• China stealing soil from different parts of the Philippines
    https://www.manilalivewire.com/2015/10/china-stealing-soil-from-different-parts-of-the-philippines
    https://i0.wp.com/www.manilalivewire.com/wp-content/uploads/2015/10/china-soil-ph.jpg?fit=1200%2C630&ssl=1

    China is not only stealing and occupying Philippine Territories at the West Philippine Sea or Spratly islands but at the same time, they also stealing massive quantities of soil from different parts of the Philippines for both mining and island-building purposes.

    C’est dans la presse philippine et je ne trouve pas de meilleure source.
    #sol #Chine #extractivisme #Philippines

    https://www.facebook.com/buboylamigo/posts/1048506611849439
    https://www.elitereaders.com/china-steals-soil-from-philippines

    https://seenthis.net/messages/819936 via Antonin


  • Des documents révèlent le fonctionnement des #camps_de_détention chinois au #Xinjiang
    https://www.courrierinternational.com/sites/ci_master/files/styles/image_original_765/public/afp/5b88fb53ce106cbc5e5eab55dc790956335d26b8.jpg?itok=Q8iBK1wA#.jpg

    Des documents révélés dimanche par un consortium de journalistes montrent le contrôle absolu exercé par le régime chinois dans ses immenses camps de détention de la région à majorité musulmane du Xinjiang, où sont internées plus d’un million de personnes.

    Ces documents, obtenus par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) et publiés par 17 organes de presse à travers le monde, détaillent les règlements draconiens, de la fréquence des coupes de cheveux aux horaires de verrouillage des portes, régissant ces camps installés dans la région du nord-ouest de la Chine.

    D’après des organisations de défense des droits humains, plus d’un million de #musulmans, principalement d’ethnie ouïghoure, sont détenus dans des camps de #rééducation politique au Xinjiang. Pékin récuse ce chiffre et évoque des « #centres_de_formation_professionnelle » destinés à lutter contre la radicalisation islamiste.

    Ces informations sont publiées une semaine après l’annonce du quotidien américain New York Times qu’il avait réussi à se procurer plus de 400 pages de documents internes au pouvoir chinois, dont des discours secrets du président Xi Jinping appelant dès 2014 à lutter « sans aucune pitié » contre le terrorisme et le séparatisme au Xinjiang.

    Les dernières révélations concernent une série de directives de gestion des camps de détention, approuvées en 2017 par le chef des forces de sécurité aux Xinjiang, ainsi que des rapports des services de renseignement montrant comment la police utilise l’intelligence artificielle et la collecte de données pour cibler les personnes à interner.

    Les directives qualifient les détenus d’"étudiants" devant « obtenir leur diplôme ».

    Elles décrivent avec une grande précision comment les gardiens doivent gérer la vie quotidienne des détenus, de l’interdiction d’entrer en contact avec le monde extérieur à la marche à suivre en cas de maladie, selon une traduction en anglais des documents publiée par l’ICIJ. Les directives instaurent notamment un système de points pour évaluer « la transformation idéologique » des détenus, leur « respect de la discipline » et leur ardeur à « l’étude ».

    « Les portes des dortoirs, des couloirs et des étages doivent être fermées à double tour immédiatement après avoir été ouvertes et refermées », détaillent les auteurs. « Une vidéosurveillance complète doit être établie dans les dortoirs et les salles de classe, sans angles morts, de façon à ce que les gardiens puissent exercer leur surveillance en temps réel, enregistrer les choses dans le détail et rapporter immédiatement tout événement suspect ».

    Les directives prévoient que les « étudiants » doivent rester en détention pendant au moins un an, même si cette règle n’est pas toujours appliquée, selon les témoignages d’anciens prisonniers recueillis par l’ICIJ.

    A Londres, l’ambassade de Chine a nié l’authenticité des documents publiés, les qualifiant de « pure falsification » et de « fausses informations ». « Il n’existe aucun document ou ordres pour de soi-disant +camps de détention+. Des centres de formation et d’entraînement professionnels ont été établis à des fins de prévention du terrorisme », a-t-elle affirmé dans un communiqué au quotidien The Guardian, qui fait partie des médias ayant publié les documents.

    https://www.courrierinternational.com/depeche/des-documents-revelent-le-fonctionnement-des-camps-de-detenti
    #détention #Chine #islamophobie #Ouïghours

    https://seenthis.net/messages/812629 via CDB_77


  • « #China_Cables » : au #Xinjiang, le #big_data au service d’une surveillance totale des #Ouïgours
    https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/25/china-cables-au-xinjiang-le-big-data-au-service-d-une-surveillance-totale-de
    #chine

    "Quatre bulletins internes émanant du chef de la sécurité de la région du Xinjiang, Zhu Hailun, obtenus par le Consortium international des journalistes d’investigation (#ICIJ), mettent en lumière l’utilisation du big data pour ratisser au plus large et envoyer une part importante de la population ouïgoure en détention. Les policiers font remonter les informations détaillées sur chaque individu, puis la plate-forme liste des milliers de noms de personnes à interner chaque semaine, sans que l’on sache si la décision relève de l’évaluation d’officiels ou de l’utilisation d’algorithmes.

