• Khrys’coronalungo du lundi 1er juin 2020
    https://framablog.org/2020/06/01/khryscoronalungo-du-lundi-1er-juin-2020

    Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière. Brave New World Covid-19 : les (très) bonnes recettes de la Nouvelle-Zélande pour maîtriser le virus – Le Parisien (leparisien.fr) … Lire la suite­­

    #Claviers_invités #Internet_et_société #Libr'en_Vrac #Libre_Veille #Non_classé #GAFAM #Internet #Revue_de_web #Revue_hebdo #Surveillance #veille #webrevue


  • 2è partie : Communication et organigramme de l’EI, Daesh ou ISIS.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3834

    Ecouter l’article. Dans son évaluation de la présence de DAESH, Abdel-Nasser Qirdash croit que « Les opérations successives de l’État islamique ont presque contrôlé 50% de la Syrie et 42% de l’Irak. » Dans ce qu’il désigne par le djihad électronique, il dit que le gain de sympathisants s’est étendu dès 2014, avec les Algériens, les Tunisiens, les Egyptiens et les Phillipins… L’interviwé dit que la plupart des opérations militaires ont ouvert la voie aux apparitions répétées dans les médias des dirigeants (...)

    international, suivi, grand événement, internationaux, monde, continent, Etats, conflits, paix,

    / #Syrie,_opposition,_Turquie,_Qatar,_armée,_Alep,_Damas,_Bashar_Al-Assad,_Liban, Terrorisme , islamisme , Al-Qaeda , politique , , Irak, prison, pétitions, chiite, sunnite, (...)

    #international,suivi,_grand_événement,_internationaux,_monde,_continent,_Etats,_conflits,_paix, #Terrorisme_,_islamisme,Al-Qaeda,politique,_ #Irak,_prison,_pétitions,_chiite,_sunnite,_journaliste


  • Une éminence de Daesh étale la terreur des mosquées et des religieux (1re partie).
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3831

    Ecouter l’article. C’est dans une prison des services secrets irakiens, dont l’adresse est cachée au public, qu’Abdel- Nasser Qirdash est détenu. Ils sont vraiment rares les « Émirs » de son niveau hiérarchique et intellectuel, encore en vie, pour parler des affaires du présumé État qui a été fondé par les insurrections islamiques fomentées, d’abord par les croyants eux-mêmes, sur les territoires à cheval entre la Syrie et l’Irak. Les impénétrables hiérarchies et procédés de Daesh en Irak et en Syrie (...)

    international, suivi, grand événement, internationaux, monde, continent, Etats, conflits, paix,

    / Terrorisme , islamisme , Al-Qaeda , politique , , #Irak,_prison,_pétitions,_chiite,_sunnite,_journaliste, fait divers, société, fléau, délinquance, religion, (...)

    #international,suivi,_grand_événement,_internationaux,_monde,_continent,_Etats,_conflits,_paix, #Terrorisme_,_islamisme,Al-Qaeda,politique,_ #fait_divers,_société,_fléau,_délinquance,_religion,_perdition


  • Avec Shops, Facebook saisit l’occasion du Covid-19 pour menacer Amazon
    https://korii.slate.fr/biz/e-commerce-covid-19-facebook-shops-shopify-concurrence-amazon-marketplac

    La pandémie dévoile les failles de la plateforme de Jeff Bezos, et Mark Zuckerberg compte bien s’y engouffrer. Les petits commerces souffrent cruellement de la crise du Covid-19. Même si les entreprises non essentielles commencent doucement à rouvrir, deux mois de fermeture auront fait mal à la trésorerie, au point de contraindre nombre d’établissements à mettre la clé sous la porte. Malgré la fin progressive du confinement, le futur reste incertain. Nous ne sommes pas à l’abri d’une seconde vague (...)

    #Alibaba #Amazon #Facebook #AmazonMarketPlace #Instagram #Shopify #domination #consommation #lutte #Wish (...)

    ##FacebookShop
    https://korii.slate.fr/sites/default/files/styles/1440x600/public/000_1s1345-2.jpg

    https://seenthis.net/messages/857264 via etraces


  • Trump’s Executive Order Isn’t About Twitter - The Atlantic
    https://www.theatlantic.com/technology/archive/2020/05/trumps-executive-order-isnt-about-twitter/612349
    https://cdn.theatlantic.com/thumbor/TUM4hTKvceoIOu1OXhFeGRTv7Gc=/0x155:4560x2531/960x500/media/img/mt/2020/05/GettyImages_1074470698/original.jpg

    Par Zeynep Tufekci

    In reality, Trump’s salvo on social-media companies has primarily an audience of one: Mark Zuckerberg. And it is already working. After the executive order was issued, Facebook’s CEO quickly gave an interview to Fox News in which he said, “I just believe strongly that Facebook shouldn’t be the arbiter of truth of everything that people say online.” He added, “Private companies probably shouldn’t be, especially these platform companies, shouldn’t be in the position of doing that.”

    It’s important to pay attention to what the president is doing, but not because the legal details of this order matter at all. Trump is unlikely to repeal Section 230 or take any real action to curb the power of the major social-media companies. Instead, he wants to keep things just the way they are and make sure that the red-carpet treatment he has received so far, especially at Facebook, continues without impediment. He definitely does not want substantial changes going into the 2020 election. The secondary aim is to rile up his base against yet another alleged enemy: this time Silicon Valley, because there needs to be an endless list of targets in the midst of multiple failures.

