiques à l’université de Waterloo (Ontario), mais, au bout d’un an, il se dit qu’il progressera davantage en s’éduquant lui-même : « Mes projets de cryptomonnaie me prenaient trente heures par semaine, alors j’ai arrêté la fac. J’ai fait le tour du monde, j’ai exploré de nombreux projets de cryptomonnaie, et j’ai fini par comprendre qu’ils étaient tous trop centrés sur des applications spécifiques, pas assez généralistes. » C’est ainsi qu’il se lance dans la conception d’Ethereum, une blockchain multi-usage plus sophistiquée que celle du bitcoin, définie comme un « réseau de création de monnaie décentralisée combiné à une plate-forme de développement de logiciels ».

    Concrètement, Ethereum offre une gamme étendue de services automatisés fondés sur des « contrats intelligents », c’est-à-dire « des applications fonctionnant exactement comme elles ont été programmées, sans possibilité de panne, de censure, de fraude ni d’interférences ». Ainsi, on peut programmer des paiements pour une date ultérieure, lancer des campagnes de financement, gérer des titres de propriété, des places de marché, et même des sociétés par actions. Au-delà, Ethereum peut servir de plate-forme pour des élections en ligne, et devenir un outil de démocratie directe.

    Quand il publie une première ébauche de son projet, en 2014, il est aussitôt rejoint par des codeurs et des mathématiciens enthousiastes, prêts à l’aider à l’affiner et à le concrétiser. Des investisseurs issus de la finance classique et de la Silicon Valley décident également de s’associer à lui. Avant même d’exister, Ethereum repose ainsi sur des bases solides. La construction de la plate-forme se fera grâce à une campagne de financement en bitcoins.

    Les cours s’envolent

    A l’été 2015, les développeurs ayant travaillé à titre bénévole sur le projet reçoivent gratuitement des lots d’ethers. Les autres peuvent en acheter. Surprise : cette mystérieuse monnaie attire aussitôt toutes sortes de spéculateurs. Sa valeur atteint d’emblée 1,35 dollar. Pendant un an, la montée du cours est lente, mais, à compter du printemps 2017, tout s’accélère : en juin, l’ether vaut environ 400 dollars. Ensuite, le cours s’affole dans les deux sens, mais, à partir de décembre, il connaît une nouvelle flambée : à la mi-janvier 2018, il dépasse les 1 300 dollars, avant de retomber autour de 800 dollars (environ 650 euros) début février. Les 98 millions d’ethers en circulation sont déposés dans près de 25 millions de comptes anonymes, et les transactions quotidiennes dépassent les 3 milliards de dollars. L’ether a déjà fait des millionnaires, dont Buterin lui-même, qui assure son train de vie en vendant des lots d’ethers.

    Aujourd’hui, son Ethereum est hébergée de manière collective dans plus de 27 000 ordinateurs répartis dans le monde entier. Parallèlement, près de 20 000 nouveaux ethers sont fabriqués chaque jour par des « mineurs », des professionnels possédant des batteries d’ordinateurs dotés de cartes graphiques puissantes. Leur travail consiste à inscrire les transactions des utilisateurs sur la blockchain en résolvant des équations. Pour cela, ils sont rémunérés en ethers.

    Entre-temps, plusieurs compagnons de la première heure du jeune homme se sont impliqués dans le projet. Parmi eux, le Canadien Joseph Lubin, un roboticien reconverti dans la finance chez Goldman Sachs puis dans un hedge fund, un fonds spéculatif. Dès 2015, il a créé à New York la société ConsenSys, incubateur de start-up Ethereum et agence de conseil pour les entreprises et administrations désireuses de se lancer dans l’aventure de la blockchain.