    Les directives datent du mois de juin 2017, alors que la campagne « Frapper fort contre le terrorisme violent », lancée quelques mois plus tôt par un nouveau secrétaire du #Parti communiste chinois pour la région du Xinjiang, Chen Quanguo, prend toute son ampleur.

    Sur une semaine seulement, du 19 au 25 juin 2017, la base de données « notifie » aux autorités locales 24 412 noms de « personnes suspectes » dans quatre préfectures du sud du Xinjiang. Conséquence directe, 15 683 sont envoyées dans des centres dits « d’éducation et de formation », tandis que 706 sont « détenues pénalement », c’est-à-dire probablement destinées à la prison. Enfin, 2 096 feront l’objet d’une « surveillance préventive ». Malgré ces chiffres accablants, le chef de la sécurité de la région, Zhu Hailun, fait le constat de défaillances qui expliquent que certaines personnes, dont le nom est sorti, n’ont pas été localisées."

    https://seenthis.net/messages/812652 via ant1


  • Michel Midi avec Frank Willems - La Chine : capitaliste ou socialiste ?
    Comment expliquer l’exceptionnelle croissance économique de la Chine ? Parce qu’elle est socialiste ou au contraire parce qu’elle s’est ralliée au capitalisme ? Comment fonctionne exactement son économie ? Quel est le rôle du Parti communiste ? Quid de l’écologie ? Et que cherchent les Etats-Unis ? Le point avec un des meilleurs connaisseurs de la Chine.
    https://www.youtube.com/watch?v=utXlZj880GM


    #Chine


  • RAFFARIN LE CHINOIS
    https://la-bas.org/5719

    Oui, comme nous tous, comme toute la France, vous vous demandez : Raffarin, qu’est-ce qu’il devient ? Après une longue recherche, nos deux journalistes (stagiaires) l’ont retrouvé. Déguisé en pom-pom girl du Medef, Jean-Pierre Raffarin est devenu chinois !Continuer la lecture…

    #Radio #Manipulez-nous_mieux_ ! #Chine
    https://la-bas.org/audio.api/free/aW5sYnM6Ly9mb2xkZXItNDI0MTkvbXAzLTQ3Ni80NzQ3NC1leHRyYWl0X3JhZmZhcmluLm1wMw==/47474-extrait_raffarin.mp3


  • China’s Cryptocurrency Plan Has a Powerful Partner: Big Brother - The New York Times
    https://www.nytimes.com/2019/10/18/technology/china-cryptocurrency-facebook-libra.html

    https://static01.nyt.com/images/2019/10/16/business/16Chinacrypto-illo/00Chinacrypto-illo-facebookJumbo.jpg

    BEIJING — When Facebook announced plans this year for a cryptocurrency called Libra, it said its goal was to reinvent money for the internet age. What the company probably didn’t imagine was that its efforts might spur China to get there first.

    China wants to start replacing the cash that people carry with a digital currency soon, a long-discussed project that went into overdrive after Libra was unveiled in June. Facebook has been fighting to defend its initiative against skeptical regulators, and key corporate partners have pulled out of the project. But Beijing’s ambitions appear to be moving ahead at full speed.

    The system emerging in China looks very different from Bitcoin and other cryptocurrencies that enthusiasts have championed as tools of emancipation from big banks and governments.

    A state-issued e-currency would help China’s government know more — much, much more — about how its citizens spend their money, giving it sweeping new powers to fight crime and manage the economy while also raising privacy concerns.
    Interested in All Things Tech?

    The Bits newsletter will keep you updated on the latest from Silicon Valley and the technology industry.

    “It’s extraordinary power and visibility into the financial system, more than any central bank has today,” said Martin Chorzempa, a research fellow at the Peterson Institute for International Economics in Washington.

    Not even half a year has passed since Facebook unveiled Libra, but the tech giant’s foray into finance has been met with a steady stream of doubts and questions.