    Trump does very well on Facebook, as my colleagues Ian Bogost and Alexis Madrigal have written, because “his campaign has been willing to cede control to Facebook’s ad-buying machinery”—both now, and in 2016. The relationship is so smooth that Trump said Zuckerberg congratulated the president for being “No. 1 on Facebook” at a private dinner with him. Bloomberg has reported that Facebook’s own data-science team agreed, publishing an internal report concluding how much better Trump was in leveraging “Facebook’s ability to optimize for outcomes.” This isn’t an unusual move for Facebook and its clients. Bloomberg has reported that Facebook also offered its “white glove” services to the Philippine strongman Rodrigo Duterte, to help him “maximize the platform’s potential and use best practices.” Duterte dominated political conversation on the site the month before the Philippines’ May 2016 presidential election. And once elected, Duterte banned independent press from attending his inauguration, instead live-streaming it on Facebook—a win-win for the company, which could then collect data from and serve ads to the millions who had little choice but to turn to the site if they wanted to see their president take office. (Duterte has since been accused of extrajudicial killings, jailing political opponents, and targeting independent media.)

    Playing the refs by browbeating them has long been a key move in the right-wing playbook against traditional media. The method is simple: It involves badgering them with accusations of unfairness and bias so that they bend over backwards to accommodate a “both sides” narrative even when the sides were behaving very differently, or when one side was not grounded in fact. Climate-change deniers funded by fossil-fuel companies effectively used this strategy for decades, relying on journalists’ training and instinct to equate objectivity with representing both sides of a story. This way of operating persisted even when one of the sides was mostly bankrolled by the fossil-fuel industry while the other was a near-unanimous consensus of independent experts and academics.

    For Facebook, that gatekeeper is a single person, Mark Zuckerberg. Facebook’s young CEO is an emperor of information who decides rules of amplification and access to speech for billions of people, simply due to the way ownership of Facebook shares are structured: Zuckerberg personally controls 60 percent of the voting power. And just like the way people try to get on or advertise on the president’s seemingly favorite TV show, Fox & Friends, merely to reach him, Trump is clearly aiming to send a message to his one-person target.

    As a consequence, Facebook became cautious of taking actions that would make it look like it was holding back right-wing information machinery. That was the environment in which the country headed into the 2016 election—five months during which all stripes of misinformation went easily viral on Facebook, including stories that falsely claimed that the pope had endorsed Donald Trump, or that Hillary Clinton had sold weapons to the Islamic State. These stories were viewed millions of times on the platform, many of them outperforming traditional news sources. The pressure to keep Facebook friendly to the Trump campaign continued unabated after the election. When Facebook appeared to be considering changes to its microtargeting rules in 2019—for example, not allowing political campaigns to use the same level of microtargeting tools that product advertisers can, a potential strike at “a major Trump ad strategy”—the Trump reelection campaign swiftly attacked the platform, and the rules were left unchanged.

    Silicon Valley engineers and employees may well be overwhelmingly liberal, but Facebook is run by the algorithms they program, which optimize for the way the site makes money, rather than sifting through posts one by one. This is probably why the trending-topics controversy seemed like such a big hit: It took the one tiny section where humans had some minor input and portrayed the whole platform as working the same way. The employees may be liberal, but the consequences of how social-media companies operate are anything but. In 2016, for example, Facebook, Twitter, and Google all “embedded” staffers with both campaigns, without charge, helping them use the sites better and get more out of the many millions of dollars they spent on the platforms. However, this was especially helpful to the Trump campaign, an upstart with a bare-bones staff. Unsurprisingly, the “bulk of Silicon Valley’s hands-on campaign support went to Trump rather than to Clinton.”

    Trump and his campaign understood the power of Facebook better than the Clinton campaign, and formed a mutually beneficial relationship. Trump spent $44 million on the site, compared with the Clinton campaign’s $28 million, but ad money is only part of the story. A key role of Facebook is promoting organic content: posts, not ads, written by people who may range from partisans to campaign operatives to opportunists who just want the clicks. Some of the authors of these viral pages are motivated by promoting their ideology. Others are just grifters, using Facebook to maximize their spread so that they can collect ad money from their own webpage—which probably uses Google’s industry-dominating ad infrastructure. It’s a complete circle of back-scratching that is rarely commented on or known outside of a small number of experts and industry practitioners.

    The Trump campaign also made better use of Facebook’s own artificial-intelligence tools, like “lookalike audiences”—a crucial functionality that lets advertisers find many new people that Facebook predicts will act similarly to a small “custom” audience uploaded to the site. In other words, if you upload a list of a few thousand people who are open to your message, whether it is interest in a harmless hobby or incendiary claims against a political opponent, Facebook’s vast surveillance machinery, giant databases, and top-of-the line artificial-intelligence tools can help you find many, many more similar targets—which you can reach as long as you’re willing to pay Facebook. These are the kinds of advanced functions that Facebook makes easy to use, and staffers embedded with the Trump campaign would be able to explain and help with.

    #Zeynep_Tufekci #Facebook #Publicité_politique #Trump #Intelligence_artificielle

    https://seenthis.net/messages/857234 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier


  • Des millions de personnes forcées de choisir entre la faim ou le Covid-19

    À la veille du 1er mai 2020, en pleine pandémie de coronavirus, l’Organisation internationale du Travail (OIT) a publié des statistiques qui font froid dans le dos. Environ 1,6 milliard de travailleurs du secteur informel se retrouvent dans une situation désastreuse du fait des mesures de confinement imposées par les gouvernements pour bloquer la propagation du virus. Selon l’OIT, quelque 60% des travailleurs dans monde sont employés dans l’économie informelle, sans contrat, dispositif de protection ou épargne [1]. Selon le pays, les femmes représentent une part plus ou moins importante de la main-d’œuvre informelle, mais dans tous les cas, elles sont moins bien payées que les hommes [2].