    Il finance des start-up travaillant sur la « blockchain »

    Parallèlement, pour structurer le projet, ­Buterin et ses associés lancent la Fondation Ethereum. Afin d’échapper dès à présent à l’emprise des grands Etats fortement réglementés, ils décident de la domicilier en Suisse, dans le canton de Zug, connu pour offrir des conditions avantageuses aux sociétés financières internationales. Ils montent aussi l’association Enterprise Ethereum Alliance, chargée de nouer des partenariats avec des entreprises intéressées par la technologie de la blockchain. Par ailleurs, Buterin participe à la gestion de la société chinoise Fenbushi, un fonds d’investissement consacré au financement de start-up travaillant sur la blockchain.

    Grâce à ces diverses structures, des centaines de jeunes entrepreneurs lancent des opérations de financement participatif pour créer des start-up Ethereum. Certains projets sont sérieux et innovants. D’autres, farfelus ou carrément malhonnêtes, parviennent à gruger des novices. Depuis peu, certains Etats tentent de réglementer ou d’interdire ces levées de fonds sauvages mais, à ce jour, elles se poursuivent. La vie d’Ethereum n’est pas pour autant sans risque : la plate-forme a déjà été victime de piratages sophistiqués et de vols massifs. Heureusement, dans cet univers, tout est possible, y compris les voyages dans le temps : en remontant dans la blockchain jusqu’à la veille de la date d’un vol d’ethers, Buterin et ses codeurs ont réussi, en 2016, à restituer aux victimes une partie des fonds dérobés.

    Face aux tricheries, au déchaînement spéculatif et à la prolifération des applications dénuées de toute ambition « décentralisatrice », il tente d’abord de calmer le jeu, et d’encourager les start-upeurs à se tourner vers des applications utiles au public. Fin 2017, il se met à tirer le signal d’alarme, désolé de constater la cupidité, l’immaturité et l’arrogance de certains acteurs : « Si tout ce que nous accomplissons, ce sont des mèmes ­ [éléments propagés massivement sur le Net] sur les Lamborghini et des blagues infantiles sur les pets foireux, je m’en irai. »

    Cryptologie et thé vert

    Mais ce coup de blues semble passager. ­Début 2018, il est toujours aux commandes, et travaille à améliorer Ethereum, notamment la confidentialité des transactions et leur vitesse d’exécution. Il va aussi mettre fin au « minage » actuel, qui utilise trop de machines et d’électricité, et le remplacer par un système de création monétaire plus souple, cogéré par les principaux détenteurs d’ethers.

    En attendant, il demeure un geek authentique. Il n’a pas de temps à consacrer aux mondanités ni aux vieux médias, et discutera bien plus volontiers avec un codeur inconnu pour décortiquer, entre initiés, un problème technique. A l’entendre, sa vie est d’une absolue sagesse : sa « drogue » favorite serait le thé vert, sa religion la cryptologie. Côté politique, il se définit comme un cuckservative (terme inventé par les militants d’extrême droite américains pour désigner les conservateurs modérés contaminés par les idées libérales). Il pratique aussi l’autodérision : « Mon passe-temps préféré est le countersignalling », une attitude faussement humble consistant à se mettre en valeur en affichant une extrême simplicité. Autant dire qu’il devrait rester fidèle aux tee-shirts bariolés.

    https://seenthis.net/people/enuncombatdouteux via enuncombatdouteux


  • BAC de Lille. Deux morts. Deux jeunes fauchés par un TER à Lille : les parents vont porter plainte
    https://blogs.mediapart.fr/ibanez-martinez-amparo/blog/191217/deux-morts-deux-jeunes-fauches-par-un-ter-lille-les-parents-vont-por

    Témoignage d’un survivant (vidéo FR3)
    https://seenthis.net/sites/1325604

    2 morts qui cherchaient à échapper à la police, et la Voix du Nord.
    Lille Insurgée - [RÉPONSE VOIX DU NORD] [POST TRÈS LONG]... | Facebook
    https://www.facebook.com/LilleInsurg/posts/520643498313543
    https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/25508171_520587458319147_5383611441056550900_n.png?oh=84b4b5887b015fbc97cb8bdf0a604bfb&oe=5AC64052

