• Attention, ceci est potentiellement le début d’une bonne nouvelle à venir. Vu la rareté, vaut mieux se préparer.
    La Forêt de #Hambach a gagné un répits. ET les cabanes de cette #ZAD se sont consolidées & sécurisées suite à la mort de Steffen M. en septembre dernier. ET l’Allemagne semble prendre la voie de l’abandon du #charbon après avoir abandonné le #nucléaire...
    Explication :
    https://c2.staticflickr.com/8/7889/32182877797_9a4a95791f_b.jpg

    Allemagne : pas d’extraction minière dans la forêt de Hambach avant 2020
    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/allemagne-pas-d-extraction-miniere-dans-la-foret-de-hambach-avant-2020-2019

    Le groupe énergétique allemand #RWE a apporté la garantie qu’il ne déboiserait pas avant fin 2020 la forêt de Hambach pour pouvoir y exploiter une mine de charbon, a déclaré aujourd’hui le ministre-président du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, Armin Laschet.

    RWE, qui est l’un des plus gros émetteurs de dioxyde de carbone d’Europe, veut déboiser la forêt de Hambach, qu’il a achetée il y a plusieurs dizaines d’années, afin d’agrandir une mine de lignite dans le secteur. Ce projet a été en partie retoqué par la justice en octobre dernier.

    https://c2.staticflickr.com/8/7892/40160149013_6cfb98553b_b.jpg

    Après le nucléaire, l’Allemagne abandonne le charbon
    https://www.la-croix.com/Economie/Monde/nucleaire-lAllemagne-abandonne-charbon-2019-02-01-1200999661

    L’Allemagne se donne dix-neuf ans pour fermer toutes ses centrales électriques qui fonctionnent au charbon. En 2018, 38 % de l’électricité du pays était produite avec cette source d’énergie très polluante.

    La commission d’experts préconise une sortie par étapes du charbon. La première prévoit la baisse d’un peu plus du quart de la production d’électricité issue du charbon d’ici à 2022, soit une réduction de 12,5 gigawatts. La forêt de Hambach pourrait ainsi être sauvée, alors qu’elle risquait d’être abattue pour agrandir une mine de charbon, à la grande colère des écologistes. La deuxième étape prévoit une réduction supplémentaire de 13 GW d’ici à 2030, avant la sortie définitive en 2038 ou 2035.

    Les photos ci dessus et ci après sont de Tim Wagner, #photographe, qui vient de mettre en ligne une série de photo des cabanes d’occupation :
    https://www.flickr.com/photos/110931166@N08/albums/72157705345508251
    https://c2.staticflickr.com/8/7801/40160182413_2550456da7_b.jpg
    Kontakt Fotos : kontakt@ti-wag.de / Twitter : @Ti_Wag
    et sur son site https://www.ti-wag.de/gallery-category/fotoprojekte/#hambacher-forst

    Il y a un résumé assez complet et rapide à lire sur le site d’infos de la fondation Goodplanet que je découvre pour l’occasion : https://www.goodplanet.info/actufondation/2019/02/19/une-notre-dame-des-landes-en-allemagne

    #transition #energie #ecologie #industrie

    https://seenthis.net/messages/761660 via ¿’ ValK.


  • Pierre #Charbonnier L’#écologie, c’est réinventer l’idée de progrès social ballast

    Il y a deux niveaux d’action. Le premier est assez immédiat, et consiste à créer les conditions d’un nouveau rapport de forces entre l’industrie extractive en général et les intérêts de la planète. Il faut soutenir les mouvements pour le désinvestissement, qui, au-delà de leur côté un peu austère et technique, voire bourgeois, touchent ces compagnies là où cela fait mal. Il faut aussi soutenir la constitution d’un droit environnemental sérieux, et par là j’entends non pas un droit des réparations qui interviennent après les accidents ou les catastrophes, mais un droit de propriété qui transforme en profondeur ce qu’il est licite de faire avec la terre et ce qu’elle contient.

