#hétérocentrisme

  • « Je voulais en finir avec les hormones »... De plus en plus de femmes jeunes sans enfant plébiscitent le stérilet
    https://www.20minutes.fr/sante/2386759-20190107-voulais-finir-hormones-plus-plus-femmes-jeunes-enfant-ple

    Aussi, « il faut bien les informer des risques associés à chaque contraceptif ». Et si la patiente est « vraiment très jeune, je suis réticente à la pose d’un DIU, ajoute le Dr Benattar. A partir de 25 ans, on a eu le temps d’expérimenter la pilule, de connaître son corps et de se sentir prête à explorer une autre contraception. Après, si une femme jeune a bien réfléchi, sait qu’elle ne compte pas faire d’enfant avant plusieurs années, je l’entends tout à fait ».

    Un article plein de paternalisme et de désinformation qui réécrit l’histoire pour flatter la corporation des gynecos.
    Le DIU à toujours été adapté aux femmes nullipart, contrairement à ce qui est indiqué par les gyneco interviewer ici.

    Je relève en particulier les propos de cette Dr Benattar qui m’hallucine .
    La pillule n’est pas une "exploration de son corps" ! comment peut on dire un truc pareil. Comme si on exigeait des femmes qu’elles choppent une MST, le cancer pour que les mecs se fatiguent pas la bite avec une capote. Ou alors "connaitre son corps avant ses 25 ans" pour cette docteurs ca veux dire faire l’experience d’une IVG puisque sous pillulle ca arrive beaucoup beaucoup.

    #violence_médicale #sexualité #hétérocentrisme #contracéption #DIU #natalisme #sexisme #paternalisme

    https://seenthis.net/messages/750047 via mad meg


  • France Inter, pourriez-vous éviter de solliciter des invités misogynes ? | Les Martiennes
    https://martiennes.wordpress.com/2015/09/21/france-inter-pourriez-vous-eviter-de-solliciter-des-invites-misogynes/#more-4655
    http://www.souffrancesinvisibles.com/photo/art/grande/6461793-9745383.jpg?v=1395757183

    Comme fidèles auditrices de votre station et de votre émission, notre surprise a été grande d’entendre ce matin Aldo Naouri, pédiatre à ses heures perdues, nous « éclairer » sur le thème de l’émission : Le dollar et le plumard : le couple et l’argent. Si déjà le sujet fleurait bon les années 50, c’était sans compter les déclarations de votre invité.

    En effet, avant 1965 et l’autorisation pour les femmes d’ouvrir leur compte en banque ou de travailler sans l’autorisation de leur mari, ses paroles auraient probablement eu un écho favorable. Mais là, cela nous a laissées pantoises… Pourtant, Aldo Naouri n’en est pas à ses premiers propos contestables, entre l’appel au viol polémique en mars 2013, ou ses délires sur le pouvoir supposé des femmes et des mères. Evidemment, il persiste et signe dans votre émission, en incitant les femmes à ne pas travailler, pour que leur gentil mari et « prince charmant » s’occupe d’elles. Selon ce dernier, les femmes ont « par définition de la valeur » et « les hommes n’ont par définition aucune valeur », ou encore, les femmes sont « désirables » et les hommes sont des « désirants », assène-t-il. Sa logique est simple : les femmes restent des objets à acheter et les hommes des sujets. D’ailleurs, Aldo Naouri développe : « Dans les unions, il y a toujours quelque chose de l’ordre de : « je paie pour avoir ce que je veux ». Les hommes cherchent à avoir beaucoup d’argent pour pouvoir choisir dans le lot des femmes, et devenir, en quelque sorte, des individus qui ont le droit à la parole ». Car pour lui, « celui qui désire est en position d’avoir à tenter de convaincre l’autre, et donc à payer. [pour obtenir ce qu’il désire ](…) Tout ceci est absolument joint au plus vieux métier du monde. Pourquoi le plus vieux métier du monde se fait-il dans ce sens là ? » Sous couvert de recherche « scientifique », Aldo Naouri reprend un vieux poncif qui veut que la femme reste la propriété de l’homme. On est donc loin très loin de l’égalité entre hommes et femmes.

    #radio #expert #misogynie #sexisme #couple #hétérocentrisme #androcentrisme

    http://seenthis.net/messages/414661 via mad meg