    The Federal Reserve says it has “serious concerns.” European officials have threatened to block the project from moving ahead on the Continent. Mark Zuckerberg, Facebook’s chief executive, is set to appear on Capitol Hill next week to discuss the plans.

    For Beijing, Libra has provided another urgent motive for digitizing the currency. China blocks Facebook’s platforms within its borders, but Chinese leaders see in Libra the potential start of a new world financial system, one that could bulldoze the traditional authority of governments and central banks — China’s included.

    “If Libra is accepted by everyone and becomes a widely used payment tool, then after some time, it is entirely possible that it will develop into a global, super-sovereign currency,” Mu Changchun, a top official at China’s central bank, said in a recent online lecture. “We need to plan ahead to protect our monetary sovereignty.”

    Facebook says Calibra, its digital wallet for holding and spending Libra, will require ID verification, and the company is vowing to use your financial data responsibly. It says it will not, for instance, take note of your pain reliever purchases to push Instagram ads for clinics.

    China has suggested that it, too, will keep spending information away from marketers — but not from the authorities. The banks and electronic payment companies that will distribute the new digital currency already require users to authenticate their names and identities. And officials have made clear that the central bank will be able to view data on transactions.

    Chinese consumers have for years paid for everything with their phones, and the country’s two dominant mobile payment services, Alipay and WeChat Pay, have become pillars of the Chinese economy. Alipay says it has processed as many as 256,000 payments per second. By comparison, Visa says it can handle 65,000. Libra is promising to do 1,000, at least at the start.

    But many transactions on the Chinese platforms move exclusively between digital wallets, never making contact with the state-dominated banking system. That means the Chinese government has to go through the platforms’ privately owned parent companies, Ant Financial and Tencent, if it wants to track and scrutinize those movements.

    Not so with the new e-currency.

    #Monnaie_numérique #Libra #Chine #Surveillance

    https://seenthis.net/messages/806986 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier


  • #TikTok is China’s next big weapon

    Chinese social media is largely impenetrable for most in the West — just check out their memes — but Sino tech giants have their eye on owning the U.S. market, evidenced by the rise of TikTok.

    Why it matters: While the video-based app simply seems like a benign platform for Gen Zers to make and share funny memes, it’s could become a Chinese vacuum for coveted American data.

    It has made its top creators into bona fide celebrities, as evidenced by a look at YouTube’s annual VidCon by The Atlantic’s Taylor Lorenz.

    Between the lines: TikTok’s “parent company, ByteDance, recently valued at more than $75 billion, bills itself first as an artificial intelligence company, not a creator of mission-driven social platforms,” per the New York Times. Its secret sauce: “Apparently you just … show [users] things, and let a powerful artificial intelligence take notes.”

    Ceding that control to TikTok should be worrying, according to a Times op-ed: “Those who complain that American firms like Facebook are invasive and unaccountable are unlikely to prefer China’s tech giants, which are often cowed by, and collaborating with, the Party-State’s opaque and irascible censorship and surveillance apparatus.”
    And you can’t escape Chinese social media giants on American platforms. As Axios’ Sara Fischer reported, ByteDance spent $1 billion advertising TikTok in the U.S. in 2018, growing its audience by buying ads on Facebook, Instagram and Snapchat.
    A similar privacy controversy played out this week with FaceApp, which is owned by a Russian startup, over its use of photos and possible access to users’ photo libraries.

    The state of play: There are even possible national security concerns, as New America’s Graham Webster told Axios’ Erica Pandey, “Say there’s a sensitive U.S. military officer with a kid who’s making memes on TikTok. Is it possible that there’s data being collected through that usage that could be useful to a Chinese intelligence service? Yeah, that’s possible. But we haven’t seen evidence of that yet.”

    Earlier this year, the Chinese company that purchased the gay dating app Grindr was forced to agree to sell the company by 2020 and had restrictions placed on its access and use of data by the Committee on Foreign Investment in the U.S. (CFIUS) due to national security concerns, per Bloomberg.
    CFIUS doesn’t have to publicly announce its work and can review companies and deals without being asked — meaning it could already have its all-powerful regulatory eye on ByteDance and TikTok.

    The other side: TikTok says that its “user data is stored and processed in the U.S. and other markets where TikTok operates at industry-leading third-party data centers. It’s important to clarify that TikTok does not operate in China and that the government of the People’s Republic of China has no access to TikTok users’ data.”

