géométries variables ❝Pas un seul gros titre de la presse du jour ne mentionne…

/499699

  • Tuerie d’Orlando : géométries variables

    Pas un seul gros titre de la presse du jour ne mentionne que le club visé par le tueur d’Orlando était un club homosexuel, réflexions sur l’#invisibilisation.

    Cette pratique a un nom […] ça s’appelle l’invisibilisation… un peu comme si au lendemain des attaques de Charlie Hebdo, la presse avait évoqué des attentats contre des bureaux… ou après l’Hyper Casher, contre un supermarché. Sans préciser la nature de la cible de l’attaque terroriste…

    Parce que, s’il reste à déterminer les motivations exactes du terroriste… il n’y a pas de doute sur la nature de l’endroit qui était visé. Sur la cible de l’attaque. Et le problème avec l’invisibilisation, c’est qu’elle permet de faire « comme si », de minimiser en quelque sorte la portée du geste… C’est ce qui permet, par exemple, à des personnes qui ont pris des positions notoirement hostiles aux personnes homosexuelles, de faire « comme si » et de se fendre de messages de compassion et d’oublier comme par magie la nature de la cible visée…

    Et pour conclure sur cette notion d’invisibilisation… le Pulse, cette discothèque gay et lesbienne d’Orlando, n’est pas qu’une discothèque gay et lesbienne. C’est une discothèque fréquentée majoritairement par des noirs et des latinos. Et ça, pour le coup, tout le monde semble s’en moquer éperdument.

    Analyse du traitement médiatique de la tuerie d’Orlando. De qui parle-t-on, comment et avec quels mots.
    http://www.franceculture.fr/emissions/la-revue-de-presse/tuerie-d-orlando-geometries-variables
    https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/2016/06/f03ccba8-fc0d-48cd-8765-2a38001a5378/600x337_1.jpg
    #Etats-Unis #homophobie #LGBT #médias #violence

    http://seenthis.net/messages/499699 via plus que zéro