• Amazon : l’idée d’un bracelet électronique pour ses salariés provoque un tollé RTBF - 2 Février 2018 - AFP
    https://www.rtbf.be/info/medias/detail_amazon-l-idee-d-un-bracelet-electronique-pour-ses-salaries-provoque-un-t

    Amazon a breveté un système électronique lui permettant, via un bracelet, de détecter les mouvements des mains de ses salariés dans ses entrepôts pour suivre leur travail, une idée qui suscite un tollé en Italie.

    Ce système de « traçage (...) des mouvements des mains d’un employé (...) pourrait être utilisé pour surveiller la réalisation de tâches assignées » comme l’inventaire et la préparation des commandes, expliquent les documents officiels relatifs à ce brevet, disponibles sur internet et révélés par le site spécialisé Geekwire.

    L’appareil est « prévu pour être porté (...) près de la main et pour émettre des vibrations » pour guider le salarié, poursuit le document.

    « La spéculation à propos de ce brevet est erronée », a réagi auprès de l’AFP une porte-parole d’Amazon. « Chaque jour, dans n’importe quelle entreprise dans le monde, les employés se servent de scanners à main pour faire l’inventaire et préparer les commandes », a-t-elle ajouté.

    « Placer ces équipements plutôt sur le poignet des employés leur permettrait d’avoir les mains libres et ne pas avoir les yeux rivés sur des écrans », fait valoir Amazon, estimant que si cette idée devait être un jour mise en oeuvre, elle améliorerait l’organisation pour les employés travaillant dans la préparation des commandes.

    Le concept a déjà suscité des réactions virulentes en Italie, notamment de la part du chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni, qui a estimé que « le défi, c’est un travail de qualité et non pas le travail avec un bracelet ».

    Des conditions de travail déjà décriées
    « Homme ou esclave ? Je veux restituer la dignité du travail, certaines multinationales exploitent, pressent et ensuite mettent au rebut. Ca suffit ! », a réagi de son côté, le leader de la Ligue du Nord, Matteo Salvini.

    Le géant du commerce en ligne a depuis longtemps la réputation d’entretenir des conditions de travail difficiles dans ses entrepôts et centres de distribution pour augmenter la productivité des employés et garantir des livraisons rapides aux clients.

    En 2015, le New York Times décrivait une culture d’entreprise « néfaste » chez Amazon, destinée à augmenter la productivité des employés, une description rejetée à l’époque par le patron du groupe Jeff Bezos.

    Amazon a publié jeudi ses résultats trimestriels en forte hausse, affichant un bénéfice net de 1,856 milliard de dollars et un chiffre d’affaires de 60,45 milliards.

    #pratiques-nazies #esclavage #amazon #logistique #préparation-des-commandes

    https://seenthis.net/messages/665611 via BCE 106,6 Mhz


  • Article très intéressant de #Zeynep_Tufeki que j’ai connu sur touitaire, je crois pour son activisme (place Taskim)... Là elle parle #musculation, #force #exercices_physiques #préparation_du_corps, en s’adressant surtout aux #femmes, même si moi aussi ça m’intéresse.

    (Pssst. Carrying that low levels of bodyfat for women has lifelong negative consequences. Women and men really do differ in that aspect).

    [...]

    When it comes to strength training, the industry pushes women to under-exercise, and men to over-exercise, accompanied by pictures of people who almost certainly are not merely weight-training.

    [...]

    Part of the emphasis on abs, it seems, comes from the pregnancy and “post-baby body” industry that urges women to try to look like they never got pregnant. It’s a whole other ugly lie, bolstered by pictures of celebrities in their “post baby body” pics, and hides this truth: for most women, it is virtually impossible to “exercise” your way back to a pre-pregnancy body. Those celebrities? Surgery, mostly. And genetics: just like the industry tries to find those few people who are just genetically prone to being thin, the celebrity-fitness complex focuses on the exceptions. And, oh. The muscles you exercise (abs) and where you lose fat (tummy, etc.) are not related. Muscles are muscles, and fat is fat. Your genetics/body determines where the fat comes from.

    All this lack of interest by the fitness industry on effective strength training is doubly ironic because besides the enormous health and fitness benefits for keeping up your muscles, no matter your weight, muscle is metabolically active. The amount of muscle you have determines how many calories your body burns throughout the day, even as you sit. Loss of muscle as we age (natural part of aging for both men and women) is one key reason we gain weight as we age, a concern that pushes many to exercise, but without strength-training—you see the irony. The more muscle you have, the more calories your body burns at all times, while an activity like running even a whole hour, not an easy feat, can be offset by eating a sandwich and an apple. And active people tend to get hungry, naturally, and add those extra calories to their diet. Besides, caloric restriction dieting (especially if it’s severe and without exercise) often results in muscle loss, which makes people even more likely to gain weight once they stop their diet, as their body now has proportionally more fat and less muscle compared to before the diet. They’ll now gain weight on even fewer calories per day, leading to further frustration and cycles of yo-yo dieting and weight gain.

    [...]

    Exercise because exercise.

    cc @beautefatale

    https://seenthis.net/messages/573054 via gwyneth bison