    « Ce n’est pas que l’écologie est un enjeu démocratique parmi d’autres — la démocratie elle-même tient à l’exigence écologique. »

    Le second niveau relève plutôt de la #culture_démocratique en général. Comme de nombreuses personnes l’ont déjà noté, on vit une période marquée par les désirs sécessionnistes. La sécession des fameux 1 % exprime bien le phénomène inouï de captation des bénéfices de la croissance par une aristocratie financière qui fait les règles du jeu international sans jamais avoir à les subir. Ce séparatisme silencieux, qui en réalité n’a même pas besoin de murs physiques, se superpose à un séparatisme écologique : pour cette minorité, il y aura toujours une parcelle de terre où vivre confortablement — des canots de sauvetage si vous voulez. Si on veut d’un avenir qui ne ressemble ni à Mad Max, ni à un enfer néo-féodal, il faut s’opposer de toutes nos forces à ces tendances séparatistes. Pas simplement parce que ce serait injuste que seuls les plus riches s’en sortent, mais aussi et surtout parce que les plus riches ne peuvent s’en sortir qu’en condamnant les autres. Si l’écologie est un enjeu démocratique fondamental, c’est avant tout parce que ce qui se joue avec cette grande transformation à venir, c’est la redécouverte d’une terre, d’un territoire, qui soit capable de supporter l’existence collective sous sa forme égalitaire. Ce n’est pas que l’écologie est un enjeu démocratique parmi d’autres — la démocratie elle-même tient à l’exigence écologique

    https://seenthis.net/messages/724904 via ant1


  • #Forêt millénaire contre #charbon

    Plusieurs milliers de manifestants défilaient ce week-end aux abords de la forêt de Hambach pour la préserver de l’extension d’une mine de charbon. Une action a eu lieu mardi à Genève.

    Une mauvaise surprise attendait le consulat allemand ce matin à Genève. Peu avant 8h, une quinzaine de militants du collectif BreakFree suisse déversait quelques dizaines de kilos de charbon devant sa porte, à la rue Moillebeau. Cette association engagée contre le changement climatique entendait protester ainsi contre l’extension prévue de la plus grande mine à ciel ouvert de charbon d’Europe, au nord-ouest de Cologne, qui détruirait la moitié de ce qui reste de la forêt de Hambach, vieille de 12 000 ans. « L’Allemagne s’apprête à sacrifier ses plus vieux chênes, une des dernières forêts primaires d’Europe, pour continuer à exploiter le lignite, le charbon le plus polluant et le moins efficace énergétiquement. Tout un symbole ! » s’exclame Olivier de Marcellus, membre de BreakFree.

    Cette #mine, exploitée par le géant de l’#électricité #RWE, a déjà entraîné la disparition de 90% de la forêt. Le bois restant est qualifié de « trésor écologique » par Greenpeace, notamment en raison de sa faune riche d’espèces en voie de disparition et de la présence d’essences d’arbres rares.

    Le week-end dernier, pourtant, des centaines de policiers du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie se sont échinés à détruire une partie des quelque 60 maisonnettes que des activistes avaient construites dans les arbres dans le but de les protéger. Pour accéder à la zone, souvent qualifiée de ZAD allemande, les pandores ont dû faire face à plusieurs milliers de manifestants venus de toute l’Europe. Au dernier bilan, on recensait plusieurs dizaines d’interpellations et d’arrestations et quelques blessés. Une vingtaine de cabanes avaient déjà été démantelées dimanche, et l’opération continue de plus belle cette semaine.
    La #Suisse, première importatrice

    Pour les activistes genevois, la Suisse est concernée au premier chef, puisqu’elle importe une grande quantité d’électricité produite par le charbon allemand : « Selon le think tank pro-climat Samsbag, sur les quelque 55 Terawatt/heure d’électricité exportés par la République fédérale en 2017, 17,7 ont été achetés par la Suisse à l’Allemagne, ce qui fait de l’Helvétie son premier client », indique Guillaume Durin, militant du collectif BreakFree. Or, l’exploitation du charbon, la source d’énergie qui émet le plus de gaz à effet de serre, représentait encore l’année passée 36,6% du mix énergétique allemand, précise-t-il.