    Yes, but: Quartz’s David Carroll discovered that TikTok’s privacy policy in late 2018 indicated that user data could be shared “with any member or affiliate of [its] group” in China. It later confirmed to him that “data from TikTok users who joined the service before February 2019 may have been processed in China.”

    The big picture: The murkiness of TikTok’s structure could preview a trend as Chinese companies eye the U.S. and its troves of data. Lorenz’s piece touched on an unaffiliated shadow event occurring beside VidCon: the East-West Forum, held by the Tencent-backed Qingteng Club. It “was targeted toward Chinese tech execs looking to enter the American market.” As one attendee told her about the off-the-record event...

    “It was mostly people from Chinese companies trying to learn from Americans; they wanted to know what problems we could have here so they could take those learnings back to China.”
    “Chinese execs were basically like, Tell us everything wrong with your platforms.”

    The bottom line: While the Big Tech behemoths of the U.S. are barred from making inroads in China, the inverse doesn’t apply. That could mark an opening front in the ongoing technological and economic war between the two rivals.

    https://images.axios.com/jV-PmqJOtM3WKN3cEOo7cZBp95w=/0x0:1920x1080/1024x576/2019/07/17/1563389009775.jpg
    https://www.axios.com/tiktok-china-online-privacy-personal-data-6b251d22-61f4-47e1-a58d-b167435472e
    #Chine #réseaux_sociaux

    ping @etraces

    https://seenthis.net/messages/806622 via CDB_77


  • 70 ans de la #Chine : les images impressionnantes du défilé
    https://la-bas.org/5693

    Le 1er octobre, la République populaire de Chine a célébré les 70 ans de sa création par le Grand Timonier, en 1949. L’occasion d’une cérémonie grandiose, à la hauteur de l’événement, avec avions, têtes nucléaires et passage en revue des troupes au garde-à-vous. La télévision centrale de Chine a diffusé l’événement en direct, cinq heures d’édition spéciale que vous pouvez revoir, avec la traduction s’il vous plaît, sur la chaîne YouTube francophone de la télévision publique. Mais si vous n’avez pas le temps, notre employé de la semaine, Jonathan Duong, a tout regardé et vous en fait un résumé de cinq minutes.Continuer la (...)

    #Vidéo #Didier_Porte
    https://la-bas.org/IMG/arton5693.jpg?1570541938


  • #Didier_Porte fait une overdose de Chirac
    https://la-bas.org/5691

    Tu sais, ami abonné, ma rigueur extrême, mon intransigeance absolue, mon jansénisme rageur dès lors qu’il est question de hiérarchie de l’information. Tu ne seras donc pas étonné qu’à propos de la disparition du président Chirac, j’ai posé les deux seules questions qui méritaient de l’être.Continuer la lecture…

    #Vidéo #Médias #Chine
    https://la-bas.org/IMG/arton5691.jpg?1570188143


  • 4 modernisations en Chine que le capitalisme n’a pas créé avec le congé payé
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3651

    Ecouter l’article. Souvent des critiques questionnent les politiciens sur leur « conscience » communiste. La réponse est l’attachement à l’esprit scientifique du marxisme. Mais Staline est passé par là. Alors l’élite qui a la chance de répondre aux journalistes, pourtant armée de la notion des classes sociales, n’arrive pas à persuader sur la construction de la société. Mais toute la vision du Monde qui obéit à un programme, malgré l’éternelle crise du capitalisme, est mise en examen, accusée du malaise (...)

    Actualité, événement, opinion, intérêt général, information, scoop, primauté

    / #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, Chine, réforme, développement, environnement, (...)

    #Actualité,événement,_opinion,_intérêt_général,_information,_scoop,_primauté #Chine,_réforme,_développement,_environnement,_Asie,


  • Conséquences de la guerre commerciale sino-américaine, gravités d’effets collatéraux graves.
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3621

    Aucun détour, les économistes, y compris le FMI, attribue la guerre commerciale, dite sino-américaine, à Trump. Ils s’accordent aussi qu’elle n’est pas efficace, surtout quand elle est réduite au problème monétaire du point que le Yan chinois, et aussi l’Euro, sont artificiellement dévalués. Mais Les Etats-Unis n’épargnent aucun de leurs partenaires, la politique économique est dit « american-first ». Les produits chinois sont attractifs aux consommateurs, leur prix ne fait douter sur leurs qualités. (...)

    USA

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, #crise,_capitalisme,_économie,_justice,_Bourse, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #USA,_Maison_Blanche,_CIA, Chine, réforme, développement, environnement, (...)