    [RÉPONSE VOIX DU NORD] [POST TRÈS LONG]
    #JusticePourSelomEtMatisse
    Nous avions posté ceci (voir photo 1) sous le dernier article de la voix du nord concernant le décès de Selom et Matisse, fauchés par un TER, Vendredi dernier après avoir fuit un contrôle de police.
    Ils nous ont répondu en commentaire de l’article. (voir photo 2)
    Nous allons faire un peu de pédagogie.
    « Nous souhaitons répondre ici à certains commentaires, notamment celui de Lille Insurgée. Le tragique accident dont ont été victimes deux jeunes lillois a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi. »
    La mort de Selom et Matisse n’est pas qu’un « tragique accident ». C’est le résultat d’une politique menée de concert par la mairie et la préfecture. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, si les décideurs s’obstinent, nous verrons d’autres « tragiques accidents ». En effet, Fives est un quartier populaire à deux pas d’une gare TGV. Il aiguise donc l’appétit des promoteurs immobiliers et des politiciens adeptes de la rénovation urbaine comme réponse aux problèmes sociaux. Il s’agit pour eux de transformer ce quartier en annexe du centre-ville et donc d’en virer les indésirables.
    Des habitants, « honnêtes citoyens » autoproclamés, mènent une campagne active sur les réseaux sociaux, à coup de pétitions et de tweets rageurs, réclamant une action ferme des pouvoirs publics vis-à-vis des jeunes qui foutent le bordel. Oui, il y a du deal, il y a des rodéos. S’en étonner ? Bonne blague. Ce quartier ouvrier construit autour de l’usine Five Caille s’est fait laminer par 40 ans de crise.
    La mairie, cédant à la démagogie électorale habituelle, a répondu aux revendications de ces honnêtes gens et a obtenu un quadrillage du quartier par la police, comme à Moulin. Celle-ci patrouille sans cesse et fait preuve de son habituel manque de retenue. Résultat : des jeunes flippent. Voilà le contexte local. Celui-ci prend place dans un contexte national de violences policières qui se généralisent (Adama, Théo, Curtis, Yassine, Angelo.... la liste est longue), sans parler de la répression, devenue systématique, des mouvements sociaux et de l’état d’urgence permanent (Loi antiterroriste). Lire à ce sujet le rapport d’Amnesty International.
    « Dès vendredi sur le net et samedi dans le journal, nous avons relaté les faits en émettant l’hypothèse d’un raccourci donnée au secours par l’un des blessés. »
    Au début, la VdN n’a émis qu’une seule hypothèse alors qu’il y en avait deux. Samedi déjà à Fives, des « rumeurs » couraient concernant une potentielle mise en cause de la police dans l’accident. La VdN s’est bien gardée d’évoquer les raisons des « incidents » de Caulier, faisant passer tranquillement les brûleurs de voitures pour une bande de barbares inconséquents.
    De plus l’hypothèse du « raccourci », validée par la police, la préfecture puis le parquet, s’est rapidement révélée bancale. Un point important. L’argumentation de la VdN repose sur le soit-disant témoignage qu’un blessé aurait fait aux secours, en l’occurrence, des CRS et des agents de sécurité de la SNCF.
    Mise en situation : Vous vous mettez à la place de la victime. Vous fumez un joint avec des potes (ouloulou). La police arrive. Vous flippez. Vous cherchez à fuir. Vous avez un accident. Vous perdez deux amis. Vous êtes blessés. Que dites vous aux CRS ? Vous trouvez une excuse du type « raccourci », ou vous leurs dites que vous avez fui leurs collègues ?