    Alors que l’Allemagne a annoncé il y a quelques années qu’elle envisageait de sortir du nucléaire, elle demeure le plus gros émetteur de gaz à effet de serre de l’Union européenne et le nombre de centrales à charbon y aurait plus que doublé durant les trente dernières années, en passant de 35 à 76. D’après les militants, la République fédérale n’atteindra pas – et de très loin – son objectif national de diminution de 40% de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020.
    Sortie du charbon prévue

    La situation pourrait tout de même évoluer positivement. La chancelière Angela Merkel a chargé une commission ad hoc d’une vingtaine de membres (composée de collectivités publiques, d’acteurs économiques, de syndicats et d’ONG) de préciser d’ici à la fin de l’année les modalités, le financement et le calendrier de la fin de l’exploitation du charbon par l’Allemagne. Dans ce contexte, on comprend l’empressement de l’entreprise RWE à agrandir la surface de son exploitation, au prix du sacrifice de quelque 100 hectares de forêt millénaire sur les 200 restant.

    Et il semble que la firme allemande ait gagné cette partie, puisque tous les recours en justice portés par les écologistes sont maintenant épuisés. A moins qu’un grand rassemblement annoncé pour le 14 octobre par les Amis de la terre-Allemagne ne parvienne à renverser la vapeur, la forêt millénaire de #Hambach semble plus destinée aux livres d’histoire qu’aux leçons pratiques de biologie des élèves de la région.

    https://lecourrier.ch/app/uploads/2018/09/foret-millenaire-contre-charbon-936x546.jpg
    https://lecourrier.ch/app/uploads/2018/09/foret-millenaire-contre-charbon-4-936x546.jpg
    https://lecourrier.ch/2018/09/18/foret-millenaire-contre-charbon
    #déforestation #extractivisme #énergie #Allemagne #résistance #stop_Kohle

    https://seenthis.net/messages/723057 via CDB_77


  • A l’AFD, l’affaire de la centrale à #Charbon ne passe pas
    https://www.mediapart.fr/journal/france/221217/l-afd-l-affaire-de-la-centrale-charbon-ne-passe-pas

    L’Agence française de développement a de nouveau reporté sa décision sur un prêt de 41 millions d’euros à la #Chine pour équiper une centrale à charbon d’un système de chauffage urbain. Une enquête interne recherche « la source » de Mediapart.

    #France #Accord_de_Paris #aide_au_développement #Climat #Désinvestissement #énergie


  • A l’AFD, l’affaire de la centrale à #Charbon ne passe pas
    https://www.mediapart.fr/journal/france/221217/l-afd-laffaire-de-la-centrale-charbon-ne-passe-pas

    L’Agence française de développement a de nouveau reporté sa décision sur un prêt de 41 millions d’euros à la #Chine pour équiper une centrale à charbon d’un système de chauffage urbain. Une enquête interne recherche « la source » de Mediapart.

    #France #Accord_de_Paris #aide_au_développement #Climat #Désinvestissement #énergie


  • A l’AFD, l’affaire de la centrale à #Charbon ne passe pas
    https://www.mediapart.fr/journal/france/221217/lafd-laffaire-de-la-centrale-charbon-ne-passe-pas

    L’Agence française de développement a de nouveau reporté sa décision sur un prêt de 41 millions d’euros à la #Chine pour équiper une centrale à charbon d’un système de chauffage urbain. Une enquête interne recherche « la source » de Mediapart.

    #France #Accord_de_Paris #aide_au_développement #Climat #Désinvestissement #énergie


  • L’AFD prise au piège de ses investissements #Charbon
    https://www.mediapart.fr/journal/france/051217/l-afd-prise-au-piege-de-ses-investissements-charbon

    L’agence française de développement a contribué en 2016 à relancer la centrale à charbon d’un site de production de phosphates au Sénégal. Ce n’est pas une aide, mais une restructuration de dette vieille de vingt ans, se défend l’agence. Qui entoure ce projet d’un mur de silence.

    #France #Accord_de_Paris #Agence_française_de_développement #aide_publique_au_développement #Climat #énergie


  • La #France veut aider une centrale à #Charbon en #Chine
    https://www.mediapart.fr/journal/france/221117/la-france-veut-aider-une-centrale-charbon-en-chine

    La centrale à charbon de 660 MW de Tianfu Energy à Shihezi (Sourcewatch) Au nom de la transition énergétique, l’Agence française de développement pourrait financer une centrale à charbon dans la province chinoise du Xinjiang, où sévit en outre une répression intense. Ce dossier sensible met à l’épreuve le volontarisme climatique affiché par l’Élysée.