    #USA_ #Chine,réforme,_développement,_environnement,_Asie,


  • Conséquences de la guerre commerciale sino-américaine, gravités d’effets collatéraux graves.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3621

    Aucun détour, les économistes, y compris le FMI, attribue la guerre commerciale, dite sino-américaine, à Trump. Ils s’accordent aussi qu’elle n’est pas efficace, surtout quand elle est réduite au problème monétaire du point que le Yan chinois, et aussi l’Euro, sont artificiellement dévalués. Mais Les Etats-Unis n’épargnent aucun de leurs partenaires, la politique économique est dit « american-first ». Les produits chinois sont attractifs aux consommateurs, leur prix ne fait douter sur leurs qualités. (...)

    USA

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, #crise,_capitalisme,_économie,_justice,_Bourse, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #USA,_Maison_Blanche,_CIA, Chine, réforme, développement, environnement, (...)

    #USA_ #Chine,réforme,_développement,_environnement,_Asie,



  • Guerre commerciale au passage des nouvelles routes de la soie, duel Chine - USA.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3616

    Boris Johnson, 1er ministre britannique, s’est déclaré un partisan « enthousiaste » pour le régime transfrontalier chinois, supposé « prédateur », des « nouvelles routes de la soie ». Où qu’elles mènent, elle semble désormais très attractif pour les pays bénéficiaires. L’année dernière, la campagne est passée à une mondialisation inattendue. L’Italie, le Portugal et plus d’une douzaine de pays d’Amérique latine et des Caraïbes y ont adhéré. Les nations capitalistes n’arrivent pas à se mettre au diapason du (...)

    Actualité, événement, opinion, intérêt général, information, scoop, primauté

    / #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #USA,_Maison_Blanche,_CIA, Chine, réforme, développement, environnement, Asie, , chômeurs, emploi, social, syndicat, revendication, jeunesse, travailleurs, (...)

    #Actualité,événement,_opinion,_intérêt_général,_information,_scoop,_primauté #Chine,_réforme,_développement,_environnement,_Asie, #chômeurs,_emploi,_social,_syndicat,_revendication,_jeunesse,_travailleurs,_chômage


  • Bruno Guigue : la Fable du libéralisme
    « LA PAUVRETÉ aurait été vaincue grâce aux recettes libérales ? Dans l’imagination des libéraux, certainement. Dans les faits, la réussite économique de la Chine doit davantage à la main de fer de l’État qu’à la main invisible du marché. Cette économie mixte pilotée par le parti communiste chinois a porté ses fruits. En trente ans, le PIB a été multiplié par 17 et 700 millions de personnes ont été extraites de la pauvreté. Comme la réduction de la pauvreté dans le monde dans la même période est due à la politique économique chinoise, il est cocasse d’attribuer au libéralisme les progrès récemment enregistrés par l’humanité. »
    https://www.youtube.com/watch?v=5gLRUZwDpck


    #Chine #économie


  • Le tourisme de masse, c’est dégueulasse
    https://la-bas.org/5604

    Le tourisme, c’est très sympa. Ça permet de découvrir des œuvres d’art, de visiter des monuments historiques, de se plonger dans la culture d’un pays. Ça apporte aussi beaucoup de richesses aux régions visitées, puisque le touriste consomme, et donc le touriste crée de la croissance, et donc le touriste crée de l’emploi. Oui, sauf quand le touriste n’est pas le seul à avoir eu l’idée géniale de visiter cet endroit unique au monde. Et le tourisme, ça devient beaucoup moins sympa quand il y a trop de monde : attirés à grand renfort de campagnes publicitaires, les touristes finissent par détruire ce qu’ils étaient venus admirer. Exemple avec l’inscription à la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, un « label » décerné par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. Une (...)

    #Radio #Autour_du_Monde_diplomatique #Voyage #Chine
    https://la-bas.org/audio.api/free/aW5sYnM6Ly9mb2xkZXItNDI0MTkvbXAzLTQ3Ni80NjgzMi1kaXBsb19qdWlsMjAxOV8tX2dlbmV2aWV2ZV9jbGFzdHJlc19leHRyYWl0Lm1wMw==/46832-diplo_juil2019_-_genevieve_clastres_extrait.mp3


  • *Des droits individuels sans droits collectifs ni droits civiques ?*

     ![Entrer une description pour l’image ici]( https://entreleslignesentrelesmots.files.wordpress.com/2019/06/chine__solidaires_tbn.jpg "Entrer un intitulé d’image ici")

    La mise en concurrence internationale des salarié·es et la nécessaire solidarité internationale des exploité·es.
    Les résistances au capitalisme, au néolibéralisme, à l’internationalisation de la production, à la mondialisation néolibérale.
    Un quart des salarié es du monde travaillent en Chine.
    Comme le soulignent les auteurs et autrices de la revue : « toute dégradation de leur situation sert immanquablement d’argument à de nouveaux reculs dans les autres pays ».