    Sans parler d’une autre possibilité. Il n’est pas dit que les policiers n’aient pas tout simplement menti pour protéger leurs collègues. Il est sur que pour la VdN la possibilité que des forces de l’ordre mentent est inenvisageable, cependant, ne leur en déplaise, c’est déjà arrivé. Leurs victimes font souvent des attaques cardiaques, voire ont une maladie grave qu’ils ignoraient. #AdamaOnOubliePas
    « Nos journalistes ont tenté de vérifier ces rumeurs sans parvenir à les étayer. »
    Les journalistes de la VdN auraient alors tenté de vérifier ces rumeurs sans parvenir à les étayer ? Ont-ils mis les pieds à Fives sans escorte policière ? Parlé aux jeunes du quartier ? Dès le samedi ? Car toutes les personnes au courant de l’affaire étaient unanimes sur la version des faits.
    "Samedi sur le net et dimanche dans le journal, nous avons néanmoins fait part de nos doutes en parlant de « l’étonnante explication du raccourci ».
    Leur scepticisme les honore. Mais pourtant quelques heures plus tard, la VdN relaie, sans la nuancer, la parole du procureur qui confirme la thèse du raccourci et balaie les « rumeurs » et autres « spéculations » des « pourfendeurs de la police » et des « médias libres » avec des guillemets.
    Au lieu de dire dans l’un de leurs articles sur le sujet « Des violences ont eu lieu suite à des rumeurs », il aurait pu être intéressant, par déontologie, de développer quelles étaient ces rumeurs. Dire, par exemple, qu’elles mettent en cause la police. Mais non. La VdN a préféré les contre-vérités officielles à une vérité de la rue. Pas très étonnant.
    "Le témoin dont parle « Lille insurgée » (votre vidéo) témoigne le visage masqué, sa voix semble déformée.Son témoignage est peut-être digne de foi mais comme nous ne l’avons pas rencontré nous-mêmes, nous ne pouvons pas en être sûrs."
    En réalité, ce n’est pas très difficile de discuter avec des gens à Fives. De plus, ce n’est pas notre vidéo, mais celle d’un média indépendant, Legacy News. Pour l’anonymat et la voix transformée, il faudra s’adresser à eux. Nous l’avons juste relayé. Mais bon, on est a pas une approximation près. Passons.
    « Tout en donnant la version officielle nous avons pourtant continué notre enquête qui nous a menée jusqu’à Aurélien dont nous avons publié le témoignage sur notre site ce lundi et dans le journal le mardi. »
    LOL. Prix Pulitzer... Ils ont envoyé un gratte-papier au rassemblement de solidarité. Ca va ? Pas trop dure à trouver ? C’était un peu risqué, chapeau. Quelle enquête. Vous avez trouvez l’info sur notre page ?
    Après avoir écrit 4 articles mettant en avant la version policière des faits, l’opinion publique reste sur les premières versions. Il n’y a qu’à lire la multitude de commentaires, en mode « ils l’ont bien cherché », sous les articles. De plus le témoignage d’Aurélien, dans la version papier, n’occupe qu’une petite place en bas de page au fond du journal. Résultat : la foule des lecteurs de faits divers ne retient que les gros titres et l’hypothèse officielle. Bien joué.
    « Il s’agissait d’un témoignage important pour nous car le jeune homme était sur les lieux. Son témoignage nous paraissant probant et étant recoupé par d’autres sources, nous l’avons donc publié sans problème. »
    Il manquerait plus qu’ils ne l’aient pas publié. Après la merde publiée avant, il faut bien sauver les meubles et revoir la copie. D’ailleurs l’ensemble des articles produits ne sont plus accessibles et chaque lien ramène vers une « chronologie d’un drame en quatre jours » bien expurgée. Heureusement que France 3 a pris le temps de l’interviewer sérieusement. Pour le coup, c’était plutôt un bon boulot de journaliste.