    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2020/05/30/des-millions-de-personnes-forcees-de-choisir-entre-la-f

    #international


  • “Les traces du futur” Nina Roussière – Montpellier
    https://contemporaneitesdelart.fr/les-traces-du-futur-nina-roussiere-montpellier

    Les traces du futur Nina Roussière prolongée jusqu’au 18 juillet www.leschantiersboitenoire.com Nous recevrons le public sur rendez-vous privés (06 86 58 25 62) ainsi que librement tous les week-end. Les...

    #Galerie_Boite_Noire #Arts_Plastiques #Installation


  • Une éminence de Daesh étale la terreur des mosquées et des religieux (1re partie).
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3831

    Ecouter l’aricle. C’est dans une prison des services secrets irakiens, dont l’adresse est cachée au public, qu’Abdel- Nasser Qirdash est détenu. Ils sont vraiment rares les « Émirs » de son niveau hiérarchique et intellectuel, encore en vie, pour parler des affaires du présumé État qui a été fondé par les insurrections islamiques fomentées, d’abord par les croyants eux-mêmes, sur les territoires à cheval entre la Syrie et l’Irak. Les impénétrables hiérarchies et procédés de Daesh en Irak et en Syrie (...)

    international, suivi, grand événement, internationaux, monde, continent, Etats, conflits, paix,

    / Terrorisme , islamisme , Al-Qaeda , politique , , #Irak,_prison,_pétitions,_chiite,_sunnite,_journaliste, fait divers, société, fléau, délinquance, religion, (...)

    #international,suivi,_grand_événement,_internationaux,_monde,_continent,_Etats,_conflits,_paix, #Terrorisme_,_islamisme,Al-Qaeda,politique,_ #fait_divers,_société,_fléau,_délinquance,_religion,_perdition


  • 1 $ le compte Disney+, 5 $ le botnet : en 2020, la cybercriminalité est à petit prix - Cyberguerre
    https://cyberguerre.numerama.com/5331-5-le-botnet-1-le-compte-disney-vole-en-2020-la-cybercrimi

    Les outils de hacking les plus basiques sont accessibles pour quelques dizaines d’euros, d’après un rapport de marché de Trend Micro. Seul les prix des malwares les plus virulents ne s’écroulent pas. 5 $ par jour pour un botnet, 100 $ pour un rançongiciel ou encore 50 $ pour une vidéo deepfake… L’entreprise de cybersécurité Trend Micro a analysé plus de 600 forums et sites de vente tenus par des hackers. Son bilan annuel, le 5e de la sorte, est accablant : depuis 2015, les prix des outils et services (...)

    #Facebook #Instagram #YouTube #algorithme #spyware #manipulation #bénéfices #hacking

    //c2.lestechnophiles.com/cyberguerre.numerama.com/content/uploads/sites/2/2020/05/Hacker-1.jpg

    https://seenthis.net/messages/857028 via etraces


  • Tumer Fue
    https://infokiosques.net/spip.php?article1749

    Tumer fue s’adresse à celles et ceux qui ont refermé le célèbre bouquin pour arrêter la clope au bout de dix pages. Ou qui ne l’ont même pas ouvert. Avec son ton lourdingue de développement personnel et ses relents moralistes, ce livre paru dans les années 80 peut vite rebuter. Et pourtant la méthode fonctionne. Tumer fue en propose une réécriture pirate, une version critique et inclusive. « Il n’y a pas de cas particuliers ni de cas désespérés. Qu’on fume du matin au soir ou de manière occasionnelle, n’importe qui peut arrêter sans difficulté. Ce qui nous fait continuer à fumer, c’est la peur que la vie soit plus compliquée ou plus fade sans tabac, la peur de la privation, et la peur de rater quelque chose. » Cette méthode n’est ni un remède miracle ni un plaidoyer contre la clope. Si vous en avez marre (...)

    #Guides_pratiques #Infokiosque_fantôme_partout_ #Corps,_santé
    https://frama.link/tumerfue
    https://infokiosques.net/IMG/pdf/tumez_fue-80p-cahier-mars_2020.pdf
    https://infokiosques.net/IMG/pdf/tumez_fue-80p-fil-mars_2020.pdf
    https://infokiosques.net/IMG/pdf/TumerFue_LIGNE_livre.pdf

    https://seenthis.net/messages/856784 via infokiosques


  • Nadim Kobeissi : Why StopCOVID Fails as a Privacy-Preserving Design
    https://nadim.computer/posts/2020-05-27-stopcovid.html

    This analysis is written in collaboration with Anne Weine and Benjamin Lipp. France’s StopCOVID application will be considered for nation-wide deployment today by French lawmakers, having recently obtained an opinion from the French Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL), which contained only light-handed criticism and suggestions for the application’s transparency measures. This has been falsely cited by the ROBERT/StopCOVID developers as constituting some kind of (...)

    #Apple #Google #Android #Bluetooth #smartphone #StopCovid #iOS #anonymat #contactTracing #technologisme #consentement #BigData #COVID-19 #santé (...)

