• Supprimons le mot « #loup » du dictionnaire ! | Le blog d’Yves Paccalet
    http://www.yves-paccalet.fr/2016/06/01/supprimons-le-mot-loup-du-dictionnaire

    Lupo Wolfie affiche une bonne bouille, oui. Les Italiens n’ont pas oublié que Romulus et Remus, les jumeaux mythiques fondateurs de leur civilisation, furent allaités par une louve… Les éleveurs italiens gardent mieux leurs troupeaux que les nôtres. Bien qu’ils aient à gérer cinq fois plus de prédateurs que nous, leurs élevages subissent beaucoup moins de dégâts que les nôtres.

    Une bouille hilare et sympathique, fût-elle en peluche, paraît intolérable à regarder pour certains habitants des Hautes-Alpes, pourtant éloignés dans le temps et l’espace du Gévaudan de la « Bête ». La Fédération départementale des Syndicats d’Exploitants agricoles (la FDSEA) et les Jeunes Agriculteurs (les JA) se sont mis en rage. Ils ont réclamé – et hélas obtenu – de la préfecture des Hautes-Alpes et des organisateurs du Giro, que Lupo Wolfie soit banni de leur vue, de leur environnement, de leur territoire, de leur esprit même ! Ils ont exigé qu’on interdise de séjour ce « monstre », avant, pendant et après la course cycliste. Ils ont adressé une lettre aux conseillers régionaux et départementaux, aux maires et au Préfet, dans laquelle ils ont demandé le retrait pur et simple de la mascotte du Giro . « On comprend le besoin de faire venir du monde, mais c’est la provocation de trop ! », a déclaré René Laurans, le président de la FDSEA. Avant de proférer cette menace : « Nous serons présents lors de l’arrivée… » Sous-entendu : si nous ne sommes pas entendus, ça va chauffer !

    #chantage #hystérie #connerie

    http://seenthis.net/messages/495935 via Agnès Maillard


  • Au #Costa_Rica, la ponte des #tortues olivâtres ruinée pour quelques #selfies - Libération
    http://www.liberation.fr/monde/2015/09/21/au-costa-rica-la-ponte-annuelle-des-tortues-olivatres-ruinee-pour-quelque

    Mais cette année, la ponte ne s’est pas déroulée comme d’habitude : des centaines de touristes, dépêchés sur place par des tour-opérateurs (comme celui-ci), ont envahi les lieux et dérangé les bêtes, bloquant leur avancée, parfois en posant des enfants sur leur dos, certains en profitant pour voler des œufs. Beaucoup des tortues, apeurées, ont fait demi-tour. Un « vrai désastre », selon un guide local cité par le New York Times. « La chance pour les tortues de mer d’éviter l’extinction détruite par un selfie », titre le Daily Mail. On pourrait ajouter, « un selfie et une mauvaise photo avec un filtre instagram » (exemple ici ou encore là).

    #environnement #écologie #connerie_humaine

    http://seenthis.net/messages/410919 via AF_Sobocinski