    « La vérité se construit dans la durée. Tant qu’un journaliste ne détient pas de preuves ou/et de certitudes, il ne peut publier que des hypothèses, ce que nous avons fait avant de pouvoir aller plus loin. »
    Attention instant philo... La vérité ? Manifestement, d’après la VdN, ce sont les journalistes qui produisent la vérité au fil de leurs articles. Drôle d’approche constructiviste de la vérité. Désolé mais la vérité existe avant qu’ils impriment leur papier. Et en l’occurence, la VdN s’est bien assise dessus avant de se retrouver le nez dans son caca. D’ailleurs en l’absence de preuves ou/et de certitudes, ils n’ont publié qu’une seule hypothèse. Devinez laquelle ?
    « Il n’en reste pas moins qu’il reste encore une part de mystère sur ces faits. Le principal témoin explique que les jeunes ont repéré des policiers et que pour, les éviter, ils ont donc décidé de prendre ce chemin. Mais il ne parle nullement de course-poursuite, ce qui semblerait accréditer les explications des policiers en patrouille dans le quartier ce soir-là, qui disent ne pas avoir vu les jeunes. »
    Mystère ! Suspens ! Il n’en reste pas moins que ça va être la même histoire que d’hab’. Les flics vont s’en tirer à bon compte. S’il y a un procès, ils seront blanchis. La politique de quadrillage des quartiers, la guerre contre les classes populaires vont continuer à faire des morts que seules leurs familles, leurs proches et quelques « pourfendeurs de la police » pleureront. Et les jeunes continueront de flipper car ce ne sont pas, dans leur grande majorité, des apprentis Scarface imperméables à la peur.
    Oui il n’y a peut-être eu que quatre jeunes ayant eu peur des flics qui ont cherché à fuir par le mauvais chemin. Mais cette sale histoire ne tombe pas du ciel. Aujourd’hui, dans cette situation, voilà ce qu’il se passe dans la tête d’un jeune de quartier populaire. Soit, je prends la fuite en prenant un risque inconsidéré, soit je me frotte aux équipes de choc de la police républicaine. Résultat : je fuis. Cela ne vous rappelle rien ? 2005 Zyed et Bouna...
    Dur à capter pour des journalistes faitdiversiers qui passent leur temps à pomper les infos des autorités pour remplir leur journal de faits-divers anxiogènes. Mais la VdN appartient au groupe Rossel qui n’a jamais fait preuve de modération en la matière. Ni en matière de plans sociaux, hein ?
    Une petite morale ? Que la VdN cherche à se justifier et à répondre à nos accusations montre bien qu’ils ne sont pas clairs sur le traitement de ce « fait-divers ». C’est en soi un aveux. Aveux renforcé par une tentative maladroite de cacher la poussière sous le tapis en rendant inaccessibles leurs articles précédents. Ils ont assuré, une fois de plus, le service de com’ de la police et de la préf’. Rien de très étonnant pour un canard aussi boiteux, au service de la notabilité locale. Ils peuvent se donner des airs de philosophes spécialistes en déontologie journalistique. Il n’y aura que les naïfs pour leur donner du crédit. La question que nous leur posons : l’avez vous fait de bonne foi ? Auquel cas vous êtes des imbéciles. L’avez vous fait délibérément ? Auquel cas vous êtes des ordures. L’un n’excluant pas l’autre, par ailleurs...
    Et au passage, ils nous ont banni de leur Page...