    ##santé ##CNIL
    https://nadim.computer/res/img/stopcovid1.png

    https://seenthis.net/messages/856954 via etraces


  • Retour sur la consultation avec un infectiologue à la Salpétrière. #apresJ20, @lapsyrevoltee
    https://twitter.com/lapsyrevoltee/status/1266061619660050433

    J’ai été très bien accueillie. Le Dr m’a gardée 1h15, il ne m’a pas coupé la parole, il m’a écoutée, a posé des questions, m’a laissé le temps de poser toutes mes questions, etc.
    Nous sommes BEAUCOUP

    Le service est submergé. Ils sont en train de réaliser l’ampleur du problème. L’Hôtel Dieu et Bichat ouvrent aussi un #suivi_post-covid. Ils voient beaucoup de gens avec des examens normaux ou quasi normaux et des symptômes très variés même s’il y a a souvent la tachycardie au premier plan.

    Voilà les hypothèses avec lesquelles ils travaillent (le Dr m’a bien précisé qu’il restait humble, que peut-être les études sur la maladie lui donneraient tort mais qu’il devait partir de quelque part et que donc, il partait de ce qu’il connaissait comme réactions similaires) :

    – Le virus n’est plus dans notre corps. Certaines familles de virus sont connues pour rester actives dans le corps (la mononucléose, la famille des herpès ou des zona par exemple) mais ce n’est pour le moment le cas d’aucun coronavirus connu. Donc quand on est aussi avancé dans la maladie, pour eux ce n’est pas une réactivation du virus (même s’il peut se détecter sur des cellules dites mortes).

    – Une partie des symptômes sont des micro-lésions dues à la #réaction_immunitaire forte qui a crée des dégâts en sécrétant des anticorps auto-immuns qui se sont attaqués à notre organisme. Ces micro-lésions peuvent ne pas se voir aux examens alors qu’elles se voient aux autopsies où on peut directement observer le tissus au microscope. Ces lésions sont réversibles. Ils sont plus inquiets des gens qui ont des choses visibles aux examens. La réaction auto-immune peut toucher tous les endroits où le corps a constaté la présence de virus et comme le virus a des affinités avec les récepteurs ACE qui se trouvent quasi dans tous les organes, ça explique la multiplicité des atteintes possibles

    – Après la réaction immunitaire, il y a un #état_inflammatoire qui peut durer très longtemps. D’après mes prises de sang, j’en sors à peine alors que je suis à J77. Cet état inflammatoire se voit sur divers paramètres à la prise de sang (pour moi c’était une forte élévation de la ferritine, de la vitesse de sédimentation et de certains globules blancs) et cet état inflammatoire peut toucher quasiment tous les endroits du corps. Cet état inflammatoire donne des douleurs, un épaississement du sang, etc. et il vient se surajouter aux lésions laissées par l’orage immunitaire

    – Une fois que tout cela est passé, il y a ce qu’on appelle le #syndrome_post-viral. Apparemment, cela existe dans beaucoup de virus à des pourcentages très faibles. Il semblerait que pour le covid, le syndrome post-viral touche beaucoup plus de personnes
    Ce syndrome est dû au fait que la lutte contre le virus a épuisé l’organisme de toutes ses forces. Il peut se manifester par de la fatigue au sens commun mais pas forcément. Pour eux, une partie de nos essoufflements seraient dus à ça, sans atteinte pulmonaire. On demande à notre corps un effort qu’il ne peut pas fournir et donc il montre des signes de lutte (essoufflement, tachycardie, douleur). Comme quand vous alliez bien et que vous essayiez de soulever un meuble hyper lourd vous aviez ces symptômes et bien là le seuil est fortement abaissé
    Ce syndrome peut durer quelques mois mais la plupart du temps il se résorbe. J’ai posé la question du syndrome de fatigue chronique qui a été évoqué ici, lui pense que ce sera un pourcentage minime de gens qui vont être confrontés à ça, que dans la plupart des cas cela va rentrer dans l’ordre (là il se base sur des comparaisons avec la dengue, la mononucléose, etc.).

    – Le corps étant très affaibli, il peut être en proie à d’autres problèmes connexes qu’il faut explorer : les maladies inflammatoires qui étaient en germe mais non déclarées peuvent survenir après un tel épisode et il faut faire une exploration pour vérifier que ce n’est pas le cas par exemple. De même, si on a été infecté dans notre vie par des virus qui restent dormants dans l’organisme comme ceux dont on parlait au début de ce thread (zona, herpes, varicelle, cytomegalovirus, mononucléose), ces virus habituellement tenus en respect par les défenses immunitaires du corps peuvent refaire des symptômes à la faveur de notre épuisement et cela peut se voir à la prise de sang. C’est pour ça que certain.e.s d’entre vous ont eu des zonas par exemple.

    – Son conseil c’est d’aller à notre rythme. Rester actif, marche, vélo d’appartement sans résistance, gym douce et s’arrêter dès qu’on se sent fatigué.e ou essoufflé.e. Bien écouter son corps, ne pas aller au-delà des limites. Essayer de se reposer, de ne pas s’exposer au stress, d’avoir une bonne alimentation pour recharger les réserves. Bref s’armer de patience et prendre soin de soi. Quand je lui ai rapporté les propos de ma généraliste il était outré, il m’a dit que vu mon état il ne fallait pas que je reprenne en présentiel que ça serait vraiment néfaste, que j’avais besoin de temps

    – Sur la question des sérologies, au-delà du seuil de détection qui devra être amélioré pour détecter des anticorps en petite quantité, il m’a expliqué que les sérologies sont actuellement fiables à 90% mais que c’est une histoire de protéines ciblées. On ne se bat pas tou.te.s contre le virus avec les mêmes protéines (qui s’associent à des types de globules blancs) et si une #sérologie cible un type de protéines qui n’est pas celui que vous avez utilisé pour combattre le virus alors forcément elle reviendra négative. Pour info, ma sérologie en laboratoire bien qu’elle fasse partie de la liste homologuée est revenue négative. J’attends de voir celle de l’hôpital...