    #350.org #Agence_française_de_développement #Amnesty_international #Climat #Emmanuel_Macron


  • #Hydrocarbures : le Conseil d’Etat affaiblit le projet de loi Hulot
    https://www.mediapart.fr/journal/france/070917/hydrocarbures-le-conseil-d-etat-affaiblit-le-projet-de-loi-hulot

    Le texte transmis à l’Assemblée accorde plus de marges de manœuvre aux pétroliers voulant forer le sol français que la précédente version du projet de loi présentée aux associations. Et pourtant le ministère de la transition écologique n’en a rien dit.

    #France #Charbon #Climat #code_minier #Gaz #Nicolas_Hulot #pétrole


  • #pétrole, #Gaz, #Charbon : une interdiction historique mais symbolique
    https://www.mediapart.fr/journal/france/060917/petrole-gaz-charbon-une-interdiction-historique-mais-symbolique

    Plateforme Elgin de Total en mer du Nord, en 2012 (Reuters). Le projet de loi de #Nicolas_Hulot veut interdire la recherche et l’exploitation des hydrocarbures en #France. Il ferme la porte à l’extraction de #gaz_de_schiste, mais autorise les forages de pétrole et de gaz jusqu’en 2040 pour les entreprises qui en ont acquis les droits avant le vote de la loi.

    #Accord_de_Paris


  • En #Allemagne, un mouvement de désobéissance veut la sortie du #Charbon
    https://www.mediapart.fr/journal/economie/210817/en-allemagne-un-mouvement-de-desobeissance-veut-la-sortie-du-charbon

    L’Allemagne n’a toujours pas de plan précis de sortie du charbon malgré son objectif de neutralité carbone en 2050 et ses ambitions de lutte contre le dérèglement climatique. Le mouvement #Ende_Gelände réclame la fermeture immédiate des mines de lignite et appelle à bloquer des équipements de l’électricien RWE à partir du 24 août en Rhénanie.

    #Economie #Climat #Désobéissance_civile


  • В Минэнерго Украины объявили о закрытии 7 государственных шахт в 2017 году
    https://strana.ua/news/62360-v-minenergo-ukrainy-anonsirovali-zakrytie-7-gosudarstvennyh-shaht-v-201
    https://strana.ua/pub/img/article/623/60_social_text.jpg

    #Charbon #Ukraine #fermetures

    В Минэнерго Украины объявили о закрытии 7 государственных шахт в 2017 году
    22:25, 24 марта 2017

    В 2017 году в Украине решили закрыть 7 государственных угольных шахт. Таким образом, число работающих государственных предприятий по добыче угля снизится с нынешних 33 до 26.

    Об этом говорится на официальной Facebook-странице пресс-службы Министерства энергетики и угольной промышленности Украины.

    «Министерство намерено уменьшить количество шахт с 33 до 26, при этом планирует не уменьшить, а наоборот увеличить добычу угля с 5,8 млн тонн до 8,7 млн тонн (на 50%). Этого результата удастся достичь благодаря модернизации, техническому переоснащению шахт и введению новых лав», - указано в опубликованном в сообщении.

    Минэнерго отмечает, что для этих целей уже в 2017 году в бюджет заложены 800 млн гривен и предусмотрен 1 млрд гривен кредитных средств под государственные гарантии.

    В министерстве отметили, что практически все 33 государственные шахты в 2016 году были убыточными.

    Некоторые из шахт, которые министерство планирует закрыть, находятся на реструктуризации с 1990-х годов.

    В госбюджете Украины на 2017 год предусмотрены 870 млн гривен на дотации государственными угольным шахтам (частичное покрытие разницы в себестоимости угля), а также прописано право Кабинету Министров предоставлять государственные гарантии украинским компаниям по кредитам, привлеченным для модернизации и технического переоснащения шахт.


  • Профсоюз горняков : остановились все государственные шахты на Украине - РИА Новости, 08.07.2015
    https://ria.ru/world/20150708/1121156831.html
    https://cdn2.img.ria.ru/images/148682/86/1486828631.jpg

    #charbon #Ukraine #grèves

    На второй день после заседания коллегии министерства энергетики и угольной промышленности с участием Арсения Яценюка государственные угольные шахты остановились - из-за неслаженности действий Минэнергоугля и «Укрзализныци», заявил глава Независимого профсоюза горняков Михаил Волынец.

