Quelques nouvelles du « bled » : Cholet. Une ville de crétins et de pétasses, vraiment ?

/761847

  • Quelques nouvelles du « bled » :

    Cholet. Une ville de crétins et de pétasses, vraiment ? | Courrier de l’Ouest
    https://www.courrierdelouest.fr/actualite/cholet-une-ville-de-cretins-et-de-petasses-vraiment-20-02-2019-3892

    Un élu traité d’ « enculé », un autre de « crétin » et de « couillon », un quotidien régional qualifié de « fasciste », un autre de « menteur », des pompiers habillés pour l’hiver, des élus qui s’étiquettent de noms d’oiseaux, des gilets jaunes insultants et insultés… mais où s’arrêteront donc ces Choletais ? Depuis plusieurs mois, les invectives se multiplient, sans limites, dans la rue, sur internet, partout.

    Il est vrai que l’exemple a, de longue date, été donné par les personnalités politiques d’ici et d’ailleurs. Il y a longtemps que les chevaux sont lâchés et que les injures font partie du paysage politique. À force de montrer le mauvais exemple, de vivre l’injure en totale impunité, de traiter les uns de « connards », de « burnes », les autres de « pétasse » ou d’ « alcoolique », la violence verbale s’est malheureusement banalisée. La belle affaire pourrait-on dire. Sauf que chaque jour qui passe, un nouveau cran est franchi. Et trop souvent on se pince pour le croire.

    Pour se délecter de ce fiel quotidien, il suffit de se brancher sur les réseaux sociaux, Twitter et Facebook en tête, voire d’allumer la télévision locale un soir de conseil municipal. Sur internet, véritable fosse au purin de haine, les auteurs de ces propos ne se rendent même plus compte de l’incroyable violence de leurs paroles. Même un soir de rassemblements dans toute la France pour refuser des propos haineux, antisémites, il ne se trouve pas une personnalité pour organiser ici un regroupement symbolique, solidaire. Seul Xavier Coiffard a suggéré lundi soir au conseil d’agglomération d’exprimer d’une même voix le refus de la haine. On lui a répondu poliment qu’ici, il n’était point besoin de ça pour le montrer à tous. Principe louable.

    Mais ne rien dire, c’est aussi laisser faire. D’autant que lorsqu’il s’agit de critiquer par l’invective, il s’en trouve toujours pour se porter candidat.

    Xavier MAUDET

    #Gilles_Bourdouleix (c’est le maire de #Cholet) #facepalm

    https://seenthis.net/messages/761847 via Sombre