    Depuis quelques semaines, les effets mortels de l’impunité policière sont si nombreux que je ne suis pas en mesure de faire le point.

    Justifier les morts, a priori (cf le JDD et son article policier contre la ZAD), et a postériori (cf Rémi Fraisse).
    #police #hécatomberampante #media #rememberZyedetBouna

    https://seenthis.net/messages/653816 via colporteur


  • A Summer School for Mathematicians Fed Up with Gerrymandering | The New Yorker
    http://www.newyorker.com/tech/elements/a-summer-school-for-mathematicians-fed-up-with-gerrymandering
    https://media.newyorker.com/photos/5988dfca32afef15364ba4a4/16:9/w_1200,h_630,c_limit/Chan-Gerrymandering-summer-school-for-mathematicians-SOCIAL.jpg

    Tufts University—a summer school at which mathematicians, along with data analysts, legal scholars, schoolteachers, and political scientists, will learn to use their expertise to combat gerrymandering.
    The school, which began on Monday, is the brainchild of a young Tufts professor named Moon Duchin, who specializes in geometry.

    #gerrymandering #mathématiques #recherche

    https://seenthis.net/recherche?recherche=moon+duchin @isskein

    https://seenthis.net/messages/621345 via Fil


  • Évelyne Sire-Marin : « Quand on habite Neuilly, on a peu de chance d’être assigné à résidence »
    http://www.regards.fr/web/article/evelyne-sire-marin-quand-on-habite-neuilly-on-a-peu-de-chance-d-etre-assigne

    Magistrate, ancienne porte-parole du Syndicat de la magistrature, Évelyne Sire-Marin réagit aux affaires autour du gouvernement, et analyse la banalisation de l’état d’urgence et de la restriction des libertés. Source : Regards

    https://seenthis.net/messages/608858 via Rezo


  • Creative Commons : Community Activities Fund Application Form
    https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeOrNfq3Kh4w0_GIjUMA3Qv6y41IilkMcW04BOh1WpFY_fI-w/viewform
    https://lh3.googleusercontent.com/NzY4XbrNjVovJM-drJzdQdnuz2G28p7VFWiP8DCXm8dUQSfKlCx--t9LDviab

    The #Creative_Commons Community Activities #Fund provides small amounts of funding resources to CC Community Members for everyday activities that support projects aligned with the Creative Commons Strategy. These grants are meant to provide quick support for activities, projects and events. For kickstarting projects, facilitate travel and mentorships, and support the organization of CC-themed events around the globe.

    Un simple formulaire à remplir pour demander une petite somme (de 0 à 1000$) à la fondation Creative Commons, pour soutenir un projet ou événement contribuant aux communs.

    https://seenthis.net/messages/608844 via Fil


  • Casa De La Musica (2003) — Jonathan de Vries and Jack Lewis
    https://ia601509.us.archive.org/16/items/CasaMusica/CasaDeLaMusica-Cover.jpg

    Je commence à mettre en ligne les films du réalisateur sud-africain Jack Lewis ; celui-ci, produit en 2003, parle de #jazz, de #Cuba et d’#Afrique_du_Sud

    Historian and musician Vincent Kolbe and jazz legend Robbie Jansen travel from Cape Town, South Africa to Cuba to explore the island’s rich musical heritage and share with it some of their own city’s eclectic cultural treasures. The film follows Jansen as he takes his sax on a tour of Havana’s parks, streets, jazz clubs and studios to meet and jam with the city’s soundsmiths. The result is a entertaining introduction to Cuban music - past, present and future - and a deeply personal account of Jansen rediscovering his own wellsprings of creative inspiration.

    https://archive.org/details/CasaMusica

    Ce #film #documentaire a obtenu le Encounters Jameson Audience Award en 2003.

    Sur Robbie Jansen, lire aussi http://africasacountry.com/2010/07/ah-the-mighty-has-fallen

    https://seenthis.net/messages/608839 via Fil


  • Australia agrees to pay $70 million to Manus Island detainees - CNN.com
    http://www.cnn.com/2017/06/13/asia/australia-manus-island/index.html

    The Australian government has agreed to pay detainees on Manus Island more than $70 million (US$52.75 million) in the “largest settlement in a human rights class-action” in the country’s history.
    More than 1,900 detainees had alleged they suffered serious physical and psychological injuries during their time in the Australian government’s offshore asylum seeker detention center on the Papua New Guinea island, between 2012 and 2016.

    #Australie #migrants #Manus_Island

    https://seenthis.net/messages/606692 via Fil



  • #seenthis_fonctionnalités : Les mots « flous »

    En ajoutant une étoile à la fin de l’URL de la page d’un thème, on obtient une sélection beaucoup plus large de billets : non seulement les billets avec ce hashtag précis, mais aussi ceux avec des hashtags plus généraux, dont on a déterminé qu’ils revenaient fréquemment à proximité du hashtag qu’on cherche (par exemple : Liban / Syrie / Hezbollah…).