    КИЕВ, 8 июл — РИА Новости. Все угольные шахты государственного подчинения на Украине не работают уже второй день, сообщил глава Независимого профсоюза горняков Михаил Волынец в своем Facebook в среду.

    Во вторник в ходе коллегии Минэнерго премьер-министр Украины Арсений Яценюк поручил министерству энергетики и угольной промышленности фрахтовать суда для доставки импортного энергетического угля по морю с целью снизить зависимость от России. По словам первого заместителя министра энергетики Игоря Мартыненкова, запасы угля на Украине на данный момент составляют 1,6 миллиона тонн, для прохождения отопительного сезона нужно загрузить на склады еще 1,2-1,3 миллиона тонн.

    «Уже на второй день после громкого заседания коллегии министерства энергетики и угольной промышленности с участием премьер-министра Арсения Яценюка угольные шахты государственного подчинения остановились — из-за неслаженности действий Минэнергоугля и»Укрзализныци" (госадминистрация железнодорожного транспорта — ред.)", — написал Волынец.

    По его данным, «на складах ТЭС и ТЭЦ объем накопленного угля — вдвое меньше критической нормы».

    «Несмотря на лето, гражданам Украины следует знать: подготовка к осенне-зимнему сезону фактически провалена. И это приведет к негативным последствиям — замораживанию не только отдельных квартир и домов, но и целых населенных пунктов. Особенно пострадают отдаленные от Киева регионы. Из-за нехватки электроэнергии вынуждены будут прекратить функционирование административные учреждения и остановить работу промышленные предприятия», — прогнозирует профсоюзный лидер.

    Украина из-за конфликта в Донбассе потеряла большинство шахт. На неподконтрольный Киеву территории остались самые прибыльные шахты, а предприятия, оставшиеся под контролем властей Украины, добывают нерентабельные газовые угли. Киев вынужден покупать импортный уголь.


  • В 2014 году на дотации госшахтам выделят более 13 млрд гривень - Энергетика : деловой новостной сайт Дело Украина
    https://delo.ua/business/v-2014-godu-na-dotacii-gosshahtam-vydeljat-bolee-13-mlrd-griven-222827
    https://delo.ua/files/news_tape/images/2228/27/v-2014-godu-na-dotacii-gos_222827_p0.jpg?1387466448

    19 décembre 2013
    #Donbass #charbon #Ukraine

    Кабинет Министров Украины предлагает в 2014 году направить из основного фонда госбюджета 13,302 млрд гривень на поддержку государственных угледобывающих компаний.

    Согласно проекту государственного бюджета на 2014 год, такие средства планируется выделить на бюджетную программу «Государственная поддержка угледобывающих предприятий на частичное покрытие расходов по себестоимости готовой товарной угольной продукции».

    Как сообщалось, на частичное покрытие расходов по себестоимости угольной продукции из госбюджета в январе-октябре текущего года поступило 11,13 млрд грн. В целом же на дотации госхаштам в 2013 году выделено 15,2 млрд гривень.

    Убытки входящих в сферу управления Минэнергоугля угледобывающих предприятий от производства угольной товарной продукции в январе-октябре 2013 года, по фактическим данным, составили 12 млрд 369,9 млн грн, что на 32% больше, чем за аналогичный период 2012 года (9,37 млрд грн).

    За 10 месяцев 2013 года средняя цена товарной угольной продукции, произведенной госпредприятиями, составила 497,1 грн/тонна. По сравнению с январем-октябрем 2012 года средняя цена произведенной продукции снизилась на 11,9% (на 66,9 грн/тонна).

    В то же время фактическая себестоимость одной тонны товарной угольной продукции составила 1,357 тыс. грн. Рост себестоимости по сравнению с январем-октябрем-2012 составил 11,4% (на 138,6 грн).

    С 2008 по 2012 годы на дотации государственному угледобывающему сектору в целом было выделено 59,4 млрд грн ($7,43 млрд по курсу НБУ). В 2008-м этото показатель составлял 11,2 млрд грн ($1,4 млрд), в 2013-м — уже 15,2 млрд грн ($1,9 млрд). В 2004 года на дотации госшахтам было направлено всего $726,9 млн.