    – Enfin concernant le suivi, comme j’avais déjà fait une écho du coeur et un scanner thoracique. Il m’a dit qu’il n’aurait peut être pas de réponse pour moi et qu’il en était désolé. Il m’a ensuite confiée à une infirmière adorable ! Elle m’a pris 12 tubes de sang pour vérifier que je n’ai pas déclaré une autre maladie inflammatoire, étudier en profondeur mon système immunitaire et voir s’il y a une #immunodépression à cause de l’épuisement, faire une autre sérologie et d’autres paramètres que j’ai oubliés. Ils m’ont fait sur place un électrocardiogramme qui a été revu avec le médecin et un test PCR. J’y retourne la semaine prochaine pour avoir un rendu des résultats sanguins, voir si j’ai d’autres questions qui sont venues et discuter de la possibilité de faire un électromyogramme. L’important étant d’éliminer ce qui pourrait être grave et de me soulager des symptômes mais tout ne me prévenant que pour l’instant ils n’ont pas les réponses.

    Même si j’ai payé l’effort de la route et la grosse prise de sang par une incapacité à faire quoi que ce soit aujourd’hui, j’ai trouvé que ça valait vraiment le coup de faire un point global avec un Dr à l’écoute. Ca rend plus facile de supporter le fait qu’il n’y ait pas de réponse. Je rappelle que je ne suis pas médecin et que je vous retranscris donc avec mes mots ce que j’ai compris de l’entretien, il peut y avoir des approximations.

    #post-covid #soin

    https://seenthis.net/messages/856816 via colporteur


  • Comment j’ai sauvegardé « mon Web » sur un disque dur. – Graphisme & interactivité
    https://graphism.fr/comment-jai-sauvegarde-mon-web-sur-un-disque-dur

    Au mois de novembre dernier, j’ai entrepris de me créer une sauvegarde de « mon Web » en local, offline, sur un disque dur. Quand je dis mon web, ce sont les médias, outils, savoirs, vidéos, documents, etc. qui comptent pour moi et que j’utilise régulièrement.

    Dans cet article, je vais vous expliquer :

    pourquoi j’ai eu cette drôle d’idée
    ce que j’ai mis dans cette sauvegarde
    comment j’ai fait pour récupérer tout un tas de contenu en ligne
    ce qu’il me reste à faire
    J’ai appelé ça « BCKUP » pour Backup (sauvegarde), j’ai bricolé un logo en ASCII aussi.

    https://graphism.fr/wp-content/uploads/2020/03/IMG_0782.jpg

    #internet #censure #blackout #diy #autonomie

    https://seenthis.net/messages/856814 via alimielle



  • Guerre froide entre Chine et USA, des médias dans les coups bas.
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3830

    Ecouter l’article. Alors que la qualité de l’information s’effondre, du fait que les médias corporatistes et traditionnels s’adonnent aux « Fake News », les Etats-Unis et leurs alliés les plus aveuglés en occident perdent devant la montée des médias russes et chinois. Les supports indépendants qui travaillent, malgré le manque de ressources. Et les nouveaux canaux dits « alternatifs » que Trump a osé citer, s’aménagent du terrain. Les espaces des réseaux sociaux du Net exercent une nouvelle attraction. (...)

    USA

    / #USA,_Maison_Blanche,_CIA, Chine, réforme, développement, environnement, Asie, , #arts,_culture,_littérature,_cinéma,_critique,_performances,_styles, Internet, Web, cyber-démocratie, communication, société, (...)

    #USA_ #Chine,réforme,_développement,_environnement,_Asie, #Internet,_Web,_cyber-démocratie,_communication,_société,_médias


  • La fabrique des « agitateurs extérieurs »
    https://came2016.wordpress.com/2020/05/28/la-fabrique-des-agitateurs-exterieurs
    https://came2016.files.wordpress.com/2020/05/poster1370.jpg?w=1200

    Traduction par le Collectif Auto Media énervé

    Article initialement paru le 20 août 2014 sur CrimethInc. Republié et traduit aujourd’hui suite aux émeutes en cours à Minneapolis en réaction au meurtre de #George_Floyd par la police, avant que des théories conspirationnistes circulent sur les responsables de ces émeutes. Retour sur la stratégie de division des médias, de la police et de l’État du Missouri lors des émeutes de Ferguson en 2014 suite au meurtre de Michael Brown par la police.

