• Une épave de l’expédition Franklin retrouvée dans l’Arctique | ARTE
    https://www.arte.tv/fr/videos/062223-000-A/une-epave-de-l-expedition-franklin-retrouvee-dans-l-arctique

    En 1845, deux navires britanniques, partis à la recherche du mythique passage du Nord-Ouest, sont coincés par les glaces de l’Arctique. Plus d’un siècle et demi plus tard, des archéologues ont retrouvé l’une des épaves. Ce documentaire captivant retrace leurs travaux et la tragique expédition.

    Ce qui devait être un coup d’éclat de l’Empire britannique tournera en hécatombe. En 1845, alors que les guerres de territoires se gagnent via l’exploration scientifique, la Royal Navy envoie deux navires, commandés par sir John Franklin, en terres arctiques. La Couronne ambitionne de dresser la carte de l’impénétrable passage du Nord-Ouest, zone inconnue censée relier l’Atlantique au Pacifique par le nord du Canada. Malgré l’équipement moderne des navires, la glace emprisonne le convoi, contraignant les marins à passer deux hivers sur place. Les hommes y périssent les uns après les autres. Le 22 avril 1848, 105 survivants partent en quête de secours. Affamés, ils finissent par dévorer leurs morts. Aucun d’entre eux ne survivra. Les deux bateaux sont engloutis par les glaces.

    Énigme maritime
    En septembre 2014, après des années de recherche, des équipes d’archéologues de l’agence gouvernementale Parcs Canada, assistées par des navires de la garde côtière canadienne, sont finalement parvenues à découvrir l’un des deux navires, l’Erebus, reposant par 11 mètres de fond dans le golfe de la Reine-Maud. Des images de synthèse, générées à partir de sonars, ont permis de créer une simulation en 3D de l’épave, jusque dans ses détails les plus étonnants. Le documentaire nous entraîne dans ce fascinant périple et montre en parallèle le destin atroce des marins et les recherches complexes des équipes actuelles. Combinant iconographie, témoignages d’historiens, reconstitutions historiques autour du fil rouge de la quête de l’épave, ce film captivant livre la clef d’une énigme maritime vieille de plus d’un siècle.

    #Cannibalisme

    https://seenthis.net/messages/738263 via François Isabel


  • Affaire de Nazino — Wikipédia
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_Nazino

    L’affaire de Nazino est la déportation massive de 6 000 personnes, dont 4 000 mourront sur l’île de Nazino (en russe : остров Назино) en URSS en 1933. La petite île isolée de Sibérie est située à 800 km au nord de Tomsk. Elle est surnommée en russe « l’île de la mort » (Остров Смерти, Ostrov Smerti) ou encore l’« île des cannibales », les déportés ayant été abandonnés avec seulement de la farine pour nourriture, aucun outil, leurs seuls vêtements qu’ils portaient lors de leur arrestation et sans abris1. Surveillés par des gardes recrutés localement, très rapidement dépassés par les événements, et par des commandants profitant de la situation, les déportés les plus faibles furent rapidement victimes d’actes de cannibalisme pratiqués par des bandes organisées.

    Un rapport sur les événements fut envoyé à Staline par Vassili Arsenievich Velichko et distribué par Lazare Kaganovitch aux membres du Politburo, rapport qui sera archivé à Novossibirsk. Dans celui-ci, il déclare que « 6 114 éléments socialement nuisibles ou sans classe »2 sont arrivés sur l’île fin mai 1933. Une partie de ces déportés étaient de petits délinquants récidivistes, mais l’immense majorité se composait de vagabonds et de paysans dékoulakisés qui avaient fui leurs villages et étaient sans papiers. Arrêtés lors de rafles ordonnées par Staline, ils ont été transportés de Moscou et de Leningrad par train jusqu’à Tomsk et par barges fluviales jusqu’à Nazino. Au moins 27 déportés sont morts lors du transport.

    L’île est située sur l’Ob et mesure 3 kilomètres de long sur 500 mètres de large3. Il n’y avait pas d’abri, il a neigé la première nuit et aucune nourriture ne fut distribuée pendant 4 jours. Le premier jour, 295 personnes ont été enterrées.

    Une commission spéciale fut mise en place en septembre 1933 par le comité régional du parti communiste de la Sibérie occidentale. Leurs rapports seront publiés en 2002 par l’ONG russe Memorial4.

    #cannibalisme #crime_de_masse #déportation #stalinisme #travail_forcé #sans-papiers #goulag

    https://seenthis.net/messages/702686 via mad meg