  • Le #blocus du #charbon du #Donbass : 5 choses à savoir | UACRISIS.ORG
    http://uacrisis.org/fr/52831-blockade-coal-supplies
    http://uacrisis.org/wp-content/uploads/2017/02/Blokada_Donbass-1.jpg
    @lolo

    Le blocus du charbon en provenance des territoires occupés des régions de Lougansk et de Donetsk est le sujet clé de cette semaine. Depuis le mois de janvier, des activistes et des politiciens bloquent plusieurs passages à niveau dans les régions de Lougansk et de Donetsk. Cela a conduit à des difficultés dans l’approvisionnement des centrales ukrainiennes en charbon anthracite provenant des territoires non contrôlés. Le Conseil des ministres a annoncé des pannes d’électricité. Le gouvernement a rassemblé l’état-major de l’énergie anti-crise et a admis la possibilité de pannes de courant dans 7 régions de l’Ukraine.

    Les arguments des organisateurs du blocus. Les activistes du blocus estiment que le commerce avec les républiques séparatistes est un commerce sur le sang. Pour arrêter ce commerce, il faut adopter une loi permettant de stopper le financement des républiques. Les activistes pensent aussi que les combattants pro-russes gagnent de l’argent grâce à la coopération de la « grande Ukraine » avec des entreprises se trouvant sur les territoires non-contrôlés.

    Pourquoi est-ce un problème pour l’Ukraine.

    *La moitié des centrales thermiques fonctionne avec de l’anthracite et l’autre moitié avec le charbon du gaz qui ne sont plus en mesure de se remplacer. Depuis 2014, l’Ukraine est en manque d’anthracite. Il n’y a que deux solutions pour combler ce manque : le faire venir du Donbass occupé ou l’importer depuis l’Afrique du Sud, l’Australie, les Etats-Unis, le Vietnam. Pour le moment, l’Ukraine n’a pas réussi à trouver à l’étranger du charbon dont le prix soit abordable. Le 13 février, les stocks ukrainiens contenaient 842 tonnes d’anthracite et 688 tonnes de charbon du gaz. Chaque jour, les centrales thermiques ukrainiennes consomment environ 30 000 tonnes de charbon. Si le blocus continue, les stocks seront épuisés en 30-40 jours.

    Les arguments du pouvoir sur la nécessité d’acheter du charbon dans les territoires occupés. Le pouvoir ukrainien estime qu’il faut absolument arrêter le blocus économique du Donbass, car la sécurité énergétique du pays se trouve menacée. L’Ukraine n’est pas en mesure d’assurer son chauffage et son électricité sans le charbon anthracite, qui est produit uniquement dans les zones non contrôlées. Le pouvoir déclare qu’acheter du charbon dans les entreprises enregistrées sur le territoire contrôlé ne signifie pas financer les séparatistes. Même si les mines se trouvent sur les territoires occupés, elles ont une adresse juridique en Ukraine, leurs impôts sont versés dans le budget ukrainien, les mineurs perçoivent leur salaire sur des comptes en hryvnias dans des banques ukrainiennes.

    Ce que le pouvoir ne dit pas. Cette situation de blocus doit servir d’alarme pour le pouvoir, car elle démontre le danger qu’il y a à freiner la réforme énergétique. Depuis plus d’un an, les experts et la société civile exigent la transparence dans la fixation du prix de l’électricité et demandent le rapport sur la suppression progressive de l’utilisation de l’anthracite (le programme a été adopté en 2015). Car c’est selon ce programme que les Ukrainiens ont commencé à payer plus cher l’électricité, en effet une partie du charbon était censée être importée pour supprimer la dépendance au charbon provenant du Donbass. Le gouvernement devait aussi répondre aux accusations liées au scandale autour des achats de charbon et à celles concernant les énormes bénéfices réalisés par l’équipe présidentielle et les entreprises de l’oligarque Renat Achmetov. Le gouvernement n’a toujours pas répondu à ces accusations, cependant il essaie d’intimider les Ukrainiens en menaçant de couper l’électricité.