    Note sur : *Union Syndicale Solidaires : Chine. Où en est le mouvement ouvrier ?
    N°13 printemps 2019*

    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2019/06/28/des-droits-individuels-sans-droits-collectifs-ni-droits

    #chine #syndicalisme


  • A Hong Kong, les mobilisations attisent le sentiment régional
    https://www.mediapart.fr/journal/international/210619/hong-kong-les-mobilisations-attisent-le-sentiment-regional

    Les mobilisations massives qui agitent Hong Kong, pour demander l’annulation d’un projet de loi autorisant l’extradition vers la Chine, réveillent parfois un sentiment anti-chinois très vif, et risquent de renforcer les mouvements indépendantistes. Ceux-ci se font discrets pour éviter la répression. Pour l’instant, du moins.

    #Asie #Chine,_manifestation,_extradition,_Hong_Kong,_Carrie_Lam
    https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/2019/06/21/rts2j1cj.jpg

    https://seenthis.net/messages/788571 via Mediapart


  • Pauvreté: la misère des indicateurs

    Alors que l’#ONU s’était félicitée de la diminution de l’#extrême_pauvreté de moitié, la pauvreté, elle, aurait au contraire augmenté depuis 1990. Tout dépend des critères retenus.

    Eradiquer l’extrême pauvreté et réduire de moitié la pauvreté dans le monde. Tels sont les deux premiers buts que se sont fixés les Nations Unies d’ici à 2030 dans le cadre des Objectifs du développement durable (#Agenda_2030). Est-ce réaliste ? Tout dépend de la façon dont seront calculés les résultats !

    En 2015, l’ONU avait annoncé avoir atteint sa cible fixée en l’an 2000 : l’extrême pauvreté avait été réduite de moitié. Pourtant, son mode de calcul est largement contesté aujourd’hui. Non seulement, il n’est pas aisé de mesurer la pauvreté, mais la méthode choisie peut répondre avant tout à des considérations idéologiques et politiques.

    Selon le multimilliardaire #Bill_Gates, s’appuyant sur les chiffres de l’ONU, le monde n’a jamais été meilleur qu’aujourd’hui. Selon d’autres voix critiques, la pauvreté a en réalité progressé depuis les années 1980. Où est la vérité ?

    Le Courrier a voulu en savoir davantage en interrogeant #Sabin_Bieri, chercheuse au Centre pour le développement et l’environnement de l’université de Berne. La spécialiste était invitée récemment à Genève dans le cadre d’une table ronde consacrée à la lutte contre la pauvreté, organisée par la Fédération genevoise de coopération.

    L’ONU s’était félicitée de la réduction de l’extrême pauvreté de moitié (Objectifs du millénaire). Est- ce que cela correspond à la réalité des faits ?

    Sabin Bieri : Si l’on prend le critère qu’elle a choisi pour l’évaluer (élaboré par la #Banque_mondiale), à savoir un revenu de 1,25 dollar par jour pour vivre (1,9 à partir de 2005), c’est effectivement le cas, en pourcentage de la population mondiale. Mais pour arriver à ce résultat, la Banque mondiale a dû modifier quelques critères, comme considérer la situation à partir de 1990 et pas de 2000.

    Ce critère de 1,9 dollar par jour pour évaluer l’extrême pauvreté est-il pertinent justement ?

    Ce chiffre est trop bas. Il a été choisi en fonction de quinze pays parmi les plus pauvres du monde, tout en étant pondéré dans une certaine mesure par le pouvoir d’achat dans chaque pays. Ce seuil n’est vraiment pas adapté à tous les pays.

    Et si une personne passe à trois dollars par jour, cela ne signifie pas que sa qualité de vie se soit vraiment améliorée. De surcroît, la majeure partie de cette réduction de l’extrême pauvreté a été réalisée en #Chine, surtout dans les années 1990. Si on enlève la Chine de l’équation, la réduction de l’extrême pauvreté a été beaucoup plus modeste, et très inégale selon les continents et les pays. On ne peut donc plus s’en prévaloir comme un succès de la politique internationale ! L’extrême pauvreté a beaucoup augmenté en #Afrique_sub-saharienne en particulier.