    Par exemple :
    https://seenthis.net/tag/liban*

    Je vois que le squelette n’a pas été totalement maintenu et affiche une erreur, mais apparemment la liste des messages, elle, est correcte.

    Pour comprendre ce principe de « flou », on peut aller sur la page du mot-clé lui-même et regarder la colonne de droite :
    https://seenthis.net/tag/liban
    il y a une liste des « thèmes liés » :

    #liban / country: liban / country: lebanon / #réfugiés / organization: hizballah / #migrations / city: beyrouth / #asile / #syrie / #international / country: syrie / #réfugiés_syriens / #israël / #proche-orient / city: beirut / country: israël / country: syria / country: israel / person: michel aoun / city: alep / person: saad hariri / #beyrouth / #hezbollah / region: proche-orient / #liban / #france / region: moyen-orient / #jordanie / currency: usd / country: états-unis / country: jordan / #israel / country: iran / city: gaza / #crimes / country: russie / #hassan_nasrallah / #michel_aoun / #syrie / #déchets

    On voit que, notamment grâce à la thématisation automatique OpenCalais, c’est plutôt pertinent (oui, pour ceux qui l’ignorent : « #déchets » est tout à fait pertinent ici).

    https://seenthis.net/messages/589555 via ARNO*


  • Salut @seenthis et @fil , petite question  : est ce que l’API décrite à https://seenthis.net/fran%C3%A7ais/mentions/article/api est toujours d’actualité, et est-ce qu’elle ne gère toujours que l’envoi ?

    Si oui, la méthode recommandée à l’heure actuelle pour récupérer les billets c’est les flux RSS  ? Aucun moyen d’avoir une notif en cas de nouveau message, il faut poller ?

    Merci :)

    https://seenthis.net/messages/567710 via Goffi


  • #code_typo
    http://typo.mondediplo.net/tag/code_typo

    Dans TypoDiplo, on s’est affranchi d’une partie du vocabulaire professionnel afin de favoriser la compréhension du lecteur. Ainsi, on utilise les termes « majuscules » et « petites majuscules » plutôt que « capitales » ; « minuscules » plutôt que « bas de casse » ; « traits d’union », « tirets », « deux-points »... plutôt que leurs équivalents de métier.

    https://seenthis.net/people/monolecte via Agnès Maillard


  • Un petit mot de « La Sociale » à François FILLON
    http://universitepopulairetoulouse.fr/spip.php?article848
    https://seenthis.net/local/cache-vignettes/L180xH180/13466400_1092a02-dbaa8.jpg « La Sociale » envoie un DVD à M. François FILLON, éventuel futur Président de la République.

    Monsieur Fillon, Sans vouloir vous manquer de respect et compte tenu de votre grande connaissance de l’histoire de notre pays, ainsi que du glorieux héritage du Conseil National de la Résistance, nous nous permettons de vous faire parvenir notre contribution au roman de notre république. Veuillez trouver ci-joint le DVD du film documentaire "La Sociale" réalisé par Gilles PERRET, actuellement au cinéma.
    La Sécurité Sociale fut portée sur les fonts baptismaux par une coalition de résistants gaullistes, chrétiens, socialistes et communistes. Soixante-dix ans après sa création, elle reste un ferment de notre unité nationale. Nous avons noté que vous souhaitiez "désétatiser", c’est à dire remettre au privé, cette institution qui protège chaque Française et chaque Français, de la naissance à la mort, de manière équitable, efficace et peu onéreuse. En faisant ce choix, vous n’êtes pas sans savoir que vous allez créer de l’inégalité, de la misère et que vous diminuerez l’espérance de vie de la population. Lorsque vous aurez visionné le film, nous vous demandons de préciser la politique exacte de santé que vous mettriez en œuvre si vous deveniez Président de la République. Quel serait, avec vous, l’avenir de la Sécu ?

    Salutations républicaines.
    Gilles PERRET, réalisateur,
    et Jean BIGOT, producteur de « La Sociale »

    #Résistance

    https://seenthis.net/people/marielle