    Le rôle d’Akhmetov. Environ 15% de l’énergie ukrainienne se produit sur les blocs du charbon anthracite. Cette partie de l’énergie ukrainienne dépend directement de la production du charbon anthracite dans le Donbass et des entreprises d’Akhmetov. En 2015, le gouvernement a décidé de reconvertir les blocs qui fonctionnaient avec de l’anthracite pour qu’ils puissent fonctionner avec du charbon de gaz. L’Ukraine avait besoin de 2-3 ans pour passer entièrement à la consommation du gaz du charbon, donc ces travaux auraient dû être terminés à l’été 2017. Cependant, l’État ne possède que 30% des centrales thermiques électriques, tandis que 70% appartiennent à l’entreprise de Rinat Akhmetov. Les experts estiment qu’Akhmetov a réussi à convaincre le gouvernement qu’il était capable d’assurer les besoins du pays en énergie et si pour cela il utilise le charbon des territoires occupés, c’est son affaire. C’est pour cette raison que les travaux de reconversion des blocs ont été arrêtés. Avec pour toile de fond l’augmentation des tarifs pour la population, que le pouvoir a expliqué par une diversification inexistante et le recours aux importations. L’entreprise d’Akhmetov conserve le monopole, engrange des bénéfices énormes et entretient la dépendance énergétique de l’Ukraine à l’égard des républiques séparatistes. L’oligarque refuse de rendre public les éléments permettant de calculer le coût du charbon, alors que certains experts supposent que l’anthracite du Donbass peut provenir de fosses illégales, et être même moins cher que le charbon des mines légales.


  • Гройсман заявил о проблемах с углем из-за блокирования поездов в Донбассе | РИА Новости Украина

    #Donbass #charbon @lolo

    http://rian.com.ua/economy/20170131/1020989204.html
    http://rian.com.ua/images/101808/25/1018082549.jpg

    КИЕВ, 31 янв — РИА Новости Украина. Перекрытие движения грузовых поездов в Луганской области ставит под угрозу нормальное функционирование украинских теплоэлектростанций (ТЭС), которые не могут работать без поставок угля из неподконтрольного Киеву Донбасса, заявил премьер-министр Владимир Гройсман.
    Блокада в зоне АТО.
    Фото со страницы shtab.blokady в Facebook
    Соцсети: блокада Донбасса и новое обострение

    На прошлой неделе бывшие участники военной операции в Донбассе, в числе которых депутаты Верховной Рады, заблокировали движение по грузовой железнодорожной линии Луганск-Лисичанск — Попасная около населенного пункта Золотое на подконтрольной Киеву территории Луганской области, выступая против торговли с самопровозглашенными ДНР и ЛНР. В понедельник, 30 января, в Минэнерго под председательством министра Игоря Насалика состоялось заседание Координационного центра по обеспечению поставок угля на тепловые электростанции Украины.

    Глава правительства сообщил, что девять миллионов тонн угля антрацитовой группы, из 33 миллионов тонн, которые в год потребляются на украинских ТЭС, завозятся из неподконтрольных Киеву территорий и без него невозможно обеспечить нормальное функционирование энергосистемы.

    «Если кто-то радуется из-за того, что он перекрыл украинцам подачу электроэнергии, я очень этим обеспокоен и хочу подчеркнуть, что мы сделаем все, чтобы угля в Украине было достаточно для нужд населения и производства электроэнергии», — заявил Гройсман в понедельник вечером в программе «Свобода слова» на телеканале ICTV.

    Смотрите также: Железнодорожная блокада Донбасса

    Напомним, прокуратура Луганской области начала уголовное производство в связи с блокированием участка железной дороги. В понедельник полиция сообщила, что железнодорожное полотно в этом районе было повреждено с помощью сварочного аппарата. Участники блокады заявили, что не причастны к повреждению железной дороги.


  • Mapped : The global coal trade | Carbon Brief

    https://www.carbonbrief.org/mapped-the-global-coal-trade

    Carte des exportations de charbon, design intéressant, original etb assez efficace (toujours difficile ces carts de flux, et ici une bonne solution).