    Tout cela est-il vraiment utile alors ?

    Il est pertinent de parvenir à une comparaison globale de la pauvreté. Je vois surtout comme un progrès le discours public qui a émergé dans le cadre de ces Objectifs du millénaire. La réduction de l’extrême pauvreté est devenue une préoccupation centrale. La communauté internationale ne l’accepte plus. Un débat s’en est suivi. Accepte-t-on de calculer l’extrême pauvreté de cette manière ? Comment faire autrement ? C’est là que j’y vois un succès.

    Dans ses travaux, le chercheur britannique #Jason_Hickel considère que la Banque mondiale et l’ONU ont choisi ces chiffres à des fins idéologiques et politiques pour justifier les politiques néolibérales imposées aux pays du Sud depuis la fin des années 1980. Qu’en pensez-vous ?

    Ce n’est pas loin de la réalité. Ce sont des #choix_politiques qui ont présidé à la construction de cet #indice, et son évolution dans le temps. La Banque mondiale et le #Fonds_monétaire_international ont mené des politiques d’#austérité très dures qui ont été vertement critiquées. Si on avait montré que la pauvreté avait augmenté dans le même temps, cela aurait questionné l’efficacité de ces mesures. Au-delà, ces #chiffres sur l’extrême pauvreté sont utilisés par nombre de personnalités, comme le professeur de l’université d’Harvard #Steven_Pinker pour justifier l’#ordre_mondial actuel.

    Certains experts en #développement considèrent qu’il faudrait retenir le seuil de 7,4 dollars par jour pour mesurer la pauvreté. A cette aune, si l’on retire les performances de la Chine, non seulement la pauvreté aurait augmenté en chiffres absolus depuis 1981, mais elle serait restée stable en proportion de la population mondiale, à environ 60%, est-ce exact ?

    Oui, c’est juste. Nombre de pays ont fait en sorte que leurs citoyens puissent vivre avec un peu plus de 2 dollars par jour, mais cela ne signifie pas qu’ils aient vraiment augmenté leur #standard_de_vie. Et le plus grand souci est que les #inégalités ont augmenté depuis les années 1990.

    Une mesure plus correcte de la pauvreté existe : l’#Indice_de_la_pauvreté_multidimensionnelle (#IPM). Qui l’a développé et comment est-il utilisé aujourd’hui dans le monde ?

    Cet indice a été créé à l’université d’Oxford. Adapté par l’ONU en 2012, il est composé de trois dimensions, #santé, #éducation et #standard_de_vie, chacune représentée par plusieurs indicateurs : le niveau de #nutrition, la #mortalité_infantile, années d’#école et présence à l’école, et le #niveau_de_vie (qui prend en compte l’état du #logement, l’existence de #sanitaires, l’accès à l’#électricité, à l’#eau_potable, etc.). L’indice reste suffisamment simple pour permettre une #comparaison au niveau mondial et évaluer l’évolution dans le temps. Cela nous donne une meilleure idée de la réalité, notamment pour les pays les moins avancés. Cela permet en théorie de mieux orienter les politiques.

    https://lecourrier.ch/2019/06/13/pauvrete-la-misere-des-indicateurs
    #indicateurs #pauvreté #statistiques #chiffres #ressources_pédagogiques #dynamiques_des_suds

    ping @reka @simplicissimus

    https://seenthis.net/messages/787633 via CDB_77


  • The U.S. Is Purging Chinese Americans From Top Cancer Research - Bloomberg
    https://www.bloomberg.com/news/features/2019-06-13/the-u-s-is-purging-chinese-americans-from-top-cancer-research
    https://assets.bwbx.io/images/users/iqjWHBFdfxIU/issKBx0t_vgk/v0/1200x601.jpg

    In January, Wu, an award-winning epidemiologist and naturalized American citizen , quietly stepped down as director of the Center for Public Health and Translational Genomics at the University of Texas MD Anderson Cancer Center after a three-month investigation into her professional ties in China. Her resignation, and the departures in recent months of three other top Chinese American scientists from Houston-based MD Anderson, stem from a Trump administration drive to counter Chinese influence at U.S. research institutions.

    #Chine #Etats-unis #air_du_temps #régression

    https://seenthis.net/messages/787651 via Kassem


  • *Contre l’extradition vers la Chine. Contre la répression de la volonté des citoyen-nes de défendre Hong Kong*

    Dans le cadre des mobilisations actuelles, une pétition mondiale a été lancé par la coalition hongkongaise Civil Human Rights Front (CHRF) qui regroupe l’ensemble des organisations se battant pour la démocratie.