    Article original : The Making of “Outside Agitators”
    https://fr.crimethinc.com/2014/08/20/feature-the-making-of-outside-agitators

    La police militarisée d’aujourd’hui entend dire qu’elle opère sur deux terrains différents à la fois : non seulement celui de la rue, mais aussi celui du discours. Tant que la plupart des personnes restent passives, la police peut harceler, battre, arrêter et même tuer des personnes en toute impunité – en tout cas certaines personnes. Mais parfois, les protestations deviennent « incontrôlables », c’est-à-dire qu’elles ont en fait un impact sur la capacité des autorités à garder la population sous contrôle. Alors, sans surprise, la police et les politiciens passent à la deuxième stratégie de leur manuel : ils déclarent qu’ils soutiennent les manifestant-e-s et sont là pour défendre leurs droits, mais quelques mauvaises pommes gâchent le tout. Dans ce nouveau récit, les ennemi-e-s des manifestant-e-s ne sont pas les policiers qui gazent et tirent sur les gens, mais celleux qui résistent à la police et à sa violence. Lorsque cette stratégie fonctionne, elle permet à la police de recommencer à harceler, battre, arrêter et tuer des personnes en toute impunité – en tout cas, certaines personnes.

    De #Ferguson à #Minneapolis
    Des U.S jusqu’ici
    #ICantBreathe
    Même système, sans frontières...

    « Si vous n’êtes attentifs-ves, les journaux vous feront haïr les personnes oppressées et aimer celles qui font ces oppressions. »
    Malcolm X

    https://seenthis.net/messages/856759 via ¿’ ValK.


  • Une couverture légale à une exploitation et une violence totale

    https://entreleslignesentrelesmots.files.wordpress.com/2020/05/engagisme-ile-de-la-reunion.jpg

    oy Banerjee, réalisateur du documentaire La Colère d’Abady indique « Je ne connaissais pas jusque-là cette histoire de l’engagisme ». Il parle de son projet et revient sur des points d’histoire, « à partir de 1848 et l’abolition de l’esclavage en France, les propriétaires des plantations de canne à sucre ont voulu remplacer à grande échelle les esclaves désormais affranchis, dont plus de 3 000 Indiens, qui travaillaient jusque-là dans les champs et les usines », une « migration » de près de 120 000 entre 1828 et 1861. L’auteur aborde, entre autres, la concurrence mémorielle, la responsabilité de l’Inde et « son système de castes coupable d’avoir favorisé l’exode des engagés », de la plainte d’Abady Egata-Patché contre l’Etat français pour « crime contre l’humanité »…

    Note sur : Petite-Terre, Agence Im’média, Frontline : L’engagisme à l’Ile de la Réunion
    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2020/05/28/une-couverture-legale-a-une-exploitation-et-une-violenc

    #international #laréunion #colonialisme



  • Immunité croisée entre les coronavirus des rhumes et SARS-CoV-2 : la fin de la pandémie ? - VIDAL - Actualités
    https://www.vidal.fr/actualites/25004/immunite_croisee_entre_les_coronavirus_des_rhumes_et_sars_cov_2_la_fin_de_la_p

    Récemment, deux articles ont été publiés en préprint, portant sur la réaction immunitaire cellulaire chez des patients souffrant de COVID-19. Ces deux études ont également exploré une éventuelle réaction immunitaire de ce type chez des personnes n’ayant pas été exposées à SARS-CoV-2.

    Chez 34 à 60 % de ces sujets, les immunologistes ont pu mettre en évidence une réaction des lymphocytes CD4 et CD8 envers des épitopes issus de SARS-CoV-2. Les auteurs émettent l’hypothèse d’une réaction immunitaire croisée entre un ou plusieurs coronavirus responsables des rhumes et SARS-CoV-2. En effet, l’ensemble des personnes non exposées étudiées présentaient également des anticorps dirigés contre ces coronavirus.

    Néanmoins, les personnes non exposées qui ne réagissaient pas aux épitopes de SARS-CoV-2 présentaient, elles aussi, des anticorps contre les coronavirus des rhumes. Ainsi, une immunité humorale contre ces coronavirus ne garantit pas une immunité cellulaire croisée contre SARS-CoV-2.

    Cette immunité croisée protège-t-elle contre les formes symptomatiques de la COVID-19 ? Rien ne permet de l’affirmer aujourd’hui et la découverte de cette immunité croisée ne suffit pas à justifier les prédictions que font certains sur la fin imminente de la pandémie.

    De plus, parce qu’il existe divers éléments pointant vers une moins bonne immunité envers les coronavirus des rhumes chez les personnes âgées, la question se pose, à la fois du lien entre cette moindre immunité et la plus grande vulnérabilité des personnes âgées vis-à-vis de la COVID-19, et aussi du risque d’une deuxième vague dans cette population particulière.

    #immunité #immunité_croisée

    https://seenthis.net/messages/856389 via colporteur


  • EasyJet a mis plus de 2 mois à réparer la fuite de données touchant 9 millions de clients
    https://cyberguerre.numerama.com/5268-easyjet-a-mis-plus-de-2-mois-a-reparer-la-fuite-des-donne

    Un message envoyé par EasyJet à ses 9 millions de victimes de la fuite de données précise l’ampleur du problème technique. Les données ont fuité pendant près de 5 mois, et il s’est écoulé près de deux mois entre le repérage de la fuite et sa réparation. La chronologie de la gestion de la fuite d’EasyJet devient de plus en plus précise, grâce à de nouvelles informations communiquées par le groupe. Comme annoncé le 19 mai, l’entreprise aérienne low cost a prévenu progressivement les 9 millions de victimes de sa (...)