    Repéré par Olaf Merk que je remercie.

    https://www.carbonbrief.org/wp-content/uploads/2016/05/coal-trade-around-the-world-1.jpg

    Mapped: The global coal trade

    The global coal trade doubled in the decade to 2012 as a coal-fueled boom took hold in Asia. Now, the coal trade seems to have stalled, or even gone into reverse.

    This change of fortune has devastated the coal mining industry, with Peabody – the world’s largest private coal-mining company – the latest of 50 US firms to file for bankruptcy. It could also be a turning point for the climate, with the continued burning of coal the biggest difference between business-as-usual emissions and avoiding dangerous climate change.

    Carbon Brief has produced a series of maps and interactive charts to show how the global coal trade is changing.

    #charbon #matières_premières #sémiologie #sémantique #couleurs #cartographie #flux #circulation

    https://seenthis.net/messages/551697 via Reka


  • #Donald_Trump s’en va-t-en guerre contre le #Climat
    https://www.mediapart.fr/journal/international/111116/donald-trump-s-en-va-t-en-guerre-contre-le-climat

    Donald Trump coiffé d’un casque de mineur, en meeting en Virginie, le 5 mai 2016 (Reuters) Le président élu américain veut mener « une révolution énergétique », mettre fin à « la guerre contre le #Charbon » et sortir de l’accord de Paris sur le climat. Même si le passage à l’acte risque d’être difficile, il agite un imaginaire extractiviste et viriliste à contrepied des communs défendus par ceux qui croient qu’agir pour le climat œuvre pour plus de justice sociale.

    #International #énergie #Etats-Unis #extractivisme #Maison_Blanche #pétrole


  • The Coal Industry Collapsed—Is Oil Next ? | Co.Exist | ideas + impact
    http://www.fastcoexist.com/3061943/the-coal-industry-collapsed-is-oil-next
    http://a.fastcompany.net/multisite_files/fastcompany/imagecache/620x350/poster/2016/07/3061943-poster-p-1-the-coal-industry-collapsed-will-the-decline-of-oil-follow.jpg

    Five years ago, if you had asked someone in the coal industry about the future, they would have predicted growth—and ignored a nonprofit report arguing that the industry was likely to decline. Since then, dozens of coal companies filed for bankruptcy, including the largest coal company in the Western world.

    Now, a new report from the same nonprofit warns that the oil industry faces similar risks of decline.

    #pétrole #charbon #énergie #faillite

    https://seenthis.net/messages/511366 via Fil


  • En Angleterre, #EDF fait pression pour l’ouverture d’une nouvelle mine de #charbon
    http://multinationales.org/En-Angleterre-EDF-fait-pression-pour-l-ouverture-d-une-nouvelle-min

    Selon une lettre révélée par des organisations écologistes britanniques, le groupe français EDF - qui s’affiche pourtant volontiers comme le champion d’une énergie décarbonée - n’a pas hésité à intervenir auprès des autorités du Northumberland pour que soit autorisé un projet de mine géante de charbon. Dans la lettre en question, publiée par l’EnergyDesk de Greenpeace, un dirigeant britannique d’EDF recommande aux élus locaux d’autoriser le projet de mine de charbon à ciel ouvert de Druridge Bay, au motif que (...)

    Actualités

    / #Royaume-Uni, #Énergie, EDF, #Énergies_fossiles, #Lobbying, charbon, #influence, changement (...)

    #changement_climatique
    « http://energydesk.greenpeace.org/2016/06/15/edf-new-opencast-coal-mine »

    http://seenthis.net/messages/500493 via ObservatoireMultinationales


  • Contre le #Charbon, un mouvement de désobéissance prend forme en #Allemagne
    https://www.mediapart.fr/journal/international/210516/contre-le-charbon-un-mouvement-de-desobeissance-prend-forme-en-allemagne

    Alors que les États se réunissent à Bonn jusqu’au 26 mai pour mettre en œuvre l’accord de Paris, plus de 3 500 personnes ont bloqué une mine de charbon et occupé une centrale électrique dans l’est de l’Allemagne. Objectif : faire pression sur les industries fossiles sans attendre que les États ne s’y mettent. Cette action de désobéissance civile en défense du #Climat est à ce jour la plus grande que l’Europe ait connue. Mediapart y a assisté.

    #International #Break_Free #Cop21 #Ende_Gelände #énergie #Justice_climatique #Vattenfall