#les_plumées

  • Une maison d’édition jeunesse réhabilite les écrivaines « plumées » par le patriarcat
    https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/02/26/une-maison-d-edition-jeunesse-rehabilite-les-ecrivaines-plumees-par-le-patri
    https://img.lemde.fr/2019/02/26/7/4/591/295/1440/720/60/0/d625765_Bd6VWLSYsNYdkFHKHI_SztAx.jpg

    Si l’on vous demande de citer sans réfléchir des noms d’écrivains français célèbres, peut-être vous en viendra-t-il au moins une dizaine à l’esprit. Reproduisez l’expérience avec des femmes de lettres, et vous verrez que la tâche est plus ardue. Peut-être peinerez-vous, une fois Colette, George Sand ou Marguerite Duras évoquées ?

    Un constat que partage Laurence Faron, fondatrice et directrice des éditions jeunesse Talents hauts. Pourtant, lorsque celle-ci a cherché des autrices oubliées pour inaugurer sa nouvelle collection à destination des adolescents, « Les Plumées », elle a découvert des centaines de textes allant du Moyen Age au XXe siècle. Certains n’ont pas été réédités depuis des dizaines d’années. « Un énorme travail de corpus », résume la directrice, qui a passé tout l’été 2018 avec deux de ses collaboratrices à lire et dénicher les bons textes.

    L’ampleur de sa tâche est corroborée par le travail du critique littéraire Eric Dussert, publié à l’automne 2018. Il y répare un biais commis avec un précédent ouvrage, Une forêt cachée, compilation de plus de 150 auteurs oubliés, dans laquelle figuraient seulement dix-sept femmes. Dans ce nouvel opus, Cachées par la forêt (La Table ronde), il « corrige les défauts de [son panorama] » en le consacrant exclusivement à des biographies de femmes de lettres. Plus de 130 au total.

    #littérature #femmes #genre #sexisme #Les_plumées #édition

    https://seenthis.net/messages/763413 via Aris