    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2019/06/15/contre-lextradition-vers-la-chine-contre-la-repression-

    #chine


  • *Il y a 30 ans, Deng Xiaoping la noyait dans le sang…*

    Tien Anmen : La révolution qui aurait pu changer le cours de l’histoire !

    30 ans après le massacre de la place Tien Anmen, le constat est tragique mais inévitable : Les bourreaux ont gagné ! Nous ne savons pas ce qui va arriver dans six mois, un an ou un siècle, quand le peuple chinois se révoltera de nouveau et se vengera de sa révolution massacrée en 1989. Mais, pour l’instant, le boucher Deng Xiaoping et ses actuels épigones « modernisateurs » ont gagné, ils sont les incontestables vainqueurs. Et ce qui est pire c’est que leur victoire nous la payons très chèrement nous tous, l’humanité toute entière ensemble avec notre planète…

    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2019/06/11/il-y-a-30-ans-deng-xiaoping-la-noyait-dans-le-sang

    #chine


  • *La sauvegarde de la mémoire du 4 juin, de 1989 à aujourd’hui*

    Il y a trente ans, un vaste mouvement démocratique a eu lieu à Pékin. Les populations du continent, de Hong Kong et d’outre-mer, ont toutes retenu leur souffle pendant qu’elles assistaient au développement du mouvement. Elles espéraient que ce mouvement apporterait enfin quelques changements à la dictature corrompue au pouvoir en Chine.

    Lorsque la fusillade a éclaté le 4 juin 1989, leur espoir était anéanti, mais les larmes et le sang versé sur la place Tiananmen n’ont jamais disparu de leur mémoire. Aujourd’hui encore, les habitant.es de Hong Kong pleurent encore les victimes.

    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2019/06/07/la-sauvegarde-de-la-memoire-du-4-juin-de-1989-a-aujourd

    #chine


  • La Chine fait main basse sur le bois du Limousin - France 3 Nouvelle-Aquitaine
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/chine-fait-main-basse-bois-du-limousin-1647262.html
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2019/03/30/bois_4-4163632.jpg?itok=FO4oQKqU

    A La Chapelle-Montbrandeix, en Haute-Vienne, la scierie Mazières emploie une quarantaine de salariés et génère une vingtaine d’emplois indirects. Mais aujourd’hui, elle ne tourne qu’à 80% de ses capacités et doit limiter le recours aux emplois intérimaires.
    En cause : la diminution de la ressource en bois qui ne cesse de diminuer pour les scieries françaises : de 2,5 millions de tonnes en 2007 à 1,3 million aujourd’hui.

    En dix ans, les exportations de feuillus vers la #Chine ont explosé : de 50 000 tonnes en 2007 à 500 000 tonnes aujourd’hui.
    Depuis quelques années, le géant asiatique a jeté son dévolu sur cette essence noble, afin de répondre à la forte demande de la nouvelle classe moyenne chinoise.
    Parallèlement, le pays a décidé de stopper la surexploitation de ses #forêts et cherche désormais à s’approvisionner sur les marchés extérieurs.
    Conséquence directe de cette concurrence pour la filière française : 26 000 emplois seraient menacés, et le prix du chêne flambe (+60% en dix ans).

    #bois #exploitation_forestière #scierie

    https://seenthis.net/messages/780286 via odilon


  • Revealed : new evidence of China’s mission to raze the mosques of Xinjiang | World news | The Guardian
    https://www.theguardian.com/world/2019/may/07/revealed-new-evidence-of-chinas-mission-to-raze-the-mosques-of-xinjiang
    https://i.guim.co.uk/img/media/72a50aec5cfc66bce2140af88f6419784a1901dd/58_0_1407_844/master/1407.jpg?width=1200&height=630&quality=85&auto=format&fit=crop&overlay-align=bottom%2Cleft&overlay-width=100p&overlay-base64=L2ltZy9zdGF0aWMvb3ZlcmxheXMvdGctZGVmYXVsdC5wbmc&s=dd0affacb86f92d9cd014cd6e35396ca

    Another major community mosque, the Yutian Aitika mosque near Hotan, appears to have been removed in March of last year. As the largest in its district, locals would gather here on Islamic festivals. The mosque’s history dates back to 1200.

    l’effacement de plusieurs siècles de culture musulmane en #Chine, documenté par les images #satellites

    #islam #xinjiang

    https://seenthis.net/messages/779510 via Fil