    #BigData #hacking #ICO-UK

    //c1.lestechnophiles.com/cyberguerre.numerama.com/content/uploads/sites/2/2020/05/EasyJet-Avion.jpg

    https://seenthis.net/messages/856478 via etraces


  • It wasn’t just a few credit cards : Entire travel itineraries were stolen by hackers, Easyjet now tells victims
    https://www.theregister.co.uk/2020/05/22/easyjet_hack_victim_notification

    Unsurpisingly budget airline goes cheap : No payout or credit monitoring Victims of the Easyjet hack are now being told their entire travel itineraries were accessed by hackers who helped themselves to nine million people’s personal details stored by the budget airline. As reported earlier this week, the data was stolen from the airline between October 2019 and January this year. Easyjet kept quiet about the hack until mid-May, though around 2,200 people whose credit card details were (...)

    #hacking #BigData #ICO-UK

    https://regmedia.co.uk/2020/05/22/airbus_a320_easyjet_flight.jpg

    https://seenthis.net/messages/856480 via etraces


  • Laurent Lafforgue - « De l’utilité des mathématiques pour comprendre la dynamique des épidémies »
    https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200525.OBS29292/tribune-de-l-utilite-des-mathematiques-pour-comprendre-la-dynamique-des-e

    professeur à l’Institut des hautes études scientifiques, médaille Fields de mathématiques

    On constate que le temps de multiplication par 10, propre à l’épidémie de Covid avant que ne soient prises des mesures de lutte contre la contagion, est d’à peine 10 jours. Ce fait apparaissait déjà dans les statistiques publiques chinoises de la fin janvier : 25 morts au 23 janvier et 259 morts au 31 janvier, soit une multiplication par 10 en 8 jours.

    Il faut maintenant rappeler les nombres de morts du Covid comptabilisés dans les différents pays aux dates de début des confinements pour mieux comprendre dans quelle mesure chaque pays a été plus ou moins rapide à réagir

    (...) si l’Italie, l’Espagne, la France, le Royaume-Uni ou l’Etat de New York avaient pris 10 jours plus tard les mesures qu’ils ont prises pour casser la progression exponentielle de l’épidémie, ils auraient déjà chacun plusieurs centaines de milliers de morts.

    Pour la même raison, si le confinement avait été décidé 10 jours plus tôt, c’est-à-dire en France le 6 mars, nous aurions aujourd’hui seulement quelques milliers de morts au lieu de dizaines de milliers.

    Quant au niveau restant de contamination, il serait au moins dix fois inférieur et bien moins d’efforts seraient encore requis pour éradiquer le Covid.

    Malheureusement, le Covid est toujours présent et nous devons tous continuer à faire barrage à sa circulation. Il suffirait que les contacts rapprochés dans la population retrouvent un niveau élevé pendant quelques semaines pour que, un mois ou deux plus tard, nos pays se retrouvent avec des centaines de milliers de morts.

    #in_retrospect #démonstration_implacable

    (texte complet trouvé sur https://justpaste.it/4yshz )

    https://seenthis.net/messages/856429 via Fil


  • Jair Bolsonaro : entre déni de la pandémie et stratégie de radicalisation

    Nouvel épicentre de la pandémie, le Brésil s’achemine vers un drame social et sanitaire. Face au désastre annoncé, le président d’extrême droite, Jair Bolsonaro, de plus en plus contesté pour sa (non) gestion de la crise, joue la carte de la radicalisation et de la confrontation.

    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2020/05/26/jair-bolsonaro-entre-deni-de-la-pandemie-et-strategie-d

    #international #brésil


  • Guerre froide entre Chine et USA, des médias dans les coups bas.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3830

    Alors que la qualité de l’information s’effondre, du fait que les médias corporatistes et traditionnels s’adonnent aux « Fake News », les Etats-Unis et leurs alliés les plus aveuglés en occident perdent devant la montée des médias russes et chinois. Les supports indépendants qui travaillent, malgré le manque de ressources. Et les nouveaux canaux dits « alternatifs » que Trump a osé citer, s’aménagent du terrain. Les espaces des réseaux sociaux du Net exercent une nouvelle attraction. Un communiqué d’un (...)

    USA

    / #USA,_Maison_Blanche,_CIA, Chine, réforme, développement, environnement, Asie, , #arts,_culture,_littérature,_cinéma,_critique,_performances,_styles, Internet, Web, cyber-démocratie, communication, société, (...)

    #USA_ #Chine,réforme,_développement,_environnement,_Asie, #Internet,_Web,_cyber-démocratie,_communication,_société,_médias


  • Appel à l’annulation d’un contrat entre l’#UE et des entreprises israéliennes pour la surveillance des migrants par drones

    Les contrats de l’UE de 59 millions d’euros avec des entreprises militaires israélienne pour s’équiper en drones de guerre afin de surveiller les demandeurs d’asile en mer sont immoraux et d’une légalité douteuse.
    L’achat de #drones_israéliens par l’UE encourage les violations des droits de l’homme en Palestine occupée, tandis que l’utilisation abusive de tout drone pour intercepter les migrants et les demandeurs d’asile entraînerait de graves violations en Méditerranée, a déclaré aujourd’hui Euro-Mediterranean Human Rights Monitor dans un communiqué.
    L’UE devrait immédiatement résilier ces #contrats et s’abstenir d’utiliser des drones contre les demandeurs d’asile, en particulier la pratique consistant à renvoyer ces personnes en #Libye, entravant ainsi leur quête de sécurité.

    L’année dernière, l’Agence européenne des garde-frontières et des garde-côtes basée à Varsovie, #Frontex, et l’Agence européenne de sécurité maritime basée à Lisbonne, #EMSA, ont investi plus de 100 millions d’euros dans trois contrats pour des drones sans pilote. De plus, environ 59 millions d’euros des récents contrats de drones de l’UE auraient été accordés à deux sociétés militaires israéliennes : #Elbit_Systems et #Israel_Aerospace_Industries, #IAI.

    L’un des drones que Frontex a obtenu sous contrat est le #Hermes_900 d’Elbit, qui a été expérimenté sur la population mise en cage dans la #bande_de_Gaza assiégée lors de l’#opération_Bordure_protectrice de 2014. Cela montre l’#investissement de l’UE dans des équipements israéliens dont la valeur a été démontrée par son utilisation dans le cadre de l’oppression du peuple palestinien et de l’occupation de son territoire. Ces achats de drones seront perçus comme soutenant et encourageant une telle utilisation expérimentale de la #technologie_militaire par le régime répressif israélien.

    « Il est scandaleux pour l’UE d’acheter des drones à des fabricants de drones israéliens compte tenu des moyens répressifs et illégaux utilisés pour opprimer les Palestiniens vivant sous occupation depuis plus de cinquante ans », a déclaré le professeur Richard Falk, président du conseil d’administration d’Euromed-Monitor.

    Il est également inacceptable et inhumain pour l’UE d’utiliser des drones, quelle que soit la manière dont ils ont été obtenus pour violer les droits fondamentaux des migrants risquant leur vie en mer pour demander l’asile en Europe.

    Les contrats de drones de l’UE soulèvent une autre préoccupation sérieuse car l’opération Sophia ayant pris fin le 31 mars 2020, la prochaine #opération_Irini a l’intention d’utiliser ces drones militaires pour surveiller et fournir des renseignements sur les déplacements des demandeurs d’asile en #mer_Méditerranée, et cela sans fournir de protocoles de sauvetage aux personnes exposées à des dangers mortels en mer. Surtout si l’on considère qu’en 2019 le #taux_de_mortalité des demandeurs d’asile essayant de traverser la Méditerranée a augmenté de façon spectaculaire, passant de 2% en moyenne à 14%.

    L’opération Sophia utilise des navires pour patrouiller en Méditerranée, conformément au droit international, et pour aider les navires en détresse. Par exemple, la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM) stipule que tous les navires sont tenus de signaler une rencontre avec un navire en détresse et, en outre, de proposer une assistance, y compris un sauvetage. Étant donné que les drones ne transportent pas d’équipement de sauvetage et ne sont pas régis par la CNUDM, il est nécessaire de s’appuyer sur les orientations du droit international des droits de l’homme et du droit international coutumier pour guider le comportement des gouvernements.

    Euro-Med Monitor craint que le passage imminent de l’UE à l’utilisation de drones plutôt que de navires en mer Méditerranée soit une tentative de contourner le #droit_international et de ne pas respecter les directives de l’UE visant à sauver la vie des personnes isolées en mer en situation critique. Le déploiement de drones, comme proposé, montre la détermination de l’UE à dissuader les demandeurs d’asile de chercher un abri sûr en Europe en facilitant leur capture en mer par les #gardes-côtes_libyens. Cette pratique reviendrait à aider et à encourager la persécution des demandeurs d’asile dans les fameux camps de détention libyens, où les pratiques de torture, d’esclavage et d’abus sexuels sont très répandues.

    En novembre 2019, l’#Italie a confirmé qu’un drone militaire appartenant à son armée s’était écrasé en Libye alors qu’il était en mission pour freiner les passages maritimes des migrants. Cela soulève de sérieuses questions quant à savoir si des opérations de drones similaires sont menées discrètement sous les auspices de l’UE.

    L’UE devrait décourager les violations des droits de l’homme contre les Palestiniens en s’abstenant d’acheter du matériel militaire israélien utilisé dans les territoires palestiniens occupés. Elle devrait plus généralement s’abstenir d’utiliser des drones militaires contre les demandeurs d’asile civils et, au lieu de cela, respecter ses obligations en vertu du droit international en offrant un refuge sûr aux réfugiés.

    Euro-Med Monitor souligne que même en cas d’utilisation de drones, les opérateurs de drones de l’UE sont tenus, en vertu du droit international, de respecter les #droits_fondamentaux à la vie, à la liberté et à la sécurité de tout bateau de migrants en danger qu’ils rencontrent. Les opérateurs sont tenus de signaler immédiatement tout incident aux autorités compétentes et de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir que les opérations de recherche et de sauvetage soient menées au profit des migrants en danger.

    L’UE devrait en outre imposer des mesures de #transparence et de #responsabilité plus strictes sur les pratiques de Frontex, notamment en créant un comité de contrôle indépendant pour enquêter sur toute violation commise et prévenir de futures transgressions. Enfin, l’UE devrait empêcher l’extradition ou l’expulsion des demandeurs d’asile vers la Libye – où leur vie serait gravement menacée – et mettre fin à la pratique des garde-côtes libyens qui consiste à arrêter et capturer des migrants en mer.

    http://www.france-palestine.org/Appel-a-l-annulation-d-un-contrat-entre-l-UE-et-des-entreprises-is
    #Europe #EU #drones #Israël #surveillance #drones #migrations #asile #réfugiés #Méditerranée #frontières #contrôles_frontaliers #militarisation_des_frontières #complexe_militaro-industriel #business #armée #droits_humains #sauvetage

    ping @etraces @reka @nepthys @isskein @karine4

    https://seenthis.net/messages/855951 via CDB_77